4G en 1800 MHz : SFR craint 5000 emplois perdus si Bouygues Telecom l'obtient

Le par  |  17 commentaire(s) Source : Les Echos
SFR-logo

Réexploiter la bande 2G 1800 MHz pour diffuser des services 4G, comme le voudrait Bouygues Telecom, SFR ne veut pas en entendre parler et et utilise un argument massue : le risque de destruction de nombreux emplois.

La guerre de la communication bat son plein sur la problématique de la réutilisation de la bande 2G 1800 MHz pour des services 4G. Officiellement, les bandes de fréquences supportant le très haut débit mobile sont les bandes 800 MHz et 2600 MHz, pour lesquelles les opérateurs ont dépensé des milliards d'euros en droit d'exploitation.

Mais Bouygues Telecom a fait une demande pour pouvoir réutiliser la bande 1800 MHz, pour laquelle il dispose de réserves utilisables, quand Orange et SFR s'en servent encore massivement pour la 2G. Le troisième opérateur espère obtenir un feu vert début 2013 et a mis en perspective les emplois qui pourraient être créés à cette occasion.

Cependant, les obstacles sont nombreux..à commencer par le refus des autres opérateurs. Et SFR va même plus loin en reprenant l'argument de l'emploi à son compte...pour le retourner : " si Bouygues Telecom obtient les fréquences en 1800 MHz, alors cela entraînera la destruction de 5000 emplois dans l'écosystème SFR ", a souligné Stéphane Roussel, son PDG, dans un courrier au régulateur, l'Arcep, et au Premier ministre, note le journal Les Echos, notamment du côté des sous-traitants.

SFR logo pro L'argument reste le même depuis ses débuts : la 4G doit être déployée à partir des fréquences de départ ( 800 MHz, 2600 MHz ) chèrement négociées, le reste ne pouvant être au mieux qu'un complément mis à disposition beaucoup plus tard. Et en débloquant si rapidement la bande 1800 MHz, les règles du jeu changeraient en cours de partie, donnant un coup de pouce à Bouygues Telecom au détriment des autres acteurs.

Le journal Les Echos souligne que chez le troisième opérateur, on s'amuse des chiffres avancés de destruction d'emplois, largement supérieurs à ceux des conséquences de l'arrivée de Free Mobile sur le marché.

Et de noter que dans sa décision sur le prix de réserve pour l'attribution des fréquences 4G, la Commission des participations suggérait qu'une réutilisation des fréquences pour la 4G était envisageable...mais d'ici 2020.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1163192
Peur de perdre des clients mais aux prix pratiqués pour certains forfaits il est normal que le PDG soit inquiet, le départ de ses clients est surtout du à cela pas forcément à l'obtention de fréquences pour la 4G de la concurrence.
Le #1163212
SFR est en panique totale. Les propos du responsable grand public et pro hier sur BFM business faisaient peur. Il essayait de rassurer les actionnaires mais il était assez facile de comprendre qu'en réalité SFR tentait de garder ses clients à tout prix (quitte à faire une croix sur 25% de son chiffre d'affaire).
Après les rumeurs de rachat/fusion je ne serais pas étonné de voir un plan social de grande ampleur annoncé dans les prochaines semaines.
Le #1163222
rien qu'à lire le titre on se dit que ce sont des comiques chez sfr. ces 5000 emplois perdus iront chez bouygues
Le #1163232
A entendre les opérateurs en se moment on aurai presque envi de lâcher une larme
Bein ouai imaginé le pauvre pdg de sfr qui va pas pouvoir se payer sont Yacht cet été enfin si mais il va devoir licencié 5000 employés
Le #1163242
Oui, SFR compte clairement sur la 4G pour se refaire une santé, en proposant des forfaits beaucoup plus chers qu'actuellement.

Si d'autres intervenants sur le marché commencent à pouvoir jouer aussi,alors qu'ils étaient mis de côté après les appels d'offre, c'est sûr que ça peut faire mal ; maintenant 5.000 suppressions d'emploi, ça me semble beaucoup, ... mais bon, n'y connaissant rien, je me garderai bien de commenter ce chiffre.
Le #1163252
frèzetagada a écrit :

Oui, SFR compte clairement sur la 4G pour se refaire une santé, en proposant des forfaits beaucoup plus chers qu'actuellement.

Si d'autres intervenants sur le marché commencent à pouvoir jouer aussi,alors qu'ils étaient mis de côté après les appels d'offre, c'est sûr que ça peut faire mal ; maintenant 5.000 suppressions d'emploi, ça me semble beaucoup, ... mais bon, n'y connaissant rien, je me garderai bien de commenter ce chiffre.


Les forfaits 4G premium sont à 29€90, c'est bien ce qui a fait plonger les actions de telecoms Français hier. Bcp attendaient des forfaits à 40, 50 voire 80 euros et SFR annonce qu'ils cassent les prix alors qu'ils se plaignaient car leur concurrents avaient cassé les leurs en 2012.

Bref, le CA de SFR va s'effondrer et pour conserver un bon bilan il faudra couper dans la masse salariale.
Le #1163302
5000 emplois, rien que ça!!

Quoi qu'il en soit, j'estime qu'il serait déloyal d'autoriser l'utilisation des 1800MHz pour la 4G. Ce serait déloyal vis à vis des autres opérateurs compte tenu des licences récemment mises aux enchères. Bouygues n'avait qu'à proposer une offre plus adaptée à cette époque.

Le #1163362
5000 c'est pas un peu beaucoup rien que pour ce détail sachant que la boite compterait entre 7000 et 10000 collaborateurs?
Anonyme
Le #1163442
J'ai l'impression que "elle Sait FaiRe" pense que Bouygues deviendra comme Free Mobile.
Le #1163482
Le malheur des uns, fait le bonheur des autres...
Ceci dit, on va pas se lamenter pour un opérateur, qui reste malgré tout, bourré de millions.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]