20% des mobiles intègreront la NFC en 2012

Le par  |  0 commentaire(s)
logo ABI Research

Alors que les expérimentations autour de la technologie NFC ( Near Field Communication ) embarquée dans les téléphones portables se multiplient dans le cadre d'opérations de paiement sans contact, de contrôle d'accès ou de délivrance de contenus, ABI Research a produit une étude anticipant l'évolution de ce marché sur les cinq prochaines années.

Logo abi researchAlors que les expérimentations autour de la technologie NFC ( Near Field Communication ) embarquée dans les téléphones portables se multiplient dans le cadre d'opérations de paiement sans contact, de contrôle d'accès ou de délivrance de contenus, ABI Research a produit une étude anticipant l'évolution de ce marché sur les cinq prochaines années.

Selon ces résultats, le cabinet d'études estime qu'à l'horizon 2012, environ 292 millions de mobiles, soit 20% du marché total, intègreront une fonctionnalité NFC. L'année 2007 est considérée comme l'année pivot pour l'établissement du standard et le lancement d'applications commerciales.

" La NFC dans les téléphones portables sera un moyen plus simple et plus rapide pour activer un ensemble de fonctions, en agitant simplement le mobile ", explique l'analyste Jonathan Collins. " Réaliser une transaction, ouvrir une serrure électronique, télécharger du contenu ou gérer des réseaux sans fil, tout cela sera possible à partir d'un terminal compatible NFC. "


Les opérateurs mobiles maîtres du jeu
Cependant, à l'enthousiasme du début s'est substituée la prise de conscience de la nécessité d'établir des standards communs pour assouplir un écosystème rendu complexe par la multiplicité des applications possibles.

ABI Research estime que la technologie NFC ne sera largement accessible que lorsque les opérateurs mobiles seront sûrs de pouvoir en tirer des revenus. En tant que principaux pourvoyeurs de téléphones portables auprès du grand public, ils sont en mesure de choisir le timing pour faire de la NFC une technologie de masse.

Avant de pouvoir ouvrir la porte de sa maison en présentant simplement son mobile devant la serrure, il faut encore résoudre un ensemble complexe de problèmes techniques liés à l'interopérabilité des systèmes et créer les modèles économiques adéquats. C'est la raison des nombreux rapprochements observés ces derniers mois pour réunir fournisseurs de technologie, fournisseurs de contenus et gestionnaires d'infrastructure.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]