ABI Research : 56% du marché des smartphones pour Nokia

Le par  |  0 commentaire(s)
logo ABI Research

Les derniers résultats fournis par ABI Research sur le segment des smartphones indiquent que Nokia a largement dominé en 2006 avec 40 millions d'unités vendues ( contre 28.

Logo abi researchLes derniers résultats fournis par ABI Research sur le segment des smartphones indiquent que Nokia a largement dominé en 2006 avec 40 millions d'unités vendues ( contre 28.5 millions en 2005), soit 56.4% des 70.9 millions de terminaux écoulés pendant cette année.

Son principal concurrent Motorola a également connu une bonne année 2006 et 8.5% du marché, notamment grâce à ses ventes de smartphones sous Linux en Chine. Le style et l'aspect sont désormais des facteurs dominants pour vendre des téléphones, de même que l'ergonomie de l'interface. Les smartphones richement dotés de multiples fonctionnalités continuent de faire progresser les ventes.

Du côté des systèmes d'exploitation, Symbian reste le leader du secteur et semble intouchable. Pourtant les analystes d'ABI Research indique que la chute régulière du prix moyen des terminaux oblige à faire des concessions sur le coût de fabrication des appareils et désormais aussi sur les royalties, comme l'a montré la décision de Symbian de diminuer le coûts des licences accordées aux fabricants.


Linux, le vrai challenger
D'autre part, Linux poursuit sa percée en tant que système d'exploitation mobile alternatif, et à mesure que les partenariats regroupent les sociétés, sa position s'affermit. A tel point que le cabinet d'études prédit que si Symbian était présent dans 73% des smartphones vendus en 2006, il n'en représentera plus que 46% d'ici 2012, supplanté par un Linux largement soutenu et un Windows Mobile stable sur ses positions.

On sait que les prévisions à cinq ans sur les marchés technologiques sont loin d'être paroles d'évangile, mais les différents observateurs du secteur s'accordent sur la montée en puissance de Linux au détriment des systèmes dominant le marché actuellement.

Cependant la représentation fragmentée en de nombreux systèmes différents et l'hétérogénéité des plates-formes restent des obstacles majeurs à la croissance de Linux en tant que plate-forme mobile unanimement reconnue. Les cinq prochaines années suffiront-elles à corriger ces défauts ' Affaire à suivre...
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]