Accord Microsoft UNESCO : polémique

Le par  |  8 commentaire(s)

Pour cette news, je me contenterai de copier-coller le début d'un article paru sur le site Framasoft.

Pour cette news, je me contenterai de copier-coller le début d'un article paru sur le site Framasoft.net et qui me semble intéressant à lire dans le débat "de gamin" qui oppose les pro-Windowsiens aux pro-Linuxiens.

Au lieu de se chamallier à tour de bras, ces deux communautés feraient bien mieux d'oeuvrer dans le même sens, à savoir disposer de systèmes d'exploitations conviviaux, adaptés à tous les besoins, et sécurisés, en tirant parti des meilleures choses des deux systèmes (si si, je vous rassure, il y a bien des choses intéressantes sur les OS de Microsoft ;-) )

 

Le 17 novembre 2004, l'Unesco nous présentait un partenariat avec Microsoft pour dixit "réduire la fracture numérique" ("to help bridge the digital divide").

Dans la mesure où l'Unesco connait et soutient par ailleurs le logiciel libre, de nombreuses voix se sont alors élevées pour manifester leur surprise, leur perplexité, leur inquiétude voire leur indignation.

Afin de ne pas rester confinés dans le microcosme de la communauté du Libre sur internet, certains ont alors pris leur plus belle plume pour proposer des articles autour du sujet à deux des plus grands quotidiens français qui, merci pour eux, possèdent justement des tribunes pour cela.

Cela a donné "La liberté de choix des logiciels, enjeu politique", de Thierry Noisette et Perline , paru dans la rubrique "Point de vue" du Monde le 14 décembre 2004, et "Bill Gates à la conquête du Sud", d'un collectif de signataires dont l'APRIL , paru dans la rubrique "Rebond" de Libération le 05 janvier 2005.

Sans respecter l'ordre chronologique, nous avons choisi de les mettre tous deux en perspective ici. S'adressant au lecteur lambda, la problématique est en effet selon nous clairement exposée dans le premier texte et opportunément élargie dans le second.

 

Lire la suite de l'article

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #28214
Le choix par l'UNESCO d'un partenariat avec M$ pour réduire la fracture numérique est en effet surprenant.

Les deux articles proposés décrivent parfaitement, chacun à sa facon, les risques d'un tel accord.

Mais lorsque l'on connait les méthodes utilisé par M$ pour gagner ou éviter certain de ces proces (une allusion y est faites dans le deuxieme article), ont peux penser que les mêmes méthode peuvent être utilisées pour favoriser un accord comme celui-la.

@Le_Doc
Le principal détracteur du LL est à la tête de M$, et il ne manque aucunes occasions pour alimenter le débat.
Si l'on veut un jour voir apparaitre une vrai "entente" entre le monde du libre et la firme de Redmond il faut que cette derniere change de patron car les objectifs de celui-ci sont tout autres.
Le #28217
Oui, je suis pas du tout d'accord avec ton article!
Même s'il y'a du bon et du très bon dans Windows, il se trouve qu'il coûte assez cher et qu'à l'inverse d'un système ouvert, il ne permet pas d'être étudié et d'acquérir des connaissances. C'est bien pour ça que dans les universités doivent étudier le fonctionnement d'un système d'exploitation, on le fait sur Unix, maintenant Linux et non Windows.

Pour ces 2 raisons (et plus particulièrement la 2ème), l'accord entre l'UNESCO et Microsoft ne devrait pas exister. Les pays en voie de develeoppement on besoin d'acquerir des connaissances au moindre cout pour réduire la fracture Nord/Sud et non pas de être dépendant d'une entreprise.

Dans nos pays riche, le choix t'appartient mais eux....
Nico d'Apple-linux.org Hors ligne Héroïque 586 points
Le #28230
Cela n'a rien avoir avec ce qu'on appelle la fracture numérique et sociale mais est destiné à avoir des marchés qui échappent au controle de Microsoft.

Il serait plus simple que Microsoft fournisse le matériel et que les gens aient le choix, cela s'arrète là.Mais ce qu'il faut savoir c'est que même si certains gouvernements sont corrompus,les gens sur place sont beaucoup plus au faît de leur indépendance que ne le laisse préssentir les reportages télévisés .
La suite du discours sur Framasoft (inutile de répéter les mêmes choses plusieurs fois).
Le #28235
J'ai été surpris comme tout le monde de ce choix mais avec le recul je le conçois. Nous avons tous commencé avec ces produits microsoft qui sont encore très répandus dans les pays industrialisés. Donc réduire la fracture, ce serait plutot les amener au meme equipement que nous à l'heure actuelle. Quelle serait leur réaction si on disait "nous dans les pays riches, on utilise quasiment que Windows en station de travail. Pour vous, on va vous filer du linux. c'est tout ce dont vous avez les moyens."
Je ne suis pas sur que le message soit bien perçu non plus.
Ensuite, ils feront comme nous, il se formeront sur un systeme relativement convivial et pourront passer à des technologies alternatives moins honereuses.

Mais comme disait nico, l'important c'est qu'ils aient le choix!
Le #28236
Matt je crois que tu n'as pas tous compris l'enjeu d'un tel choix.

D'une part je crois qu'il n'y a aucune honte a utiliser les LL, ces systemes ne sont pas réservé à une sous catégorie de personne et je ne comprend pas ton argument

"on utilise quasiment que Windows en station de travail. Pour vous, on va vous filer du linux. c'est tout ce dont vous avez les moyens."

C'est rabaisser le monde du libre.

D'autre part come tu dis si les produits M$ sont encore si répandus dans les pays industrialisés c'est justement parcque nous avons commencé avec ceux-ci (à l'époque on avait pas vraiment le choix).

Lorsque l'on voit les sommes qui sont necessaire pour faire migrer un parc informatique d'un systeme vers un autre (ex : ville de Paris), je ne pense pas qu'il soit judicieux de commencer par du proprietaire en disant on verras apres pour changer.
Le #28237
Avoir le choix ne veut pas dire commencer par un systeme pour passer ensuite à un autre, cela veut dire avoir plusieur alternative possible des le départ car l'on sait tres bien qu'apres il est tres difficile de changer.
Le #28272
Je ne fais pas injure au logiciel libre. Je dis juste que ce n'est pas bien de priver les gens d'une technologie à cause de l'argent et que si m$ veut distribuer aussi des produits. pourquoi pas'
Il est vrai que c'est difficile de changer mais qd la difference est flagrante ça se fait tot ou tard. Je le redis l'important c'est qu'il y ait le choix et qu'il n'ait pas de discrimination par l'argent.
Maintenant personnellement je connais les deux différents systemes et pour ma station personnelle je prefere windows, pour mon serveur, je préfére linux. Ce n'est pas qu'une question d'habitude.
Le #28275
L'UNESCO en promouvant le LL plutôt que le logiciel proprietaire ne prive personne de quoi que se soit rien n'empecheras M$ de vendre ces produits à ceux qui veulent les acheter.

Mais le rôle de l'UNESCO devrait être celui de conseillé, afin que les pays en voie de développement puisse décider aux mieux de leur intéret, et choisir un parteneriat avec M$ n'est a mon sens pas la meilleur solution.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]