App Store : le Financial Times retire son application mobile

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
FT logo

En désaccord sur les nouvelles règle concernant les abonnements sur le portail App Store et n'ayant pas trouvé de compromis avec Apple, le Financial Times a choisi de retirer ses applications pour iPhone et iPad et de s'appuyer sur la Web App en HTML5 dévoilée en juin.

FT logoDans les nouvelles règles de l' App Store imposées aux éditeurs, toutes les transactions doivent passer par le système de paiement du portail, avec une commission de 30% pour Apple sur chaque acte et un accès direct à la base de clients en s'intercalant entre les éditeurs et les clients.

Ces nouvelles directives n'ont pas du tout plu aux éditeurs du monde entier mais, malgré quelques arrangements de dernière minute, elles ont été appliquées au début de l'été. Dès lors, les éditeurs sont soumis à un dilemme : accepter ce contrôle ( et les commissions correspondantes ) supplémentaire d' Apple du fait que la tablette iPad, en se vendant à des millions d'exemplaires chaque trimestre reste un important vecteur pour l'édition numérique, et pour le moment sans alternative de poids, ou bien sortir de l' App Store pour rester libre de ses mouvements, avec le risque de se retrouver bien seul et sans beaucoup de visibilité.

C'est ce second choix qu'a fait le Financial Times, après des mois de négociations infructueuses avec Apple pour tenter d'obtenir des conditions particulières. Le journal économique, propriété du groupe Pearson, a annoncé qu'il retirait ses applications mobiles pour iPhone et iPad de l' App Store.


La liberté par la web app
Mais il a une parade : une application Web développée en HTML5 et présentée en juin dernier, qui reprend toutes les fonctionnalités de l'application native mais accessible depuis le navigateur Safari Mobile des terminaux iOS ( ou n'importe quel navigateur Web ). En plaçant un raccourci sur l'écran d'accueil du terminal, l'illusion est parfaite.

Le Financial Times entend ainsi ne pas se couper de la base d'utilisateurs attirés par son offre via la tablette iPad, qui a contribué à relancer les abonnements Web et représente désormais près d'un quart de ses ventes, sans pour autant laisser Apple profiter de cette précieuse relation nouée entre l'éditeur et ses clients.

Une version dédiée aux tablettes Android Honeycomb est aussi en cours de préparation et devrait faire son apparition d'ici l'automne. Le Financial Times souligne également que les relations avec Apple restent cordiales et qu'une publication sera bientôt proposée sur l' App Store...mais financée par la publicité, pas par les abonnements.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]