Apple : deuxième plus grosse capitalisation au monde

Le par  |  0 commentaire(s) Source : AFP
Logo Pro Apple

Il y a quelques mois, la capitalisation boursière d' Apple faisait l'actualité en dépassant celle de Microsoft. Désormais, elle tutoie les sommets et s'est placée au deuxième rang mondial grâce à une spéculation sur les ventes de sa tablette iPad.

Logo Pro AppleEn ne souffrant pas de la crise économique en 2008-2009, la société présentant au contraire des trimestres record, Apple n'a pas connu de décote de sa valeur en Bourse contrairement à la plupart de ses concurrents, obligé de mener des plans d'austérité.

En 2010, le lancement de la tablette iPad, qui a créé la surprise au sein de l'industrie et désorganisé les rangs, lui a permis d'écouler rapidement plusieurs millions d'unités et de trouver par là un nouveau relais de croissance, en plus de l' iPhone qui continue de très bien se vendre.

Cette évolution avait permis à Apple de voir sa capitalisation boursière passer devant celle de Microsoft dès le mois de mai 2010, atteignant alors 222 milliards de dollars contre 219 milliards pour le groupe de Redmond.


Toujours plus haut ?
Le succès de la tablette, aidé par le retard du lancement des tablettes de la concurrence et l'absence d'un concurrent frontal qui offrirait les mêmes prestations ( aussi bien hardware que software ), a continué d'alimenter cette capitalisation ces derniers mois, conduisant les analystes à revoir à la hausse leurs prévisions de ventes de tablettes pour l'année 2010.

En procédant ainsi, l'un d'entre eux, Piper Jaffray ( qui fait passer son estimation de vente de 14,5 millions de tablettes à 21 millions pour 2010 ) a conduit à la hausse du titre d' Apple en Bourse de 0,41%, faisant passer la valorisation à un nouveau record de 266 milliards de dollars. Cette valeur a fait d' Apple la deuxième capitalisation boursière mondiale en passant devant le groupe pétrolier PetroChina, à 265 milliards de dollars, tandis que le numéro un mondial, ExxonMobil, reste à l'écart avec une valorisation à 310 milliards de dollars.

Apple se retrouve donc quasiment au firmament des sociétés cotées en Bourse grâce à une gamme de produits attractives et une stratégie de création de revenus d'une redoutable efficacité, créant un nouveau type de modèle économique qui n'est pas sans poser de  questions sur la finalité même de l'entreprise ( au sens large ) et sur sa capacité à redistribuer cette richesse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]