Guerre des brevets : les CEO de Google et d'Apple en discussions

Le par  |  3 commentaire(s)
Apple_logo

Apple n'a peut-être pas encore attaqué Google directement dans ses nombreuses plaintes pour violation de brevets mais Android n'en reste pas moins l'enjeu caché de ces batailles judiciaires. De quoi amener les CEO des deux groupes à discuter entre eux.

Google a beau tenter de calmer le jeu en affirmant que la décision défavorable envers Samsung cette semaine en Californie ne remet pas en cause les fondamentaux de sa plate-forme Android, les conséquences des actions menées par Apple finissent par prendre des formes très concrètes, comme lorsque le groupe de Cupertino demande le blocage des ventes du Galaxy Nexus.

Apple n'a pas encore impliqué directement la firme de Mountain View dans ses plaintes, attaquant plutôt ses partenaires, mais Bloomberg rapporte que ce n'est pas l'envie qui lui a manqué et que cela a failli se produire en 2010.

Apple_logo Finalement, la société a estimé que des plaintes contre les partenaires de Google seraient plus efficaces pour contrer un OS Android dont Steve Jobs s'était promis l'éradication après le refroidissement des relations entre les deux groupes qui, rappelons-le, furent un temps les meilleurs amis du monde, avec des représentants de l'un dans le conseil d'administration de l'autre.


Comme une phase d'observation
Android logo pro  De son côté, Google est plutôt restée à l'écart des procès intentés contre les fabricants de terminaux Android mais a plusieurs fois évalué diverses options pour leur apporter une aide directe ou indirecte. De quoi inciter les CEO des deux géants à discuter des questions de propriété intellectuelle, comme le rapporte Reuters.

Si Apple ne s'est pas encore attaquée directement à Google, c'est peut-être parce qu'il était plus facile de démontrer une violation de brevets sur des produits concrets plutôt que sur une plate-forme mobile mouvante et proposée gratuitement aux fabricants.

De plus, chaque affaire remportée ou contenant des décisions favorables à Apple sont autant d'arguments sur lesquels s'appuyer pour d'autres affaires et pour gagner une forme de légitimité des actions judiciaires qui pourra freiner l'écosystème Android par l'accroissement du coût des licences et l'exposition au risque de plaintes.

Pour le moment, les réactions des partenaires de Google semblent montrer qu'ils entendent rester fidèles à la plate-forme. Mais il ne faudrait pas que la pression devienne insoutenable...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1012782
Google VS Apple... il va y avoir de la casse
Le #1012822
Google est aussi Américain que Apple, peut être même plus et un procès entre les deux géants ne se solderait sans doute pas par un verdict bâclé (de l'avis de spécialistes du droit Américain) comme ce fut le cas dans le précédent procès contre Samsung.

Google pourrait d'ailleurs tout aussi bien attaquer Apple puisque ce dernier a largement "puisé" dans les technologies détenues aujourd'hui par Google.

Cette guerre là ferait plus de victimes que de vainqueurs et Apple ne la lancera que lorsqu'ils seront totalement dos au mur (si le nouvel iPhone ne connaît pas le succès qu'on lui prédit par exemple).
Le #1013032
Si il y a procès entre ces 2 la ça se terminera comme d’habitude par un arrangement à l'amiable.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]