Apple iAd : à l'assaut du coeur d'activité de Google

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Financial Times
Apple iAd logo pro

Apple a donné un aperçu de la nouvelle évolution majeure d' iPhone OS, disponible à partir de l'été. Parmi les nouveautés, il y en avait une de taille : l'annonce de la régie publicitaire iAd, qui mène Apple sur les terres de Google, à savoir les revenus publicitaires.

iPhone OS 4 14Si l'annonce de l'arrivée du multitâche a occupé une bonne partie de la présentation de iPhone OS 4.0, un autre élément introduit dans la nouvelle version majeure de l' OS, à paraître cet été sur les iPhone et les iPod Touch, et en automne pour la tablette iPad, dévoile un nouveau pan de la stratégie d' Apple.

Et alors que l'entente entre Google et Apple s'est relâchée après les annonces de Google Android, OS mobile venant faire de l'ombre aux iPhone, puis de Google Chrome, qui pouvaient donner l'impression que Google venait marcher sur les terres d' Apple, c'est cette fois la firme de Cupertino qui débarque sur le terrain de prédilection du géant de la recherche : les revenus publicitaires.

L'annonce de la régie iAd, avec ses promesses d'une nouvelle forme de publicité mobile mieux adaptée à l'environnement mobile et son modèle de financement avec un retour promis à hauteur de 60% pour les développeurs, vient ajouter une brique importante à la stratégie mobile d' Apple, tout en maintenant un solide contrôle sur le système.


A la conquête de nouveaux territoires
iPhone OS 4 16D'une part, elle tente de répondre à une problématique qui a été esquissée lors de la conférence Le Mobile 2.0 au mois de  mars à Paris, à savoir que le modèle des bannières publicitaires traditionnel, déjà de moins en moins satisfaisant pour le Web, est dépassé dans le cas de la sphère mobile.

Là où les intervenants de la conférence évoquaient de nouvelles pistes pour la publicité mobile, Apple répond à cette problématique en proposant directement un système intégrable aux applications mobiles de l' App Store, créant une expérience utilisateur homogène et maintenant le lien avec l'application qui diffuse la publicité au lieu de faire partir l'utilisateur vers la page Web de l'annonceur.

Ce système clos créant une application ( publicitaire ) dans l'application, en faisant appel à HTML5, permet à Apple de maîtriser les différents éléments de la chaîne. Or, souligne le Financial Times, 40% des publicités délivrées par une régie spécialisée dans la publicité comme AdMob ( rachetée par Google, mais sous le coup d'une enquête de la part de la FTC, et qu'aurait bien voulu acquérir Apple ) sont diffusées sur les iPhone et iPod Touch.

C'est donc une manne substantielle que peut détourner Apple à son profit, d'autant plus qu'elle a racheté la régie Quattro Wireless en début d'année et est donc en mesure de gérer de bout en bout la publicité mobile sur ses terminaux.

Si Apple n'entend pas devenir un acteur dominant du marché de la publicité mobile dans le monde, elle continue de construire un modèle économique efficace dont le système iAd est un nouveau maillon et qui pourrait bien couper l'herbe sous le pied de Google, lui barrant la route des lucratifs iPhone et iPod Touch.

 

Credit images : Engadget

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #623691
Formidable des publicités ! Ca me manquait !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]