Apple : un actionnaire porte plainte, la société réplique

Le par  |  3 commentaire(s)
logo_pro_apple

Le fonds Greenlight Capital, actionnaire d'Apple, a porté plainte contre le groupe pour tenter d'obtenir un meilleur retour sur le pactole accumulé ces dernières années par le groupe de Cupertino. Ce dernier ne ferme pas la porte à de nouvelles dispositions.

Si pendant l'ère Steve Jobs, il n'a pas été question de reverser des dividendes aux actionnaires, le groupe Apple, en forte croissance, a accumulé une immense richesse. La société disposant de beaucoup plus de liquidités que nécessaire pour ses activités, Tim Cook, désormais CEO de la société, a lancé un programme destiné à reverser 45 milliards de dollars à ses actionnaires, sur trois ans.

Mais avec les dernières agitations du cours, certains investisseurs voudraient qu'Apple fasse plus d'efforts en leur faveur. Le fonds Greenlight Capital, géré par le financier David Einhorn, a porté plainte contre le groupe pour le forcer à faire plus et entraîner d'autres actionnaires dans son sillage.

Il a estimé que la gestion d'Apple n'était pas totalement satisfaisante, au regard de certaines dispositions qui seront soumises en assemblée générale, et que la société pouvait faire un geste de plus par rapport à ses plus de 130 milliards de dollars de liquidités, notamment en lançant la piste d'un programme d'actions préférentielles à rendement plus élevé qui débloquerait plus vite de la valeur pour les actionnaires.

logo_pro_apple Cette formule n'obligerait pas Apple à se délester de montants importants pour délivrer des dividendes ou racheter des actions, tout en donnant régulièrement aux investisseurs de quoi les satisfaire plutôt que de garder un entier contrôle de leur argent.

Tant que la croissance d'Apple était largement au-dessus de la moyenne, les actionnaires n'avaient pas d'inquiétude particulière, mais avec les perturbations des dernières semaines qui ont fortement affecté la valeur du cours, certains investisseurs se font plus pressants sur les dividendes.

Le problème est sans doute sensible pour Apple qui ne doit pas perdre cette confiance, au point que la société a aussi émis un communiqué rappelant son engagement à verser 45 milliards de dollars de dividende ( dont 10 milliards de dollars sont déjà en voie de redistribution ) et que les propositions de Greenlight Capital seront étudiées avec attention et son souci de maintenir un dialogue constructif avec ses actionnaires à ce sujet. Il ne faudrait pas que le mécontentement de cet investisseur se transforme en fronde des actionnaires...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1183512
Il y a 2 ans Apple c'était "take my money!!!" aujourd'hui c'est plutôt "give me my money!!!'


Le #1183772
Cela annoncerait il la fin de la pomme si tous les actionnaires demande leur part du gâteau.
Le #1184522
micropastis a écrit :

Cela annoncerait il la fin de la pomme si tous les actionnaires demande leur part du gâteau.


On peut même parler de la fin des marchés boursiers si tous les actionnaires demandent leurs dividendes !

Autant dire que ce n'est pas près d'arriver
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]