iPhone : le FBI teste déjà la technique de déblocage sur d'autres versions du smartphone

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
iPhone-5c-case

La technique fournie par une tierce partie au FBI a permis de débloquer un iPhone 5C dans l'affaire de San Bernardino. L'agence fédérale la teste maintenant sur d'autres versions du smartphone d'Apple.

iPhone 5C 01Après des semaines d'imprécations et de contre-argumentation, le FBI est finalement parvenu à débloquer un iPhone 5C utilisé dans le drame de San Bernardino en décembre 2015 sans avoir besoin de l'aide technique d'Apple, qui refusait de la fournir.

L'iPhone 5C est un modèle relativement peu répandu et aucun détail n'ayant été communiqué sur la technique en question, difficile de savoir si elle est spécifique au modèle ou si elle peut être réutilisée.

L'agence fédérale serait maintenant en train de tester la technique sur d'autres modèles d'iPhone pour le vérifier, rapporte le Wall Street Journal.

Apple a demandé avec insistance des détails sur le fournisseur et sur la méthode, jusqu'à présent sans succès. Mais s'il s'agit d'une faille, le FBI va se trouver face à un dilemme : soit garder pour soi la découverte en prenant le risque grandissant dans le temps que d'autres la trouvent et l'exploitent à leur tour, mettant en péril les données des utilisateurs d'iPhone, soit fournir les détails et s'attendre à ce que le groupe de Cupertino rebouche promptement la vulnérabilité, ramenant tout le monde à la case départ, avec de nouvelles injonctions judiciaires au nom du All Writs Act qui seront contestées par les entreprises high-tech.

Si la fameuse méthode est efficace sur de nombreux modèles d'iPhone, certains observateurs estiment que l'agence gouvernementale n'aura d'autre choix que de communiquer les détails à Apple pour ne pas mettre artificiellement en péril la sécurité des terminaux mobiles.

Les documents divulgués par Edward Snowden ont pourtant montré que la NSA ne s'est pas privée d'exploiter des failles dans les différentes plates-formes mobiles du marché pour accéder aux informations qui l'intéressaient, de la même manière que le feraient des personnes malintentionnées.

Mais l'avantage apporté par l'exploitation de ces failles pour récupérer les informations dans des iPhone impliqués dans des affaires criminelles pourrait n'être que de court terme face au danger rampant de laisser des faiblesses dans la nature.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1887952
Y a de fortes chances pour que le FBI garde ça pour lui à mon avis
Le #1887975
Incroyable hein
Le #1887991
Dans la gueule d'Apple ! Sans déconner, refuser de porter assistance au fbi dans une histoire aussi grave avec risque de récidive si complices non connus., c'est criminel !! Franchement les complotiste à deux balles peuvent aller se faire foutre, ils doivent pas vivre dans le même monde où le nazislamisme deviens le plus grand danger que l'humanité ai jamais connue.
Le #1888027
KAISER59 a écrit :

Dans la gueule d'Apple ! Sans déconner, refuser de porter assistance au fbi dans une histoire aussi grave avec risque de récidive si complices non connus., c'est criminel !! Franchement les complotiste à deux balles peuvent aller se faire foutre, ils doivent pas vivre dans le même monde où le nazislamisme deviens le plus grand danger que l'humanité ai jamais connue.


"Franchement les complotiste à deux balles peuvent aller se faire foutre"
=>Les complotistes à deux balle ont bien raison d'affirmer que la NSA et toute la clique ne se gênent pas pour pirater le citoyen moyen. Et encore, le citoyen moyen américain a 2-3 droits (principalement, celui de râler dans un tribunal à 50 briques la râlerie). Le citoyen non-américain quant à lui n'est qu'une sous-merde qui peut faire une croix sur sa vie privée.
Et maintenant, ils ne se cachent même plus quand ils s'assoient bien confortablement sur leur petit tas de zero-days...

"le nazislamisme deviens le plus grand danger que l'humanité ai jamais connue"
=>Pas besoin de supprimer la vie privée pour ça. Dans le bon vieux temps on se contentait de contrôler les frontières. Ah, mais oui, le culte de la mondialisation à tout prix où chacun est citoyen du monde et citoyen de nulle part, ça par contre c'est sacré...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]