Dossier Apple iPhone

Le par  |  4 commentaire(s)
Logique économique
iphone 1Comme on a pu le voir, l' iPhone se distingue du reste de la production mobile par son interface tactile multipoint et son accéléromètre. Mais ce qui fait également de ce terminal un produit à part, c'est la redéfinition des partenariats entre le fabricant et l'opérateur mobile.

Cet aspect, peu visible pour le consommateur sinon par les batailles auxquelles se sont livrés les opérateurs pour en obtenir l'exclusivité, est pourtant peut-être plus important que le produit en soi. Jusqu'à présent, ce sont les opérateurs qui ont maîtrisé la donne, acceptant ou pas tel appareil mobile sur leur réseau, ce qui équivaut quasiment à un droit de vie ou de mort sur le produit.

Par les subventions destinées à faciliter l'achat, par l'intégration dans leurs offres d'abonnement et la visibilité associée, les opérateurs imposent leurs conditions, jusqu'à personnaliser l'interface pour y mettre en avant leurs services ou bloquer temporairement l'utilisation du terminal sur leur seul réseau.

Avec l' iPhone, c'est l'inverse qui se produit. Apple impose ses conditions ( interdiction de personnaliser l'interface, pas de logo de l'opérateur sur le terminal ) et gère la campagne publicitaire associée. Pire, la société demande un pourcentage significatif sur les revenus générés par les abonnements.

Qu'est-ce qui incite les opérateurs à accepter ces conditions inédites ? La perspective d'en vendre de grandes quantités grâce au formidable engouement médiatique qui prépare le terrain depuis son annonce en janvier 2007.


De la puissance du buzz
Sur ce point, l' iPhone représente également une première : jamais un téléphone portable n'a créé une telle passion dans les médias et les blogs, des centaines de milliers de pages tour à tour spéculant, idolâtrant ou critiquant le mobile, la stratégie, les enjeux...sans que la société n'ait à débourser un centime.

Chaque bribe d'information a suffi à enflammer le Web et à en faire un sujet incontournable de discussion. Le niveau de visibilité auprès du grand public a atteint des records, porté par le véritable emballement médiatique autour de l'iPhone, déjà très positif alors même que très peu de journalistes avaient pu encore seulement l'apercevoir.

C'est pourquoi, malgré les conditions imposées par Apple, les opérateurs mobiles se sont battus pour obtenir l'exclusivité de la distribution du terminal, un autre élément introduit par Apple. Les heureux élus profiteront de la manne, les autres en seront totalement écartés. A tel point que, comme en Allemagne, des tentatives ont été réalisées pour casser le monopole de vente.

Si le marché américain a vu l'opérateur AT&T s'emparer avec succès de l'accord de distribution, la lutte a été rude en Europe, pour plusieurs raisons. D'une part, le succès de l' iPhone a été confirmé par les ventes initiales réalisées aux Etats-Unis. Ensuite, les utilisateurs américains se sont montrés plutôt satisfaits du produit et prêts à dépenser des sommes conséquentes pour l'acquisition et l'abonnement lié. Enfin, le terminal, présenté comme une révolution en matière d'accès à Internet, est censé amplifier la consommation de services data.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #193575
Bon dossier qui résume bien l'ampleur du phénomène.

Deux petits points qui auraient mérité d'être éclaircis :

- Le Jailbreak, tout comme les Custom Firmware de la PSP, fait naître une communauté de développeurs underground qui vont pousser à fond le potentiel de la bécane (par exemple, une application pour envoyer des MMS existe déjà ).

- Il faut bien préciser qu'on n'est pas du tout obligé de prendre les forfaits hors de prix pour avoir l'iPhone. J'ai un iPhone avec mon forfait bloqué Orange 18€/1H classique.


Ces deux points sont vitaux pour comprendre pourquoi l'iPhone peut marcher auprès du grand public, du moment qu'il est comme moi assez fou pour mettre un tel budget dans un terminal mobile au potentiel de développement quasi infini.

La sortie d'un iPhone nano va certainement créer une gamme complète qui répondra mieux aux attentes des utilisateurs basiques (téléphone/sms/mail).

En tout cas, qu'on aime la philosophie Apple ou qu'on la déteste, la sortie de ce téléphone jette un véritable pavé dans la mare des constructeurs mobiles, qui vont ENFIN penser à l'interface de leurs modèles, et les utilisateurs ne s'en porteront que mieux.
Le Vendangeur Masqué Hors ligne Vétéran 2082 points
Le #193625
Très bon dossier, excepté la conclusion que je trouve pas très réaliste: Symbian et Windows Mobile on besoin de bien plus qu'une simple retouche cosmétique pour espérer être au niveau de l'OS de l'iPhone (y'a du lourd dedans, ne vous fiez pas qu'à son interface).

Les concurrents d'Apple devront en passer par une remise à plat de leurs systèmes respectifs s'ils ne veulent pas se faire écraser par l'iPhone. Et ça, ça n'interviendra pas avant un bon petit bout de temps.
Le public Américain l'a bien compris et l'iPhone a déjà une part de marché supérieure à l'ensemble des Smartphones Windows (27%), et n'est qu'à quelques encablures de RIM.

Et pendant que la concurrence bosse, ne croyez surtout pas que les ingénieurs d'Apple vont aller prendre une année sabbatique.

L'autre élément que rappelle Bidule200, c'est bien entendu la possibilité de créer des applis pour l'iPhone. Et là l'annonce de l'ouverture du développement pour février est des plus encourageante. On pourra développer sur l'iPhone avec les mêmes outils et technologies qu'OS X. Nul doute que les développeurs Mac verront là un marché prometteur qui s'ouvre à eux.
Et côté client l'iPhone est assez puissant pour envisager des applications qu'on ne verra pas ailleurs.

Bref, on a pas fini d'en parler...
Anonyme
Le #193685
Petit rappel sur la loi Française.
Certes Orange a réussi a obtenir la commercialisation exclusive mais malgré cela Apple ne peut pas en interdire l'usage sur d'autres réseaux.

En effet, la loi impose de pouvoir officiellement débloquer son téléphone au bout de 6 mois gratuitement ou immédiatement en payant (moins de 100€ pour orange je crois)

Donc l'utilisateur pourrait bien se retourner contre Apple si suite à une mise à jour, son Iphone venait à être bloqué.

;-)
Le #193780
Bon je vais faire mon fan boy primaire, mais vraiment le meilleur téléphone que j'ai eut depuis mon feu P910 de chez SE

Effectivement certaines fonctionnalités sont absentes mais:

Le MMS j'ai du en envoyer 4 depuis que j'ai des téléphones compatibles...depuis 2003 quand même
Le GPS? Déjà tester sur mon IPaq et franchement vu la taille de l'écran, c'est super pratique

Quand à la 3G

Je suis tout à fait d'accord avec l'article, il est entre le tel de M Toutlemonde et les smartphones, mais le gros avantage par rapport à ces derniers c'est que la partie téléphonie est de très bonne qualité (en tous cas par rapport au 5-6 smartphone que j'ai possédé HP, SE, HTC...)
Seul point négatif (dans mons cas hein) c'est l'absence d'un viewer de doc mais bon impatient de voir ce que va donner l'ouverture du SDK en 2008 on ne sait jamais

Non pour un essai c'est un coup de maitre
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]