La CIA chercherait depuis 2006 à forcer les sécurités du groupe Apple

Le par  |  12 commentaire(s) Source : The Intercept
Apple iPhone 3G

La CIA a commencé à organiser des réunions pour percer les sécurités d'Apple et accéder aux données personnelles des utilisateurs dès 2006, avant même l'annonce du premier iPhone.

Il a beaucoup été question des pratiques pas toujours encadrées de la NSA (National Security Agency) et de ses nombreuses méthodes pour épier les conversations téléphoniques et obtenir les données stockées sur les serveurs des grands groupes américains.

Apple iPhone 3G D'autres agences de renseignement américaines ne sont pas en reste en matière de tentatives de contournement des sécurités mises en place par les entreprises. La publication The Intercept, qui publie des informations issues des documents fournis par Edward Snowden, indique dans un nouvel article que la CIA s'est particulièrement intéressée à Apple durant près de 10 ans afin de trouver les moyens d'accéder aux données personnelles des utilisateurs de ses services.

Dès 2006, soit avant même l'annonce du premier iPhone (début 2007) et sa commercialisation (mi-2007), la CIA a commencé à organiser des réunions annuelles pour envisager les différentes pistes, autant hardware que software (par l'exploitation de failles ou la diffusion de malwares), pour percer les défenses mises en place par le groupe high-tech.

Une version spéciale de Xcode, l'environnement d'Apple pour la création d'applications iOS, aurait été développée pour créer des backdoors dans les applications et faciliter l'interception des données transmises par ces dernières sur des iPhone ciblés. De même, le système de mise à jour de OS X aurait été trafiqué pour faciliter l'introduction d'un keylogger pour espionner la frappe clavier sur les ordinateurs Mac.

La réunion annuelle de 2012 se serait passée dans les locaux de la firme Lockheed Martin, très liée au gouvernement américain, en Virginie du Nord. Sans être totalement surprenante, cette quête des failles dans les systèmes de sécurité mis en place par Apple pose toujours la question des motivations réelles des agences de renseignement dans la mesure où les moyens mis en place vont bien au-delà de la recherche d'activités terroristes.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1835606
Le regretté Steve Jobs aurait conçu l'IPhone inviolable ?
Le #1835608
DeepBlueOcean a écrit :

Le regretté Steve Jobs aurait conçu l'IPhone inviolable ?


Quel humour !
Le #1835613
Je suis mort de rire.
Le #1835622
C'est les Applefans qui vont être contents !!!!

La CIA ne peut pas les écouter... Mais Apple, si !!!
Le #1835643
lol s ils avaient gentiment, le steevie leur aurait meme fourni la vaseline !!!

remarque, tim cook va surement le faire, lui
Le #1835648
A qui veulent ils faire croire ça?
Le #1835710
clair "tenterait" mais lol quoi
Le #1835711
Ca m'étonnerai fortement que la CIA n'aie pas accès aux données de Apple (celles que Apple recoit sur ses serveurs) a cause du Patriot Act.

Apple est tenu de donner les renseignements demandés, c'est aussi simple que ca.

Par contre l'accès aux données du terminal en lui même, que ce soit ordinateur, téléphone ou tablette, c'est plus compliqué et le piratage est de mise depuis longtemps...

Le seul problème pour la CIA c'est que trouver des failles sur UNIX (et les systèmes de base UNIX) ce n'est pas évident car le système est conçu de manière minimaliste pour être stable (moins de code = moins de failles) et que les spécialistes du hack sous UNIX sont rarissimes.

Ils sont également beaucoup plus dangereux : UNIX c'est le systèmes des bourses, des flux financiers des banques, des superordinateurs de calculs de la NASA et autres agences gouvernementales, etc...

Rien a voir avec Windows / Android / Linux qui sont beaucoup plus répandus et mis en place sur des systèmes dont la stabilité et la fiabilité est bien moins critique, mais dont les fonctions natives du noyau sont beaucoup plus évoluées, et ou les logiciels tiers mal sécurisés fleurissent (JAVA / Flash...).
Le #1835762
Haldriel a écrit :

Ca m'étonnerai fortement que la CIA n'aie pas accès aux données de Apple (celles que Apple recoit sur ses serveurs) a cause du Patriot Act.

Apple est tenu de donner les renseignements demandés, c'est aussi simple que ca.

Par contre l'accès aux données du terminal en lui même, que ce soit ordinateur, téléphone ou tablette, c'est plus compliqué et le piratage est de mise depuis longtemps...

Le seul problème pour la CIA c'est que trouver des failles sur UNIX (et les systèmes de base UNIX) ce n'est pas évident car le système est conçu de manière minimaliste pour être stable (moins de code = moins de failles) et que les spécialistes du hack sous UNIX sont rarissimes.

Ils sont également beaucoup plus dangereux : UNIX c'est le systèmes des bourses, des flux financiers des banques, des superordinateurs de calculs de la NASA et autres agences gouvernementales, etc...

Rien a voir avec Windows / Android / Linux qui sont beaucoup plus répandus et mis en place sur des systèmes dont la stabilité et la fiabilité est bien moins critique, mais dont les fonctions natives du noyau sont beaucoup plus évoluées, et ou les logiciels tiers mal sécurisés fleurissent (JAVA / Flash...).


parce que tu crois qu il reste grand chose d unix dans OSX?

a part un shell, et encore...
Le #1835823
Il n'ont pas besoin de hacker il ont le code source.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]