Apple : l' Europe veut l'interopérabilité

Le par  |  5 commentaire(s)
iTunes

Une fois n'est pas coutume, c'est la France qui a la primeur de cette fronde à l'encontre des Digital Rights Management* des musiques téléchargées via la plate-forme légale iTunes Music Store.

ItunesUne fois n'est pas coutume, c'est la France qui a la primeur de cette fronde à l'encontre des Digital Rights Management* des musiques téléchargées via la plate-forme légale iTunes Music Store.

Malheureusement, les certitudes d'interopérabilité dans notre pays se sont bien vite envolées avec la décision du Sénat de finalement ne plus la rendre obligatoire mais négociable dans le cadre de l'application de la future loi DADVSI.


La grogne européenne
Cependant, comme nous vous le relations dans une actualité précédente, ce souhait a fait des émules et une association de consommateurs norvégienne a également exprimé son désir judiciaire de voir les titres d' iTMS directement compatibles avec n'importe quel lecteur numérique du marché. Contagion scandinave oblige, la Suède a rejoint la Norvège dans ses plaintes alors que le Danemark envisage très sérieusement de le faire. Pire pour Apple, parallèlement, la Grande-Bretagne par l'entremise de son industrie du disque, a également fait part de son avis défavorable à son encontre sur la question.


La BPI monte au créneau
La British Phonographic Industry vient en effet de demander à Apple d'ouvrir sa technologie pour autoriser cette fameuse interopérabilité qui est décidément devenu le nouveau mot à la mode informatique. Pour Peter Jamieson, le président de la BPI qui s'est exprimé devant la Commission spéciale de la Chambre de Communes pour la culture, les média et les sports dans le cadre d'une enquête sur l'industrie des nouveaux médias et de la création : " Il n'est pas particulièrement bon qu'une société domine autant un marché. ( ... ) Nous incitons Apple à opter pour l'interopérabilité ".

Si la société de Steve Jobs n'a pour l'heure pas souhaité réagir, reste à savoir combien de temps elle va faire la sourde oreille car adopter la politique de l'autruche ou argumenter comme par le passé que l'interopérabilité encouragera la piraterie va lui être de plus en plus difficile et malvenu.

* plus précisément, c'est la technologie propriétaire FairPlay développée par Apple de gestion des droits numériques qui est mise en cause.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #113301
J'adore quand même !! C'est pas Apple qui grognait le premier sur le monopole de Billou et ses pratiques
Eh ben, ils me feront bien rire jusqu'au bout tous, pas un pour rattraper l'autre
Le #113362
@Tatanne
Dans le monde de l'argent le ridicule n'a pas cours. On peut baisser son pantalon, montrer ses fesses et se faire tabasser tout en restant hyper-sérieux.
db
Le Vendangeur Masqué Hors ligne Vétéran 2082 points
Le #113365

Tatanne



Sauf que le monopole dont on parle aujourd'hui n'existe pas !

En pratique, va a ton supermarché préféré pour acheter un baladeur. Qu'y vois-tu ' 2 ou 3 iPods dans une vitrine perdus au millieu d'une douzaine d'autres baladeurs.
Va maintenant faire un tour au rayon ordinateurs: c'est remplis à 100% de pécés-windows.
Il est où le monopole et le choix pour le consommateur '
Est-ce que la Norvège ou la Suède font quelque chose contre ça '

Autre exemple sur l'interropérabilité: ok si tu as un baladeur Creative tu ne peux pas acheter sur l'iTMS, mais tu peux aller sur plein d'autres sites (virgin, fnac, ...).
Alors que par exemple, si tu veux jouer à HalfLife tu es obligé d'avoir Windows.
La encore où est la vente forcée '

Reste le dernier problème: tu ne peux pas lire de la musique achetée sur de l'iTMS autre part que sur un iPod, mais:
1/ Le consommateur en est avertit clairement dans les conditions d'utilisations à accepter s'il veut pouvoir acheter sur l'iTMS (et ce depuis que le service existe). Personne ne peut donc prétendre avoir été trompé.
2/ Dans aucun pays du monde, l'utilisation de l'iPod est obligatoire, donc pas plus que celle de l'iTMS.
3/ Un jeu Xbox ne tourne pas PS2, où sont les plaintes des consommateurs '
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #113400
"Alors que par exemple, si tu veux jouer à HalfLife tu es obligé d'avoir Windows."

Désolé, c'est exactement la même chose que pour l'iPod : il y a beaucoup de Windows donc les développeurs développent beaucoup pour Windows. Mais prends les jeux blizzard : ils tournent également sous Mac OSX. Prends les jeux Id Soft ou les UT : ils tournent également sous Linux (et sous Mac OSX me semble-t'il également).

Je ne vois pas où est la vente forcée pour toi ! Il n'y a que le cas des PC préinstallés qui est problématique.

Sinon, tu t'installes Linux et tant pis si tu peux pas jouer à HL2 ... je veux dire, j'ai qu'un PC et est-ce que je braille que je peux pas jouer à Dead or Alive je-sais-pas-combien dessus '

Pour moi, le soucis des DRM d'Apple, c'est surtout que le verrouillage n'est pas du à la nature des données (n'en déplaise aux râleurs, c'est quand un peu trop demander à un studio de dev de recoder son jeu en OpenGL quand il a été fait en directx, le choix en amont n'étant pas forcément sans raisons pratiques) qu'à la protection elle-même par rapport aux concurrents. Mon avis reste le même : qu'un soft dépende de l'OS, c'est assez logique, en revanche, qu'on me vende de la musique lisible sur un seul appareil, c'est se foutre de ma gueule. Donc, je souhaite ardemment à iTMS de se casser les dents et aux autres aussi d'ailleurs.

Et ça me plairait bien que plus de studios fassent des jeux avec des outils portables (openGL), ça pourrait calmer un peu MS.
Le #113452
interopérabilité, c'est un gros mot. J'adore certains ici !!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]