TSMC : les premiers SoC pour Apple gravés en 20 nm ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Digitimes
iPhone 5 Apple A6

Si le fondeur TSMC pourrait devenir un important partenaire d'Apple, c'est peut-être des solutions gravées en 20 nm que les choses sérieuses vont commencer, le 28 nm constituant plutôt un galop d'essai.

En prenant ses distances avec Samsung, Apple va devoir trouver de nouveaux fournisseurs pour produire les processeurs de ses appareils mobiles iPhone, iPod Touch et iPad / iPad Mini. Le partenaire le plus probable semble être le fondeur taiwanais TSMC qui dispose des importants moyens de production nécessaires mais qui va devoir procéder à des arbitrages avec ses autres gros clients.

Selon les rumeurs, TSMC était pressenti pour produire rapidement les premiers SoC servant de base aux processeurs Apple Ax dès le premier trimestre 2013 et en utilisant les technologies de gravure en 28 nm, en attendant de passer ensuite au 20 nm.

Selon Digitimes, cependant, les choses sérieuses pourraient ne pas commencer en 2013. Le fondeur travaillerait bien sur des échantillons de processeurs Apple A6X gravés en 28 nm ( contre 32 nm actuellement ) qui pourraient être produits et intégrés à partir du second semestre dans les produits iPad et iPad Mini.

TSMC logo Apple avait déjà procédé à une évolution du processeur Apple A5 de l'iPad 2 en faisant discrètement passer le niveau de gravure de 45 nm à 32 nm durant le cycle de commercialisation du produit, permettant de préparer la production de masse de la génération suivante Apple A6 gravée directement en 32 nm.

Les premières larges commandes de processeurs entre Apple et TSMC devraient donc se jouer sur le noeud de gravure suivant, au 20 nm, dont Digitimes indique qu'une solution AP/GPU intégrée ( AP pour application processor ) est en cours de préparation.

La production de masse pourrait débuter d'ici le dernier trimestre 2013 (et on se souviendra que les relations fournisseurs avec Samsung s'arrêteront en 2014) mais elle pourrait être en fait rapidement suivie, sur un cycle de moins d'un an, par une technologie de gravure 16 nm FinFet ( transistors 3D ) présentée comme l'un des ingrédients essentiels d'un futur produit de rupture chez Apple, sans plus de précisions.

Si tout ceci relève encore de la spéculation, les initiatives récentes d'Apple pour superviser directement ses fournisseurs de matières premières (et plus seulement les assembleurs) et sa stratégie d'exploitation de composants non standard avec des solutions, comme la plate-forme Apple A6 / A6X, optimisée pour ses besoins propres, pourraient inciter la société à jouer sa différence aussi à ce niveau du hardware.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]