Tim Cook (Apple) : le marché mobile ne tend pas vers le bas de gamme, il se scinde

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Bloomberg Business
Tim cook  Apple WWDC 2013

Dans un entretien donné à Bloomberg Businessweek, Tim Cook, patron d'Apple, justifie ses choix stratégiques vis à vis d'un marché mobile en phase de maturation.

Les analyses en étaient sûrs : Apple allait annoncer ce 10 septembre un iPhone low cost avec un prix calé entre 400 et 500 dollars, voire même un peu moins, qui allait marquer l'arrivée du groupe sur le milieu de gamme pour répondre à la demande des marchés émergents.

Finalement, c'est un iPhone 5C coloré, cousin proche de l'iPhone 5 et positionné sur le créneau de 600 à 700 dollars qui a été annoncé. Les investisseurs ont tressauté, faisant chuter le cours d'Apple en bourse, tandis que les analystes ont pris acte de ce choix qui invalide quantité des notes diffusées à leurs clients depuis plusieurs trimestres en restant mesurés sur les prévisions de volumes d'iPhone écoulés sur la fin de l'année.

Tim Cook, CEO d'Apple, a pris la parole pour expliquer (un peu) la philosophie derrière ce choix de l'iPhone 5C plutôt que d'un iPhone low cost attendu par les observateurs. Dans un entretien donné à Bloomberg Businessweek peu après l'annonce des iPhone 5S et 5C, il a rappelé, si besoin était, que les variations du cours d'Apple font partie du jeu de la Bourse et qu'il n'est pas mauvais de les prendre avec un peu de recul.

iPhone 5C 01

Il a souligné également l'évolution naturelle des marchés, et avec encore plus de force dans l'électronique, vers l'émergence de fabricants de produits low cost. Mais cette situation ne signifie pas que les acteurs déjà installés soient obligés de suivre ce mouvement.

Et pour Tim Cook, le marché mobile n'évolue pas inexorablement vers l'abaissement des coûts, avec les contraintes qu'elle implique, mais il serait plutôt en train de se répartir en deux axes, avec d'un côté les appareils d'entrée de gamme se livrant surtout une guerre des prix au détriment de leur différenciation et de l'autre des produits plus aboutis dont la valeur ajoutée justifie leur tarif

Et d'affirmer que c'est ce second segment, et lui seul, qui intéresse Apple. " Je ne vais pas arrêter de dormir à cause de l'autre marché, juste parce que nous n'y sommes pas présents. Heureusement, chacun de ces deux marchés est si vaste, et il y a tant de gens qui sont sensibles à une expérience utilisateur supérieure sur leur téléphone ou leur tablette, qu'Apple peut trouver là un excellent modèle économique ", a-t-il confié.


Il n'y a jamais eu de volonté d'iPhone low cost
Et pour ce qui est de l'iPhone low cost, la réponse de Tim Cook est plutôt claire : " nous n'avons jamais eu pour objectif de vendre un mobile low cost. Notre but principal est de commercialiser un excellent téléphone avec une solide expérience utilisateur, et nous avons trouvé le moyen de le concevoir à un coût moindre".

iPhone 5S Touch ID home Sur ce point de l'expérience utilisateur, le patron d'Apple fait de peu de cas des centaines de millions de terminaux Android vendus dans le monde mais dont les fonctionnalités sont peu exploitées. "Pour nous, il importe que les consommateurs utilisent vraiment nos produits. Nous voulons vraiment enrichir la vie des gens, et vous ne pouvez pas enrichir la vie de quelqu'un si le produit reste dans le tiroir". Certes, cet enrichissement est aussi celui d'Apple puisque plus ses produits sont utilisés et plus ses services le sont également, générant des revenus et renforçant son écosystème.

Dans l'entretien, Tim Cook continue de stigmatiser la fameuse fragmentation d'Android, dispersé en plusieurs versions et dont la dernière version à jour n'est disponible que pour une infime partie des utilisateurs, tandis que les versions sont vues comme de véritables sous-systèmes à gérer plutôt que les évolution d'un même OS.

Enfin, le patron du groupe note que "tout le monde essaie d'adopter la stratégie d'Apple", en faisant référence aux efforts des autres éditeurs pour rassembler software et hardware, Google par le rachat de Motorola Mobility et Microsoft par celui de Nokia.

Et d'affirmer que le cas de Nokia doit rappeler à tous les acteurs combien il est nécessaire de maintenir l'innovation, sans quoi c'est la disparition, quelle que soit la taille ou la puissance à un moment donné. Message à peine voilé en direction de Samsung, partenaire / concurrent accusé de plagiat via diverses plaintes pour violation de brevets (auxquelles le géant coréen a répondu en attaquant à son tour).

Il reste maintenant à voir si les belles théories sur le haut de gamme, plutôt que le pragmatisme d'un iPhone à bas coût, auront la portée attendue dans un marché mobile bien différent des débuts de l'iPhone en 2007, et si les consommateurs seront sensibles à la valeur ajoutée de l'iPhone 5C en y mettant le prix.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1489772
Continuez à les vendre hors de prix, ça m'empêche d'en acheter !
Le #1489792
Apple a toujours été un marque élitiste, il garde le créneau, mais il risque à terme de rentrer dans le 5-10 % du marché qui vont avec....

Le #1489832
"Pour nous, il importe que les consommateurs utilisent vraiment nos produits. Nous voulons vraiment enrichir la vie des gens, et vous ne pouvez pas enrichir la vie de quelqu'un si le produit reste dans le tiroir".

c'est marrant moi je comprends :

"Pour nous, il importe que les consommateurs SOIENT VRAIMENT BRIDÉS DANS l'utilisation de nos produits. Nous voulons vraiment CONTRÔLER la vie des gens, et vous ne pouvez pas CONTRÔLER la vie de quelqu'un si le produit EST OUVERT".

Le #1489952
J’étais persuadé qu’Apple ne proposerait pas de mobile low-cost (pas en adéquation avec leur positionnement ) mais ce qui est incompréhensible c’est :

1- Ils étaient au courant des rumeurs d’iPhone low-cost, donc pourquoi ne pas avoir démenti plus tôt s'ils ne voulaient pas sortir de modèle low-cost ? (à part s’il y a eu délit d’initié, avec certains responsables qui auraient laissé les investisseurs mettre de l’argent en bourse sur Apple pour vendre en masse avant l’annonce de l’iPhone 5C ?)
2- Il n’y a quasiment aucune différence niveau prix entre le 5C et le 5S. C’est ridicule et ça va parasiter les ventes. A la limite s’ils avaient juste sorti un 5S ou s’ils avaient sorti un écran de grande taille en plus, ça aurait pu être pertinent, mais là…

En plus Apple parle du haut de gamme mais ils délaissent complètement le marché des portables grand format qui pourtant cartonne pour le marché du haut de gamme (incohérence totale ). Apple a été un des acteurs principaux sur le marché du smartphone pendant longtemps mais c’est aussi parce que la concurrence était mineure (au début ). Concrètement, aujourd’hui, objectivement il y a moyen d’avoir moins cher que l’iPhone (si le prix est un problème ) ou au contraire mieux au niveau gamme (si le prix n’est pas un problème ).

Il faut croire qu’Apple semble (trop ) se reposer sur la fidélité de leur clientèle.

Le #1490182
"On ne perd pas d'argent, on se réorganise."
Le #1490252
mais bien sur "le marché mobile ne tend pas vers le bas de gamme, il se scinde"
vous me voyez là =>http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_milliardaires_du_monde_en_2013
si si c'est moi à la 3eme place
Le #1490462
"il y a tant de gens qui sont sensibles à une expérience utilisateur supérieure sur leur téléphone ou leur tablette, qu'Apple peut trouver là un excellent modèle économique "


Oui, tant qu'il y aura des pigeons prêts à croquer la pomme ---quel qu'en soit le coût ! ---, tout va bien.

Mais ils seront quand même de moins en moins nombreux, car Android va tout prendre ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]