Premiers tirs pour un fusil issu d'une imprimante 3D

Le par  |  19 commentaire(s) Source : Dvice
ar15

La démocratisation des imprimantes 3D permet de réaliser des projets étonnants, la NASA et l'Armée utilisant largement ce procédé révolutionnaire. D'autres en revanche ont rapidement trouvé le moyen de détourner leur utilisation à des fins plus controversées.

C'est ainsi que les premières armes à feu imprimées ont été envisagées il y a quelques mois par des amateurs et collectionneurs d'armes. Le gouvernement américain n'a d'ailleurs pas perdu de temps et a clairement fait savoir que le deuxième amendement qui légalise la détention des armes dans la majorité des États d'Amérique ne concerne aucunement les armes à feu produites par les imprimantes 3D.

AR15 Toute arme à feu devant être soumise à une forme de régulation, cela n'a pas empêché quelques téméraires d'imprimer des pièces d'AR-15.

Ainsi, c'est un Lower Receiver d'AR-15 ( la partie basse accueillant le bloc détente et le tube de crosse ) en version semi-automatique qui a été imprimée et testée la semaine dernière.

Les tests proposés par la vidéo sont sans équivoque, inutile d'avoir peur ( pour le moment ) de l'usage des imprimantes 3D du commerce pour réaliser des armes fonctionnelles, l'arme ainsi imprimée n'aura tenu le choc que pendant 6 coups, et non sans s'enrailler à plusieurs reprises.

A ce stade, c'est au niveau de la jointure du tube de crosse que la cassure est intervenue, les matériaux plastiques utilisés par les imprimantes 3D bon marché ne permettant pas d'encaisser le choc du tir à balle réelle.

Un bon point donc pour les autorités, qui donne également un indice sur la solidité des pièces qu'il est actuellement possible de fabriquer à l'aide des imprimantes 3D du marché. Peu d'objets nécessitent d'accuser des contraintes physiques aussi importantes.

  

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1107452
"inutile d'avoir peur ( pour le moment ) de l'usage des imprimantes 3D du commerce pour réaliser des armes fonctionnelles, l'arme ainsi imprimée n'aura tenu le choc que pendant 6 coups, et non sans s'enrailler à plusieurs reprises."

Ah bon ! Bin moi, ca me fait plutôt peur. Une personne non-avertie qui voudrait tirer une boite de conserve risque d'avoir son joujou qui lui pète à la tronche.

Solide ou pas, on part perdant.
Le #1107462
Inutile de s'inquiéter car ça n'a tenu que 6 coups ? Un seul suffit pour tuer.
Le #1107512
Punaise il y a tout lieu de s’inquiéter,
que cela tienne 6 coups ou même un seul coup.
Le fait est que cela fonctionne et que c'est absolument indétectable par les détecteurs
de métaux aux aéroports et autres détecteurs.
Une arme moins complexe peut aussi être beaucoup plus résistante.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1107522
Misutsu a écrit :

Inutile de s'inquiéter car ça n'a tenu que 6 coups ? Un seul suffit pour tuer.


Exactement ce que j'ai pensé...
Personnellement sinon, l'imprimante 3D ça m'intéresse pour faire un double de mes clés. Faudrait juste avoir un scanner 3D qui va bien avec
Le #1107532
bein on est pas dans la merde si n'importe quel abrutis peux se fabriquer une arme pour plomber sont voisin
Le #1107592
Je ne sais pas, c'est pas clair, il n'a pas imprimé l'intégralité de l'arme mais une partie seuelement ?
Le #1107602
Vous êtes drôles, vraiment.

Il ne s'agit içi que d'une pièce précise et c'est loin d'être celle qui subit le plus de contraintes lors du tir.

Faites la même chose avec une culasse ou le canon et là ça vous éclatera à la figure dès le premier coup, même avec les meilleurs plastiques qui soient (ou même de la céramique, les fabricants s'y sont déjà essayés, sans succès, rien ne remplace le métal pour ces pièces).

Donc le côté indétectable ... mouais, si 3 pièces sont en plastique et tout le reste en acier, le détecteur sonnera tout aussi bien.
Le #1107612
Perso, je ne l'aurais pas testé la troche dessus. Je l'aurais testé à distance, fixée à un établi et une ficelle sur le détente.
Le #1107632
graveen a écrit :

Je ne sais pas, c'est pas clair, il n'a pas imprimé l'intégralité de l'arme mais une partie seuelement ?


Il est clairement précisé :

"Ainsi, c'est un Lower Receiver d'AR-15 ( la partie basse accueillant le bloc détente et le tube de crosse ) en version semi-automatique qui a été imprimée et testée la semaine dernière"

Donc c'est bien une seule et unique pièce qui a été imprimée, toutes les autres étaient issues d'une arme fabriquée et éprouvée par un fabricant agréé.
Le #1107652
Inutile d'avoir une imprimante objets pour se fabriquer une arme "maison" on peut trouver des plans un peu partout sur la toile...
Bref encore du sensationnalisme pour accentuer la néophobie ambiante.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]