50 millions d'abonnés mobiles en France

Le par  |  1 commentaire(s)
ARCEP

L'ARCEP ( Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ), a très récemment publié un rapport sur le marché de la téléphonie mobile.

Arcep L'ARCEP ( Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ), a très récemment publié un rapport sur le marché de la téléphonie mobile.


Environ 50 millions d'abonnés.

Plus précisément, au 31 mars 2006, la France comptait quelques 48,59 millions de clients aux offres de téléphonie mobile. Un an auparavant, ce chiffre était de 44,926 millions. A noter néanmoins qu'une personne peut être abonnée à plusieurs forfaits en même temps, ce qui a certainement pu influer sur les chiffres.


Et les MVNO dans tout cela '

Le chiffre mentionné un peu plus haut intègre aussi les MVNO ( Mobile Virtual Network Operator ), ou opérateurs virtuels. Pour être plus précis, ces derniers occupent 0,91% du marché avec 425.300 clients, contre 0,09% du marché avec 40.900 clients au mois de juin dernier. Soit une part dix fois plus importante en à peine un an.

Les MVNO ont donc une place à prendre sur le marché. Chose qu'ont très vite remarqué certains et qui expliquerait notamment l'arrivée de nouveaux acteurs comme Auchan Mobile, fililale mobile appartenant à 100% au grand groupe de distribution Auchan et dont nous découvrirons les offres au cours de l'automne prochain.


Quelques chiffres globaux de ce marché ( mars 2006 ) :

  • 30.197.200 abonnés - MVNO compris - en abonnements post-payés ( 27.140.200 en mars 2005 ) ;
  • 16.711.200 abonnés - MVNO compris - en forfaits prépayés ( 16.344.100 ) ;
  • Chiffre d'affaires du marché : 5,2 milliards d'€ ( contre 4,4 milliards d'€ ) ;


Logo neuf cegetelSFR : augmentation de sa participation dans le groupe Neuf Cegetel.

Par ailleurs, SFR, la filiale mobile du groupe Vivendi Universal, a confirmé son augmentation de participation dans le capital du groupe Neuf Cegetel, passant ainsi de 28 à 34,9%. Le transaction a été effectuée pour un montant de 161 millions d'euros.

Un porte-parole indique : " Une partie de la part de Telecom Italia et de celle d'un investisseur financier qui était déjà présent au capital. "

Un investissement qui tend à prouver que le marché de la mobilité est viable - sauf pour l'opérateur Bouygues Télécom apparement - et que ses différents acteurs peuvent se permettre de réinjecter les bénéfices qui en découlent dans d'autres secteurs. Un investissement de surcroît pertinent, puisque Internet prend de plus en plus place dans nos mobiles.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #105490
les cerveaux français étaient déjà pas mal allumés, maintenant ils vont fumer !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]