Arcep : Free Mobile secoue le marché mobile français

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Les Echos
Jean Ludovic Silicani president arcep

Jean-Ludovic Silicani, président de l'Arcep, note que l'arrivée de Free Mobile sur le marché français va plus loin que l'addition d'une nouvelle offre mobile dans le paysage.

Jean Ludovic Silicani president arcepDans un entretien accordé au journal Les Echos, Jean-Ludovic Silicani, président de l'Arcep, revient sur le lancement du quatrième opérateur mobile français Free Mobile, dont le régulateur télécom a validé les étapes de sa création.

Plus que l'arrivée d'une nouvelle offre mobile qui vient s'ajouter à celles existantes, il estime que " Free Mobile change la donne " sur le marché français, pour plusieurs raisons : la simplicité de l'offre avec deux forfaits, dans un contexte d'un bon millier d'offres mobiles en France, le découplage entre forfait et terminal mobile, l'accès aux forfaits presque uniquement par Internet et les tarifs bas des forfaits.

Certains de ses éléments sont apparus chez les opérateurs historiques, notamment via leurs offres récentes à bas prix, mais essentiellement dans le cadre d'une manoeuvre préventive en amont de l'arrivée de l'opérateur.

Or le président de l'Arcep confirme que l'accès de Free au marché mobile a répondu à une situation " insuffisamment concurrentielle " avec " une rente de situation " pour les opérateurs historiques, et un prix de la consommation mobile en France supérieur à la moyenne européenne.


Evolution des forces en présence
Le président de l'Arcep a lui-même été surpris du forfait à 2 € qui pourrait remettre en cause le marché du prépayé. De même, c'est sans surprise le tarif social mobile ( à 10 € / mois ) qui a pris du plomb dans l'aile.

Du côté des opérateurs historiques, il va falloir s'adapter en baissant le prix des forfaits ( mais cela avait déjà commencé ) et sans doute accepter de voir leurs marges réduites, ce qui pourrait conduire à une baisse des dividendes versés aux actionnaires pour maintenir les niveaux d'investissement, avec le cas spécifique de France Télécom / Orange, dont le principal actionnaire n'est autre que l'Etat.

Chez les MVNO, il va sans doute y avoir concentration et occupation de niches du fait de l'arrivée de Free Mobile à des tarifs très bas. Quoi qu'il en soit, l'Arcep vérifiera que le groupe Iliad respecte ses engagements de couverture réseau et maintient sa qualité de service dans la durée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #886111
bonjour,
merci a free qui encore une nouvelle fois a fait bouger les choses...
Le #886141
+1 1 tonx2
Free tape fort et juste. Enfin, les opérateurs historiques ont un vrai concurrent.
Merci Free.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]