ARM : plus de 20% de croissance en 2011

Le par  |  0 commentaire(s)
ARM logo pro

ARM finit l'année 2011 en beauté avec une croissance de plus de 20% au dernier trimestre 2011, comparable à celle observée sur l'ensemble de l'année grâce à l'essor des smartphones et des tablettes.

Le fondeur Intel a beau avoir fait ses premiers pas sur le segment des processeurs mobiles au salon CES 2012 de Las Vegas avec un premier processeur Atom Medfield, l'année 2011 a été sans conteste un très bon cru pour ARM, spécialiste des architectures pour processeurs mobiles.

Présentant ses résultats financiers du dernier trimestre 2011, la société annonce un chiffre d'affaires de 217 millions de dollars, en progression de 21% par rapport à la même période l'an passé, et un bénéfice avant impôt amélioré de 45%.

ARM continue de profiter de ses contrats de licence avec les fabricants de semiconducteurs qui ont permis de produire 1,2 milliard de puces pour téléphones portables (+10%) et 1 milliard de composants pour appareils électroniques grand public et embarqués (+40%).

On note que si la téléphonie mobile reste un élément majeur de la stratégie de ARM, la diffusion de son architecture dans de très nombreux produits électroniques ( souvent sous forme de microcontrôleurs ) n'est pas en reste et permet une certaine diversification.


Des puces dans les mobiles, mais pas seulement
ARM Cortex logo proSur l'ensemble de l'année 2011, ARM a généré un chiffre d'affaires de 785 millions de dollars (+24%) et améliore son gain par action d'un tiers, après une année toujours marquée par une forte croissance des ventes de smartphones et de tablettes. ARM indique qu'il y avait au dernier trimestre 2011 une moyenne de 2,5 composants ARM dans chaque téléphone portable, contre 2,4 composants au troisième trimestre 2011.

ARM a ajouté 25 contrats de licence pour ses architectures au dernier trimestre de l'année, principalement sur les familles Cortex-A  (coeur des smartphones et tablettes ) et Cortex-M ( microcontrôleurs et coeurs compagnons ), mais aussi cinq contrats pour son processeur graphique Mali.

Grâce à ses partenaires, la société est présente sur de nombreux fronts, au-delà des smartphones : processeurs ARM pour Windows 8, processeurs pour Smart TV, dont Google TV, diverses évolutions de microntrôleurs ARM, compteurs intelligents ou intégration du GPU Mali.

L'arrivée d'Intel sur le segment des processeurs mobiles en 2012 s'annonce intéressant, même si les représentants de ARM ont jusqu'à présent minimisé la menace. La société a divers projets en cours pour maintenir son avantage principal dans le domaine, à savoir la faible consommation d'énergie de son architecture.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]