AT&T met les bouchées double pour déployer son réseau LTE

Le par  |  1 commentaire(s)
Logo AT&T pro

Après l'échec retentissant de sa fusion avec T-Mobile USA, AT&T se concentre sur le déploiement de son réseau très haut débit mobile LTE pour tente de réduire l'écart avec la couverture du réseau de son concurrent Verizon Wireless.

Logo AT&TAlors que la fusion ratée avec l'opérateur T-Mobile USA, refusée par le régulateur télécom américain s'annonce salée en frais de pénalités ( plus de 3 milliards de dollars ) et ne va pas lui permettre de récupérer les clients et les fréquences espérées, l'opérateur AT&T doit maintenant faire oublier cet échec au plus vite.

Et il ne faut pas perdre de temps car il a lancé son propre réseau mobile LTE ( Long Term Evolution ), qui propose du très haut débit mobile seulement fin 2011, quand son grand concurrent Verizon Wireless a lancé le sien fin 2010 et couvre déjà 200 millions de personnes sur le territoire américain.

AT&T annonce ainsi être en avance sur son calendrier de déploiement de son réseau LTE, avec la couverture de plusieurs grandes agglomérations comme New York, San Francisco et Los Angeles. Ces nouveaux sites permettent à l'opérateur de revendiquer la couverture de 74 millions de personnes, au lieu des 70 millions prévues initialement.

Il en profite également pour confirmer que le déploiement sera complet bien avant la fin 2013. Faute d'agréger les ressources de T-Mobile USA, c'est donc la bataille du très haut débit mobile qui se joue entre les deux plus gros opérateurs nord-américains, que vient compléter le troisième opérateur, Sprint Nextel, avec une transition du WiMAX à LTE ( et même LTE-Advanced, la "vraie" 4G ).

Avec un plus haut débit, c'est l'occasion pour les opérateurs de déployer plus de services multimédia mobiles mais il faut aussi pouvoir assurer la qualité de service. En étant l'un des premiers à déployer un réseau LTE de grande ampleur, Verizon a fait les frais des soucis de jeunesse de la technologie et a connu plusieurs pannes importantes de son réseau 4G, faisant monter la grogne parmi les clients.


LTE en 2013 en France

En France, l'attribution des fréquences 4G est sur le point de se terminer. Les ressources disponibles dans la bande 800 MHz, issues du dividende numérique, ont été distribuées entre les trois opérateurs Orange, SFR et Bouygues Telecom, tandis que le nouvel entrant, Free Mobile, s'est contenté d'accords d'itinérance inscrits dans les conditions de l'enchère.

L'année 2012 sera consacrée aux expérimentations 4G et ce n'est qu'à partir de 2013 que devraient intervenir les premiers déploiements dans l'Hexagone. Stéphane Richard, PDG de France Télécom / Orange, a déjà fait savoir qu'il comptait faire d'Orange l'un des premiers opérateurs à se lancer l'année prochaine.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #883991
Bonjour,
Une erreur s'est glissée dans votre article. En effet FreeMobile est détenteur (au même titre que les trois opérateurs en place) d'un licence 4G sur la bande des 2GHz.
L'absence de licence sur la bande des 800MHz n'impactera donc en rien leurs offres. Cela n'aura d'impact que sur la portée du signal et donc certaines zones rurales pour lesquelles un accord d'itinérance serra utilisé (rendu obligatoire par l'ARCERP).

Donc FREE offrira des service 4G LTE en france au même titre que les autres opérateurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]