Test Beyond : Two Souls, une expérience aux confins du jeu vidéo

Le par  |  0 commentaire(s)

B2S n'est pas un jeu expérimental mais ses développeurs ont tout de même bâti l'expérience de jeu en apportant des nouveautés dans le gameplay.

Il ne s'agit ni d'un jeu en vue objective telle que les FPS, ni d'un jeu en vue à la troisième personne telles que les survival horror. Il peut s'agir en fait des deux à la fois ou bien d'un seul.

En effet, s'il est possible de vivre l'aventure en solo, on pourra également choisir de jouer à deux dans une forme de coop, l'un dirigeant Jodie et l'autre Aiden. Notons que Quantic Dream a développé une appli mobile (sur Android et iOS) qui permet de jouer directement sur son terminal Android, sans Dualshock donc.

Un jeu PS3 qui peut se jouer sans contrôleur : voilà qui est de nature à alimenter les détracteurs du B2S qui ne le considèrent d'ailleurs pas comme un jeu. Quantic Dream se défend en indiquant qu'il a été développé pour être accessible au plus grand nombre, d'où l'existence de cette application mobile.

Abolir les barrières du jeu vidéo, telle est d'ailleurs l'ambition du studio. Un désir qui passe par un gameplay singulier même si vous ne serez pas entièrement dépaysé si vous avez déjà joué à Fahrenheit ou bien à Heavy Rain.

beyond_screens4_0015 beyond_screens4_0017 

QTE à toutes les sauces
Le Quick Time Event (QTE) a fait sa première apparition dans Dragon's Lair, un jeu vidéo réalisé en 1983 par Don Bluth (un ancien de Disney).

De nombreux jeux vidéo y ont eu recours depuis lors mais l'ont souvent utilisé avec plus ou moins de parcimonie.

Dans B2S, les QTE sont très présents. Mais les développeurs ont personnalisé l'expérience pour que ces actions contextuelles ne soient pas toujours et simplement une succession d'appuis sur des touches indiquées à l'écran. 

Dans B2S, les QTE permettent d’enchaîner des mouvements, d’escalader, de combattre de manière "naturelle" en accompagnant ou en esquivant les coups alors que l’action est ralentie, de franchir des obstacles (en passant dessous ou dessus suivant leur hauteur), de monter à cheval…

Un point blanc plutôt discret apparaissant à l’écran signale que Jodie a la possibilité d'interagir avec son environnement (ouvrir une porte, préparer à manger, prendre une douche…) en dirigeant le stick droit vers celui-ci. On déplacera par ailleurs Jodie à l'aide du stick gauche tandis que le stick droit est réservé à la caméra.

Le gameplay propre à Jodie est donc d'une simplicité extrême.

beyond_screens4_0008 beyond_screens4_0014 

Aiden offre, lui, une expérience de gameplay plus vaste et probablement plus intéressante. On passe de Jodie à cette entité en appuyant sur la touche triangle (et on procède de même pour reprendre le contrôle de Jodie). Dès qu'on est en vue subjective pour contrôler Aiden, une sensation de liberté est instantanément ressentie. On peut même dire que les gameplay propres aux deux personnages sont aux antipodes l'un de l'autre. C'est voulu de la part des développeurs qui ont désiré accentuer les opposés. Ce sentiment de liberté aux "commandes" d'Aiden permet d'explorer l'environnement (avec toutefois des limites), de passer à travers les murs, d'écouter discrètement les conversations, d'interagir avec les éléments du décor, de prendre possession d'un individu, prendre connaissance des derniers instants d'une personne avant sa mort… Une forme de bulle protectrice permet également à Jodie de se dépêtrer des situations les plus incroyables… On manipule Aiden à l'aide de la gâchette L1 et des deux sticks. L'entité peut interagir avec certains éléments du décor ou des individus (marqués par des points bleus). A la fragilité de Jodie enfant s'oppose la toute-puissance d'Aiden.

Jodie et Aiden restent, comme symboliquement, liés l'un à l'autre. Un fil d'Ariane symbolise d'ailleurs à l'écran le lien ténu qui les réunit et permet de revenir vers Jodie lorsqu'on s'est ostensiblement éloigné.

Un gameplay dans sa plus simple expression qui semble donc s'effacer au profit de l'histoire. Pas de score ici, ni de game over, il s'agit de faire connaissance avec Jodie.

Le choix d'un mode de jeu hybride où l'on va à la fois contrôler Jodie et Aiden permet de prendre du recul avec les personnages. On a beaucoup plus l'impression d'accompagner Jodie que de l'incarner. On partage des périodes de son existence ainsi que sa vie quotidienne avec tous les gestes inutiles que cela peut comporter (changer de côté pour dormir par exemple).

Aiden, de son côté, nous pousse à nous interroger. On est amené à faire des choses qui peuvent mettre mal à l'aise.

beyond_screens4_0010 beyond_screens4_0011 

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]