BenQ pourrait sous-traiter la production de ses mobiles -MAJ

Le par  |  0 commentaire(s)

BenQ, Siemens et Nokia sont dans un bateau…Les temps sont durs pour BenQ, du moins dans le secteur de la téléphonie mobile.

BenQ, Siemens et Nokia sont dans un bateau…
Les temps sont durs pour BenQ, du moins dans le secteur de la téléphonie mobile. Après le rachat de la division téléphonie de la firme allemande Siemens en Juin 2005, BenQ a beaucoup de mal à redresser la barre et dégager des bénéfices.

Le S68, premier mobile de la fusion BenQ-Siemens, n’a pas connu des ventes faramineuses. Mais il y a plus grave (pour BenQ) puisqu’il se murmure de plus en plus que Nokia et Siemens fusionnent leur activité de téléphonie mobile, laissant BenQ sur la touche. Même si d’un point de vue juridique cette possibilité semble difficilement réalisable, la source provient du Wall Street Journal dont la renommée et la qualité des sources n’est plus à prouver.

En tous cas, c’est peut être en analysant cette situation que BenQ évoque la possibilité de sous-traiter la production de ses téléphones mobiles.

Un logo bientôt obsolète '

Vers une externalisation de la production '
L’information est rapportée par un magazine allemand (Manager Magazin). Les noms de  FoxConn et Jabil Circuit sont présentis. Rappelons à ce titre que derrière FoxConn se cache la société taiwanaise Hon Hai Precision Industry, l’un des plus grands constructeurs de matériels informatiques au monde, qui est d’ailleurs déjà l’un des principaux fournisseurs d'un certain Dell.

Chez BenQ, on se refuse pour l’instant à tout commentaire, ce qui en l’absence de démenti officiel, semble quelque part confirmer les propos du magazine allemand.

Parmi les stratégies d’externalisation de production, on évoque une délocalisation des usines actuelles en Allemagne (où le coût de main d’œuvre est élevé) pour le Mexique et la Chine. Alors qu’elle avait initialement prévu un retour à l’équilibre fin 2006, la firme a finalement repoussé cette perspective à la mi-2007. Cette date est-elle impactée par les projets de délocalisation de la firme ' C’est là toute la question. Affaire à suivre…

MAJ du 26 Septembre 2006 : BenQ dément formellement cette information, il n'est nullement question de revendre  ses activités mobiles.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]