BenQ ferme un centre de recherche/développement à Beijing

Le par  |  0 commentaire(s)

Le taïwanais BenQ continue sa descente aux enfers.

Le taïwanais BenQ continue sa descente aux enfers. Après la fiasco de BenQ Mobile Allemagne, mis en faillite fin septembre, obligeant Siemens à réagir, la société se prépare à fermer un centre de recherche /développement pour appareils mobiles du côté de Beijing, dans le but de réduire ses coûts.
400 employés sont concernés, dont certains seront réaffectés sur le centre de Suzhou.

Malgré ses efforts pour se construire une identité et capitaliser sur la marque Siemens, la branche mobile de BenQ n'a pu être rééquilibrée, et BenQ a subi quatre trimestres continus de pertes.
Depuis l'année dernière, le groupe taïwanais aurait perdu plus d'un milliard de dollars pour ses opérations de téléphonie mobile.

La mise en faillite de BenQ Mobile, et maintenant la fermeture d'un centre R/D sont autant de tentatives de mettre fin à l'hémorragie, provoquée par une concurrence éffrénée imposée par les deux leaders du marché, Nokia et Motorola, ne laissant guère de place aux plus petits acteurs.


  • Webwereld.nl
  • Complément d'information

    Vos commentaires

    Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
    Suivre les commentaires
    Poster un commentaire
    Anonyme
    :) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
    :andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]