Bitcoin : l'Autorité bancaire européenne met aussi en garde

Le par  |  9 commentaire(s)
Bitcoin

Comme la Banque de France et l'autorité chinoise, l'Autorité Bancaire européenne prévient des dangers du recours à la monnaie virtuelle Bitcoin, avec les mêmes motifs mis en avant.

Le Bitcoin, monnaie virtuelle non contrôlée par les institutions bancaires, inquiète autant qu'il fascine ces dernières. A la tentation des profits générés par l'explosion de la valeur de son cours, les autorités bancaires internationales lancent des avertissements pour rappeler toute l'incertitude qui plane sur ce type de ressource par rapport aux devises classiques.

EBA logoAprès la Banque de France et surtout l'Autorité chinoise qui a interdit aux banques chinoises de traiter des opérations en Bitcoins, ce qui a conduit à un reflux de sa valeur montée ces dernières semaines à plus de 1000 dollars, c'est l'Autorité Bancaire Européenne ( EBA ) qui émet un avertissement à ceux qui seraient tentés d'y avoir recours.

Les griefs sont les mêmes que ceux exposés précédemment : les montants en Bitcoins ne présentent pas de garanties contre les pertes, contrairement à ce qui existe pour les dépôts dans les institutions bancaires et que la fermeture subite des plates-formes d'échange peut conduire à tout perdre sans recours, sans compter la forte volatilité du cours.

Les porte-feuilles virtuels en Bitcoins, stockés sur ordinateur ou smartphone, ne sont pas à l'abri de hackers (et plusieurs affaires de vols de Bitcoins ont émergé ces derniers mois) et les transactions réalisées ne présentent aucun recours de remboursement en cas de problème.

L'EBA évoque également le haut degré d'anonymat des transactions en Bitcoins qui peuvent servir à alimenter des activités criminelles, notamment en matière de blanchiment d'argent, avec un risque que des autorités judiciaires imposent la fermeture de plates-formes d'échange, ce qui revient au risque d'absence de garanties sur les fonds évoqué plus haut.

Sans la déconseiller formellement, l'Autorité bancaire européenne appelle donc à la prudence concernant l'utilisation du Bitcoin et appelle les utilisateurs à bien en comprendre les implications et à ne pas y risquer des sommes qu'ils ne pourraient pas se permettre de perdre subitement.

La mise en garde concerne les particuliers mais aussi peut-être et surtout les entreprises et établissements bancaires attirés par la montée en puissance de cette monnaie virtuelle.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1592232
"la fermeture subite des plates-formes d'échange peut conduire à tout perdre sans recours"
=>Bah non, ça peut juste conduire à ne plus pouvoir échanger facilement contre des monnaies traditionnelles. Mais l'intérêt du Bitcoin est justement qu'on ne dépend pas d'un "single point of failure" comme une banque ou une plateforme d'échange spécifique.

"Les porte-feuilles virtuels en Bitcoins, stockés sur ordinateur ou smartphone, ne sont pas à l'abri de hackers"
=>Ca oui. C'est à la fois une force et une faiblesse, il faut être capable de bien sécuriser son poste.

"les transactions réalisées ne présentent aucun recours de remboursement en cas de problème."
=>C'est une des forces principales du système. L'argent est insaisissable, les transactions irréversibles: à chaque instant on sait combien on a, avec la garantie que personne nous le volera (sous réserve du point précédent: un poste bien sécurisé).

" le haut degré d'anonymat des transactions en Bitcoins"
=>Mouais, ils disent ça pour mettre en confiance les dealers et leur faire baisser la garde ou bien ? Stallman a rédigé un billet il y a pas si longtemps se lamentant justement du manque total d'anonymat dans Bitcoin...

"avec un risque que des autorités judiciaires imposent la fermeture de plates-formes d'échange"
=>Ca c'est rigolo, le gouvernement qui nous explique qu'un truc est risqué parce que peut-être que le gouvernement lui-même va tenter de le détruire. "tu sais c'est dangereux de rester à côté de moi parce que je vais peut-être t'en coller une"
Le #1592282
Tu parles !
Ils flippent par ce que le bitcoin est une monnaie dont la gestion leur échappe. Qu'est ce que les Banques en ont à faire de l'argent que l'on pourrait perdre, ils nous en prennent toutes l'année de toutes façons , c'est plutôt l'argent qu'ils perdent à cause du Bitcoin qui leur fait peur

« Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin. » Henry ford
Le #1592412
Tiens, ça y est, les banques se mettent à taper sur le bitcoin, comme c'est étrange. C'est vrai, une monnaie décentralisée, qu'ils ne peuvent pas émettre, qui favorise l'épargne plutôt que l'endettement du fait de sa haute variabilité dans le temps, et surtout qui permet d'effectuer des transactions de pays à pays sans payer les frais bancaires, ça les ennuie. Les pauvres petits banquiers, comme c'est triste pour eux.

Rappelez moi qui les a renfloués en 2008? On pourrait aussi parler des 1,5 milliards d'euros de nos impôts refilés aux collectivités locales pour qu'elles abandonnent les poursuites judiciaires contre leurs créanciers (oui, les mêmes qui leur avaient vendu des produits financiers pourris). Mais, zut, une monnaie sur laquelle ils n'ont aucun contrôle, qui pourrait gêner leur petit monopole de fait et leurs manigances entre potes, que c'est ennuyeux.

Et quand bien même ils auraient la peau du bitcoin, ce ne sont pas les monnaies alternatives qui manquent: litecoin par exemple.
Le #1592422
très très intéressent tout çà !
Le #1592432
lidstah a écrit :

Tiens, ça y est, les banques se mettent à taper sur le bitcoin, comme c'est étrange. C'est vrai, une monnaie décentralisée, qu'ils ne peuvent pas émettre, qui favorise l'épargne plutôt que l'endettement du fait de sa haute variabilité dans le temps, et surtout qui permet d'effectuer des transactions de pays à pays sans payer les frais bancaires, ça les ennuie. Les pauvres petits banquiers, comme c'est triste pour eux.

Rappelez moi qui les a renfloués en 2008? On pourrait aussi parler des 1,5 milliards d'euros de nos impôts refilés aux collectivités locales pour qu'elles abandonnent les poursuites judiciaires contre leurs créanciers (oui, les mêmes qui leur avaient vendu des produits financiers pourris). Mais, zut, une monnaie sur laquelle ils n'ont aucun contrôle, qui pourrait gêner leur petit monopole de fait et leurs manigances entre potes, que c'est ennuyeux.

Et quand bien même ils auraient la peau du bitcoin, ce ne sont pas les monnaies alternatives qui manquent: litecoin par exemple.


"Et quand bien même ils auraient la peau du bitcoin, ce ne sont pas les monnaies alternatives qui manquent: litecoin par exemple."
=>Là-dessus je serais pas si optimiste. Ces monnaies "alternatives" sont (pour l'instant, en tout cas) vraiment de pâles copies sans la moindre originalité. En d'autres termes si les états réussissent à éliminer Bitcoin, ils réussiront à éliminer les copies de la même façon (sans parler de la crise de confiance qui les détruirait peut-être spontanément). Bref, avoir confiance en l'avenir des cryptocurrenies, plutôt oui, mais avoir confiance en l'avenir des cryptocurrenies en se disant que Bitcoin va tomber et qu'alors on le remplacera... plutôt non pour moi, tant que les alternatives ne proposent aucune technologie innovante (il y a en particulier l'énorme problématique de la blockchain à croissance infinie).
Le #1592652
Venez participer aux discussions sur http://www.reddit.com/r/BitcoinFrance/

Le #1592972
"Bitcoins ne présentent pas de garanties contre les pertes" c'est vrai que la bourse nous a prouver qu'il garantissais les pertes eux.

"sans compter la forte volatilité du cours" c'est sur que le trading haute fréquence n'a aucune influence sur le cour du blé par exemple !

Si seulement cette monnaies avais le même que Free sur les télécoms
Le #1593212
Lebubu a écrit :

"Bitcoins ne présentent pas de garanties contre les pertes" c'est vrai que la bourse nous a prouver qu'il garantissais les pertes eux.

"sans compter la forte volatilité du cours" c'est sur que le trading haute fréquence n'a aucune influence sur le cour du blé par exemple !

Si seulement cette monnaies avais le même que Free sur les télécoms


Et voilà comme les banques garantissent les dépôts des épargnants...
http://www.challenges.fr/economie/20131213.CHA8402/en-cas-de-crise-les-banques-pourront-prelever-les-depots-des-epargnants.html

... On comprend pourquoi Bitcoin ne leur plaît pas (et ne plaît pas non plus à l'Etat) : impossible de se servir sur les comptes des clients...
Le #1594562
bugmenot a écrit :

Lebubu a écrit :

"Bitcoins ne présentent pas de garanties contre les pertes" c'est vrai que la bourse nous a prouver qu'il garantissais les pertes eux.

"sans compter la forte volatilité du cours" c'est sur que le trading haute fréquence n'a aucune influence sur le cour du blé par exemple !

Si seulement cette monnaies avais le même que Free sur les télécoms


Et voilà comme les banques garantissent les dépôts des épargnants...
http://www.challenges.fr/economie/20131213.CHA8402/en-cas-de-crise-les-banques-pourront-prelever-les-depots-des-epargnants.html

... On comprend pourquoi Bitcoin ne leur plaît pas (et ne plaît pas non plus à l'Etat) : impossible de se servir sur les comptes des clients...


au secours, c'est la pire ineptie que j'ai lu depuis longtemps
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]