Bitcoin : le mining pool gHash devient-il une menace pour la monnaie virtuelle ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Associated Press
Bitcoin

La force de la monnaie virtuelle Bitcoin est d'être décentralisée et de ne pas avoir de maître qui la placerait sous sa coupe. Mais que se passe-t-il quand une entreprise se met à rassembler les mineurs de bitcoins en mining pool jusqu'à représenter plus de 50% de la force de traitement qui fait tourner l'ensemble ?

Après les menaces de régulation et le mystère (toujours non résolu) de la faillite de Mt. Gox, l'une des plus grosses plates-formes d'échange, la monnaie virtuelle Bitcoin doit faire face à une nouvelle problématique qui touche à son fonctionnement même.

Bitcoin La grande force du bitcoin repose sur son aspect décentralisé qui ne permet pas en principe à une entité d'en prendre seule le contrôle et elle ne présente pas de centre névralgique qui pourrait être coupé par une autorité.

Le traitement des opérations est confié aux mineurs de bitcoins qui fournissent des capacités de calcul en échange de bitcoins extraits périodiquement (d'où le terme de mineur) en fonction de la puissance de traitement apportée.

Ce système est contrebalancé par le fait que l'extraction de bitcoins est plus difficile au fil du temps et que le nombre de bitcoins extractibles est en principe fini, de sorte que l'extraction des bitcoins ne serait pas rentable pour une entreprise seule.

Mais qu'en est-il d'un "mining pool" (groupe de mineurs) dont le principe est de proposer une plate-forme agrégeant les capacités de traitement de ses utilisateurs ? C'est ce que propose l'entreprise britannique gHash.io.

bitcoin ghash cex

Ce qui inquiète le petit monde du bitcoin, c'est que cette entreprise détient désormais via les mineurs faisant partie du mining pool près de la moitié de la puissance de traitement globale. Au-delà de 50%, gHash.io pourrait contrôler l'écosystème bitcoin et ses transactions, décider de qui peut y entrer et capter la quasi-totalité des bitcoins restant à extraire.

De quoi fragiliser la confiance dans la monnaie virtuelle en l'attaquant sur sa base la plus solide, et ce ne sont pas les déclarations de l'entreprise, qui affirme vouloir préserver le bitcoin, qui calment le léger trouble des spéculateurs.

L'Associated Press rapporte que le cours du bitcoin a reculé de 6%, vers les 600 dollars, maintenant que gHash.io est clairement prêt d'atteindre les 50% des capacités de traitement mondiales, même s'il ne s'agit au final que la conséquence de l'effet cumulatif généré par le mining pool et non une action délibérée pour prendre le contrôle de la monnaie virtuelle.

gHash.io, contrôlé par la société britannique CEX.io, a indiqué vouloir rencontrer durant le mois de juillet les acteurs de l'écosystème bitcoin pour discuter des moyens de maintenir le système des mining pools sans menacer la confiance dans le bitcoin.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]