L'ancien CEO de BlackBerry veut créer le tricorder médical de Star Trek

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Bloomberg
Mike Lazaridis

Rien de tel qu'une idée folle pour lancer un fonds stratégique orienté vers le développement de nouvelles technologies, ici la physique quantique : Mike Lazaridis, ancien CEO de BlackBerry, rêve du tricorder médical de Star Trek.

Mike Lazaridis est l'un des fondateurs du fabricant canadien BlackBerry (anciennement Research in Motion) et l'un de ses co-dirigeants avant d'être débarqué à la suite du ralentissement de ses ventes de terminaux et de la recherche d'une nouvelle stratégie pour rebondir.

S'il est toujours présent au conseil d'administration, il peut maintenant se consacrer à d'autres projets et a annoncé la création d'un fonds stratégique qui veut épauler les innovations de rupture de demain s'appuyant sur des applications de la physique quantique.

Le fonds Quantum Valley Investments est doté de 100 millions de dollars canadiens (97 millions de dollars US) et aidera les start-up à développer leurs projets dans ce domaine, tout en appuyant les efforts de recherche d'instituts et de centres dédiés.

Mike Lazaridis Mike Lazaridis a déjà co-financé un Quantum Nano Centre en 2012 qui se veut l'équivalent des Bell Labs du XXIe siècle d'où émergeront les grandes idées qui sous-tendront le fonctionnement de technologies que l'on n'imagine même pas aujourd'hui (ou à peine). Il doit également positionner le Canada en pointe sur les applications de la physique quantique, avec la création d'une "Quantum Valley" à Waterloo, à l'image de la Silicon Valley californienne.

Et pour fixer les idées d'une ambition qui reste somme toute très théorique et vaporeuse, Mike Lazaridis a trouvé la thématique porteuse de sens et qui fait rêver : créer le fameux tricorder médical de Star Trek, ce dispositif qui apporte une foule d'informations sur l'état de santé d'un patient grâce à une sorte de scanner multifonctions.

Il voit déjà un système compact capable d'effectuer de multiples examens, des tests sanguins aux IRM, en exploitant des technologies dérivées de la physique quantique. Les autres applications en vue les plus évidentes sont bien sûr celles concernant le chiffrement quantique.

Selon Bloomberg, au moins une start-up est déjà alimentée par le fonds Quantum Valley Investments et pourrait produire un premier résultat concret d'ici deux ou trois ans.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1231702
IL rêve tout éveille se type.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]