Realm Systems : un serveur Linux... de poche

Le par  |  9 commentaire(s) Source : OSNews
Realm Systems Blackdog

Realm Systems présente le plus petit serveur Linux du monde.

Realm Systems présente le plus petit serveur Linux du monde. Il tient dans la main (et dans la poche)  et se nomme Blackdog. Les fans de Led Zeppelin apprécieront…

On croyait avoir tout vu, dans le monde du portable: téléphones, ordinateurs, lecteurs musicaux et/ou vidéo, assistants personnels… Voici une ligne à ajouter à l'inventaire: le serveur.

Realm systems blackdog

Le Blackdog de Realm Systems est intéressant à plus d'un titre. D'abord par sa petite taille, qui l'autorise à vous suivre dans tous vos déplacements. Ensuite parce qu'il fonctionne sous Linux, mais qu'il peut s'adapter aux systèmes d'exploitations les plus répandus (Windows 2000 ou XP, et Linux, bien sûr). Enfin, il propose un système d'authentification biométrique qui le met théoriquement à l'abri de toutes les tentatives de piratage.

Ses concepteurs ont le sens de l'humour: le Blackdog est livré dans un sachet qui ressemble furieusement à un sac de… nourriture pour chien! Sur l'emballage, on peut lire des drôleries du genre "Attention – stocker dans un endroit sec", "Ne pas laisser à la portée des enfants", "Peut provoquer des somnolences en cas de programmation excessive", ou encore "En cas d'ingestion, consultez immédiatement un médecin".

Realm systems blackdog

Après ouverture, le sac dévoile un DVD contenant un kit de développement, un mini-cable USB, un adaptateur USB-sur-USB, et la bestiole elle-même (voir photo), affublée d'un petit collier pour chien…

Le Blackdog existe en deux modèles, différenciés par leur capacité de stockage (Flash): la version 256Mo coûte 199 dollars US, quand son homologue à 512Mo s'affiche à 239 dollars US. Tous deux offrent un processeur PowerPC cadencé à 400MHz et 64Mo de mémoire vive.

Realm systems blackdog

Une fois branché, le Blackdog s'installe comme un lecteur optique externe, et lance automatiquement ses fonctions de gestion logicielle et de mise en réseau. Votre PC détecte alors un adaptateur réseau USB Linksys (Blackdog utilise un chipset ADMTEK 8511 que Windows XP reconnaît comme un Linksys Etherfast 10/100). La reconnaissance est nécessaire à la première installation; par la suite, à chaque branchement, votre PC identifiera le matériel sans souci.

Blackdog utilise votre PC comme un serveur DHCP, et s'attribue une adresse IP en conséquence (169.254.0.1). L'installation par défaut reprend le noyau Linux 2.6.10 sous Debian, avec quelques logiciels associés, comme X.org 6.8.2, Emacs, Vim, Apache 2, entre autres.

Le lecteur biométrique est activé par défaut, mais il peut être court-circuité si vous le souhaitez. Dans le cas contraire, il vous suffit de lui faire mémoriser votre empreinte digitale, et vous voilà protégé.

Les avantages de cet appareil sautent immédiatement aux yeux: installation "en perruque" (sans toucher au PC hôte) à la manière d'un Live CD/DVD ou d'un distribution Linux sur clé USB, la fonction serveur en plus; conjugaison des avantages du "Plug 'n Play" de Windows avec la sécurité inhérente à Linux; temps de démarrage réduit à deux petites secondes une fois les pilotes installés; possibilité de développer des logiciels sous différents environnements (Linux ou Windows) parallèlement; compatibilité avec près de 95% des ordinateurs existants…

Dans la colonne des défauts, notons le prix, un peu élevé dans l'absolu, mais qui peut être contrebalancé par les multiples services rendus.



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #72866
On arrete pas le progrès
Le #72870
Oh non, pauvre chien

Le #72876
J'adore le design bien kitch de l'étui
On le croirait réalisé par les pires graphiste des sites de hacking !!!
Le #72886
"Blackdog utilise votre PC comme un serveur DHCP, et s'attribue une adresse IP en conséquence (169.254.0.1)."

heu..encore faut il que le PC en question soit un serveur DHCP, et l'AD IP est un peu bizarre vu qu'elle n'est incluse dans aucune des 3 plages d'ad privée.
sinon le packaging est d'enfer, surtout pour un fan de led zep coome moi
Le #72902
Hey hey mama say the way you move,

Gonna make you burn, gonna make you stay...
Le #72911
A moins que ce ne soit:

Hey hey mama, love the way you move,

Gonna make you sweat, gonna make you groove...
Le #72924
J'adore le design. :-)
Le #72962
Most Wanted : 169.254.0.0/16 est une plage reservée par ms à l'IANA pour l'APIPA ( Automatic Private IP Addressing). En gros APIPA essaye de trouver une adresse libre dans l'intervalle 169.254.0.0-169.254.255.255 en faisant un arping sur une adresse au hasard sur l'interface. S'il n'y a pas de réponse, alors l'adresse est assignée à cette interface.

Cette méthode est utile pour les réseaux où il n'y a pas de serveur DHCP, où les machines ne sont pas connectées directement à Internet et où tous les autres ordinateurs utilisent APIPA.

On voit (ou voyait en tous cas) ces adresses apparaître lorsqu'une carte n'a pas été encore branchée à un réseau par exemple.
Le #73000
merci beat pour les explications, je ne savais pas , c'est vrai que 169.254.0.1 ressemble à une belle AD de classe B.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]