Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android

Le par  |  13 commentaire(s) Source : Blackphone
Blackphone logo

Face aux révélations sur les écoutes de la NSA et son accès dans les smartphones, la startup Silent Circleveut mettre au point un Blackphone avec une version sécurisée d'Android. A son commandes, Phil Zimmerman, créateur de PGP.

Les smartphones sont un endroit privilégié de stockage des données personnelles et sensibles mais il s'avère qu'isl sont également assez faciles à visiter pour les service de renseignement américains, malgré la sécurisation standard apportée.

Face aux révélations concernant les pratiques de la NSA, la demande en terminaux mieux protégés s'accroît logiquement et crée des opportunités que certaines sociétés peuvent essayer d'exploiter en promettant une sécurité accrue.

C'est le but du projet Blackphone qui doit être conçu en commun avec Geeksphone, la startup espagnole qui a aidé au démarrage de Firefox OS avant de se tourner un peu plus vers Android, et de Silent Circle, société pilotée par...Phil Zimmerman, à l'origine du logiciel de chiffre PGP (Pretty Good Privacy) à base de clés publiques et privées.

blackphone

Les détails du Blackphone ne sont pas encore connus mais il apparaît qu'il tournera sous PrivatOS, une version sécurisée d'Android et qu'il promet de tout sécuriser à bord : appels, SMS, vidéo chat, documents et fichiers ainsi que navigation Web anonyme et utilisation de VPN.

Une partie des solutions développées par Silent Circle devraient se retrouver à bord du Blackphone. GigaOM note que la co-entreprise gérant le projet est installée en Suisse et que le terminal devrait faire l'objet de démonstrations lors du salon MWC 2014 de Barcelone, dans quelques semaines.

A voir jusqu'à quel point cette sécurisation est effective et si elle saura séduire les professionnels qui pourraient en être la cible principale, à moins que le prix soit suffisamment bas pour intéresser également un plus large public.

A noter également que des sociétés françaises comme Bull et Thales ont lancé des solutions mobiles sécurisées, sous forme de terminal spécial pour le premier et d'une plate-forme logicielle spécifique pour le second, à destination des entreprises et des activités sensibles.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1627322
@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....
Le #1627372
PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.
Le #1627402
@ PROMMIX : c'est juste, mais il va falloir se coltiner le code source dans le détail .... car le diable se cache dans les détails, c'est bien connu !
Le #1627412
frèzetagada a écrit :

@ PROMMIX : c'est juste, mais il va falloir se coltiner le code source dans le détail .... car le diable se cache dans les détails, c'est bien connu !


certes mais c'est faisable. En plus, ils n'ont pas vraiment le choix avec IOS ou Windows phone ça ne serait simplement pas envisageable et des OS exotiques ne se vendraient pas.
Le #1627422
penseurodin a écrit :

PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.


Sauf que c'est techniquement faux.
Il reste l'opérateur au milieu. Donc les SMS et appels traditionnels peuvent être interceptés aussi blindé que soit cette version de l'OS. Au pire utiliser le destinataire pour avoir la copie.

Tout ce que ça peut sécuriser, c'est en cas de vol les données dessus. M'enfin Android Google ou Android Secured..
Protéger l'intimité de ses discussions des oreilles de la NSA.. il faudra passer par un protocole externe aux opérateurs (exit donc tout ce qui existe en somme presque) et s'assurer que le chiffrage ne soit pas péter par la NSA (qui y passe le plus clair de son temps).
Le #1627462
LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.


Sauf que c'est techniquement faux.
Il reste l'opérateur au milieu. Donc les SMS et appels traditionnels peuvent être interceptés aussi blindé que soit cette version de l'OS. Au pire utiliser le destinataire pour avoir la copie.

Tout ce que ça peut sécuriser, c'est en cas de vol les données dessus. M'enfin Android Google ou Android Secured..
Protéger l'intimité de ses discussions des oreilles de la NSA.. il faudra passer par un protocole externe aux opérateurs (exit donc tout ce qui existe en somme presque) et s'assurer que le chiffrage ne soit pas péter par la NSA (qui y passe le plus clair de son temps).


Aucun rapport avec la technique, c'est clair que les gens qui ont besoin d'être NSA-proof, doivent aussi s'en servir de manière appropriée, si c'est pour hurler au milieu de la rue, c'est pas la peine.
Le #1627492
penseurodin a écrit :

LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.


Sauf que c'est techniquement faux.
Il reste l'opérateur au milieu. Donc les SMS et appels traditionnels peuvent être interceptés aussi blindé que soit cette version de l'OS. Au pire utiliser le destinataire pour avoir la copie.

Tout ce que ça peut sécuriser, c'est en cas de vol les données dessus. M'enfin Android Google ou Android Secured..
Protéger l'intimité de ses discussions des oreilles de la NSA.. il faudra passer par un protocole externe aux opérateurs (exit donc tout ce qui existe en somme presque) et s'assurer que le chiffrage ne soit pas péter par la NSA (qui y passe le plus clair de son temps).


Aucun rapport avec la technique, c'est clair que les gens qui ont besoin d'être NSA-proof, doivent aussi s'en servir de manière appropriée, si c'est pour hurler au milieu de la rue, c'est pas la peine.


Si, au contraire, totalement rapport.
Il veut offrir un système qui sécurise toutes les communications DONT les SMS et les appels standards.
Que je sache, ça nécessite l'utilisation d'un opérateur pour faire transiter ces deux usages. Je ne parle pas du kéké qui gueule en pleine rue parce qu'il est en communication.
Le #1627502
LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.


Sauf que c'est techniquement faux.
Il reste l'opérateur au milieu. Donc les SMS et appels traditionnels peuvent être interceptés aussi blindé que soit cette version de l'OS. Au pire utiliser le destinataire pour avoir la copie.

Tout ce que ça peut sécuriser, c'est en cas de vol les données dessus. M'enfin Android Google ou Android Secured..
Protéger l'intimité de ses discussions des oreilles de la NSA.. il faudra passer par un protocole externe aux opérateurs (exit donc tout ce qui existe en somme presque) et s'assurer que le chiffrage ne soit pas péter par la NSA (qui y passe le plus clair de son temps).


Aucun rapport avec la technique, c'est clair que les gens qui ont besoin d'être NSA-proof, doivent aussi s'en servir de manière appropriée, si c'est pour hurler au milieu de la rue, c'est pas la peine.


Si, au contraire, totalement rapport.
Il veut offrir un système qui sécurise toutes les communications DONT les SMS et les appels standards.
Que je sache, ça nécessite l'utilisation d'un opérateur pour faire transiter ces deux usages. Je ne parle pas du kéké qui gueule en pleine rue parce qu'il est en communication.


On peut communiquer autrement que pas SMS et appels standards, c'est déjà le cas même si on ne se préoccupe pas de la NSA puisque ces modes de communication sont dé moins en moins utilisés même sur smartphone normal.
Le #1627562
penseurodin a écrit :

LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.


Sauf que c'est techniquement faux.
Il reste l'opérateur au milieu. Donc les SMS et appels traditionnels peuvent être interceptés aussi blindé que soit cette version de l'OS. Au pire utiliser le destinataire pour avoir la copie.

Tout ce que ça peut sécuriser, c'est en cas de vol les données dessus. M'enfin Android Google ou Android Secured..
Protéger l'intimité de ses discussions des oreilles de la NSA.. il faudra passer par un protocole externe aux opérateurs (exit donc tout ce qui existe en somme presque) et s'assurer que le chiffrage ne soit pas péter par la NSA (qui y passe le plus clair de son temps).


Aucun rapport avec la technique, c'est clair que les gens qui ont besoin d'être NSA-proof, doivent aussi s'en servir de manière appropriée, si c'est pour hurler au milieu de la rue, c'est pas la peine.


Si, au contraire, totalement rapport.
Il veut offrir un système qui sécurise toutes les communications DONT les SMS et les appels standards.
Que je sache, ça nécessite l'utilisation d'un opérateur pour faire transiter ces deux usages. Je ne parle pas du kéké qui gueule en pleine rue parce qu'il est en communication.


On peut communiquer autrement que pas SMS et appels standards, c'est déjà le cas même si on ne se préoccupe pas de la NSA puisque ces modes de communication sont dé moins en moins utilisés même sur smartphone normal.


Non mais.. autant parler à un sourd à ce niveau

Le autrement c'est comment? Via Skype? Whatsapp? Viber? Et j'en passe. Dont les 3/4 (et je suis light) sont d'ores et déjà infiltré. Certains par défaut (Skype) d'autres par la force des choses. Ouais, c'est ultra secured

Maintenant, ce que te dis le monsieur, c'est que l'autre monsieur qui est à l'origine du système annonce qu'il va sécuriser les appels et sms traditionnels. Chose impossible de bout en bout grâce à la composante de l'opérateur. Le monsieur il s'en tamponne l'oreille avec une babouche que ce soit moins utiliser (bien qu'il va falloir le prouver) ou pas, il énonce ce simple fait que ce n'est pas possible.
Le #1627572
LGdotfr a écrit :

penseurodin a écrit :

PROMMIX a écrit :

@Blackphone : le smartphone qui se veut NSA-proof..mais tournera sous Android


Je crois que l'on peut déjà s'arrêter là.....


Android, c'est open-source donc s'ils ont mis leur nez dedans et recompiler, le résultat peut très bien être NSA-proof. En plus c'est un kernel Linux, donc le savoir faire existe.


Sauf que c'est techniquement faux.
Il reste l'opérateur au milieu. Donc les SMS et appels traditionnels peuvent être interceptés aussi blindé que soit cette version de l'OS. Au pire utiliser le destinataire pour avoir la copie.

Tout ce que ça peut sécuriser, c'est en cas de vol les données dessus. M'enfin Android Google ou Android Secured..
Protéger l'intimité de ses discussions des oreilles de la NSA.. il faudra passer par un protocole externe aux opérateurs (exit donc tout ce qui existe en somme presque) et s'assurer que le chiffrage ne soit pas péter par la NSA (qui y passe le plus clair de son temps).


Pardon, mais Zimmerman est connu pour avoir lancé PGP, dont le principe est justement que le transfert des données puisse se faire sur des réseaux ouverts ( donc, non protégés !!!! ), car pour ouvrir et lire le message codé, il faut la clé privée, que détient uniquement celui à qui le message s'adresse.

L'opérateur au milieu, en l'occurrence, on s'en bat ... totalement ! Pour les SMS, ou la messagerie écrite, en tout cas.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]