Blocage de pubs : Fleur Pellerin veut rencontrer Free et les éditeurs de sites

Le par  |  11 commentaire(s)
logo-free

La ministre déléguée à l'Économie numérique veut organiser une rencontre avec Free et les éditeurs de sites suite au blocage des publicités activé par défaut par le FAI pour les abonnés Freebox Révolution.

C'est la grosse polémique de ce début d'année pour le Web français. Diffusée jeudi, une mise à jour du Freebox Server de la Freebox Révolution provoque un véritable tollé avec notamment les réseaux sociaux comme caisse de résonance.

Le FAI a activé une fonctionnalité de blocage des publicités qui agit pour tous les appareils connectés à la Freebox Révolution. Ce blocage - ou plutôt filtrage - agit sur l'affichage de publicités sur les sites.

Cette fonctionnalité est activée par défaut et sans possibilité de liste blanche. Un choix radical de Free, d'autant plus qu'elle est en test car étiquetée bêta. Via sa console de gestion, l'abonné Free peut néanmoins la désactiver.

Avec sa mise à jour, Free fait le buzz mais pas forcément le bon. Des utilisateurs applaudissent le choix de Free mais il y a également un effet boomerang pour l'opérateur qui par son initiative met en péril le modèle économique - et la survie - de nombreux sites gratuits.

Freebox Revolution Les principales critiques portent sur l'activation par défaut et plus encore la forme de contrôle du contenu que s'octroie Free. Même s'il s'agit pour le moment de publicités, un intermédiaire technique a pris à ce niveau une décision inédite de son propre chef.

La polémique enfle d'autant plus que le flou persiste sur les choix de Free. Toutes les publicités ne sont pas impactées et ce sont les publicités Google qui sont a priori surtout visées. Le site de Le Monde - dont Xavier Niel, le patron de Free, est l'un des propriétaires - est épargné, de même que les sites de Free.

Les publicités sur YouTube sont bloquées mais pas celles pour Dailymotion. Alors que c'est un outil d'analyse d'audience Internet, Google Analytics est en outre également touché. De quoi se poser la question d'une mesure d'intimidation dans le conflit entre Free et Google qui réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires avec les publicités. Et tant pis pour les dommages collatéraux.

Rappelons que l'Arcep a ouvert une enquête sur les lenteurs d'accès à YouTube pour les abonnés de Free avec en filigrane un problème d'accord d'interconnexion.


Le gouvernement s'en mêle
C'est dans ce contexte que la ministre déléguée à l'Économie numérique a décidé d'organiser une rencontre avec Free et des représentants d'éditeurs de sites. Une concertation devrait avoir lieu en début de semaine prochaine.

Fleur Pellerin se dit " peu fan de la publicité intrusive mais favorable à une solution du type no opt out par défaut " et veut en discuter avec Free et les éditeurs. Autrement dit, la ministre n'est pas pour une fonctionnalité activée par défaut mais qui résulte d'une activation volontaire de l'utilisateur.

Il va sans dire qu'une non-activation par défaut réduirait considérablement le nombre d'abonnés de Free pour lesquels le blocage publicitaire serait activé.

La question à se poser est toutefois aussi de savoir s'il ne vaut pas mieux laisser l'utilisateur choisir librement un blocage ou pas mais au niveau du navigateur.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1135972
"Le gouvernement s'en mêle"

Le gouvernement ferait bien de la boucler et de laisser les acteurs civils se dépatouiller entre eux sur une question qui semble claire pour tous.
Le #1135992
" Alors que c'est un outil d'analyse d'audience Internet, Google Analytics est en outre également touché."
=>Free élimine les trackers, bravo.

"Toutes les publicités ne sont pas impactées et ce sont les publicités Google qui sont a priori surtout visées."
=>De même. En plus ça rétabli l'équilibre brisé par AdBlock (ce dernier n'autorise par défaut que les pub Google et quelques autres - cf https://easylist-downloads.adblockplus.org/exceptionrules.txt - WTFF?)

Sinon, ils ont qu'à faire comme MSIE et DNT: au premier lancement un petit dialogue: "voulez-vous accepter les paramètres par défaut qui [blablabla] bloquent la pub [blablabla]". On verra bien si ceux qui ont trouvé ça normal pour DNT viennent sur le mur des lamentations pour Google Adsense...
Le #1136002
lapopudesrezos a écrit :

"Le gouvernement s'en mêle"

Le gouvernement ferait bien de la boucler et de laisser les acteurs civils se dépatouiller entre eux sur une question qui semble claire pour tous.


Malheureusement, l'UMPS est un parti interventioniste au possible...
Le #1136062
lapopudesrezos a écrit :

"Le gouvernement s'en mêle"

Le gouvernement ferait bien de la boucler et de laisser les acteurs civils se dépatouiller entre eux sur une question qui semble claire pour tous.


Le gouvernement fou sont gros pif partout sauf là ou il y à besoin, quel bande d'imbéciles.
Enfin les petits problèmes sont plus facile à résoudre que les gros...
Le #1136072
"du type no opt-out"
Aaaaaah.... opt-in alors.
Le #1136162
Artesius a écrit :

"du type no opt-out"
Aaaaaah.... opt-in alors.


Non non, de type non désactivable
Le #1136452
Elle ferait mieux de s’occuper du développement de la fibre et laisser Free régler sont problème avec Google.
Le #1136472
micropastis a écrit :

Elle ferait mieux de s’occuper du développement de la fibre et laisser Free régler sont problème avec Google.


Surtout que Google, c'est pas la société qui doit des dizaines ou des centaines de millions au fisc sur justement entre autres des revenus publicitaires soigneusement délocalisées dans un paradis fiscal?
Le #1136792
J'ai pas encore mis ma box a jour, mais j'ai ad block, donc aucun changement pour moi
Je ne vois presque plus de pub, et ca fait longtemps
Le #1137142
C'est très mauvais ce blocage systématique.
Cela fonctionne très bien comme c'est avec 30% des utilisateurs qui utilisent des adblock et 70% de consommateurs in-avertis qui financent indirectement et sans effort particulier presque tout l'internet.
Beaucoup de gens gagnent leur vie avec leurs sites d'informations etc, bloquer la pub c'est tuer l'information. Une forme de censure globale, seule la propagande pourra exister.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]