Blocage de pubs : Xavier Niel viserait Google

Le par  |  24 commentaire(s) Source : Univers Freebox
freebox revolution

Un nouveau terme s'impose en ce début d'année : #Adgate , le mot qui cristallise le choix opéré par Free jeudi dernier d'installer une fonction de filtrage d'une grande partie des Publicités du Web. Initialement perçu comme une erreur, le module finalement officiellement revendiqué par Free vient également d'être présenté comme une attaque directe à Google par Xavier Niel.

L'affaire gagne en ampleur depuis la mise en place du dernier Firmware en date de la Freebox Revolution proposant un module de filtrage de la publicité du net activée par défaut.

Plus qu'un coup médiatique, la mise en place du dispositif inquiète le web tout entier, certains organismes de presse annonçant jusqu'à une " révolution du système économique d'Internet " et la " Mort annoncée des sites dépendant des régies publicitaires bloquées par l'opérateur " .

Le module fait actuellement débat à plusieurs niveaux, car si les utilisateurs peuvent bénéficier d'un filtrage efficace des publicités, celui-ci devrait à terme se révéler néfaste pour l'économie en ligne. Autre point soulevé, celui de la censure et du contrôle des informations relayées par l'opérateur.

Le Buzz qui vient récemment d'entrer dans une nouvelle étape après que le gouvernement ne convoque Free ainsi qu'un ensemble d'éditeurs pour étudier le dispositif qui ne serait en réalité qu'une réponse de Free à Google.

Xavier Niel est intervenu ce matin sur le compte Twitter de Yoann Ferret, avouant ainsi à demi-mot que l'opération lancée jeudi est une façon pour l'opérateur de confronter ses armes et sa force à celle de Google.

Plutôt que s'expliquer clairement sur les motifs du blocage, Xavier Niel renvoie ainsi Yohan Ferret aux déclarations de Stephane Soumier pour s'expliquer : « Évidemment que Niel ne veut pas "bloquer la pub" pour l’éternité. La guerre n’est pas un état durable, elle sert à définir les règles »

ferret 

soumier 
  

Free a largement dénoncé les abus de position dominante exercée par Google ces dernières années, et prouverait ainsi que l'opérateur dispose lui aussi d'un moyen de pression conséquent tant sur Google que ses partenaires, en influant à la fois sur les publicités fournies par Google, mais également en privant les revenus des divers collaborateurs de la marque.

Dans cette optique, Free ne peut évidemment pas maintenir abusivement son bloqueur de publicité de façon permanente, c'est sans doute d'ailleurs pour cela que la fonction est manuellement réversible .

L'affrontement des deux colosses sur le sujet du financement de la bande passante de YouTube aurait été un élément déclencheur, et si Google ne devrait pas subir un préjudice trop conséquent tant que la situation ne dure pas, le ton est désormais donné : Free ne pliera pas.

Dans le cadre de cet affrontement, l'ARCEP pourrait également être amenée à accélérer son enquête sur les blocages occasionnés entre Free et YouTube et trancher plus rapidement en faveur de l'acceptation d'un accord des deux parties.

Malheureusement comme dans nombre de conflits, ce sont principalement les plus faibles et les plus dépendants du système qui devraient souffrir. Si le conflit sur le terrain de la publicité devait durer, c'est tout un ensemble d'éditeurs et de sites Internet qui pourraient voir leur activité réduite, ou pire, totalement détruite.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1136342
je ne suis ni pour l'un ni pour l'autre, mais je trouve cette pratique dangereuse pour le net.
ceci risque de montrer que les opérateurs peuvent filtrer ce qu'ils veulent et donner des idées au gouvernement et à l'hadopi.
De plus, les webmasters abonnés chez free et qui font du référencement google, ça se passe comment ?

Le #1136362
Hmmmm Free impose un choix et ça ce n'est pas terrible,l'erreur a été de l'activé....
Mais il n'y a pas que ça , une appli sur Android est sorti le 1 er janvier et qui permet de couper le son des pub Télé...FreeMute...Curieux tout ça....!!!
Le #1136392
Si le conflit sur le terrain de la publicité devait durer, c'est tout un ensemble d'éditeurs et de sites Internet qui pourraient voir leur activité réduite, ou pire, totalement détruite.

Plutôt que de rester les bras croisés, c'est une manière de forcer justement ces acteurs à prendre part au conflit entre d'une part Google et les FAI et fournisseurs d'interconnexion pour qui les montants engagés en matériels toujours plus pointus pèsent lourd.

Je trouve ce coup de point particulièrement efficace et bien vu de la part de Free car pour une fois ce n'est pas l'utilisateur qui est visé comme dans le cas Youtube et ne devrait donc pas pénaliser Free dans l'opinion publique. D'un autre côté comme dans mon premier paragraphe cela entraine les personnes bénéficiants des revenus de la publicité à agir et prendre position. Soit la position dominante de Google satisfait tout le monde soit on essaie de mieux répartir tout ce petit monde pour que chacun puisse prendre parole et surtout être entendu.
Le #1136432
au moins qui a les couille d'affronter le gros Google. La manière n'est peut être pas la meilleure mais au moins il fait quelque chose et ne se couche pas comme les autres devant Google.
Le #1136462
micropastis a écrit :

au moins qui a les couille d'affronter le gros Google. La manière n'est peut être pas la meilleure mais au moins il fait quelque chose et ne se couche pas comme les autres devant Google.


+1, ça c'est du vrai chevalier du web Un peu bourrin mais chevalier quand même...
Le #1136492
+1 avec hotfire

Tant que Free luttait seul dans son coin contre Google avec le problème de Youtube, on ne peut pas dire que les acteurs du web prenaient une position dans ce conflit.
Sans doute par peur de représailles de la part de Google qui finance certains sites et applications freeware (intégration de Chrome, Google + ...)

Ils viennent de lancer définitivement le pavé dans la marre et prenant a partie les professionnels du web qui vivent des revenus de la pub.

Ce n'est sans doute pas la meilleure façon de procéder, j'en convient.
Mais rester immobile dans son coin face au conflit de la bande passante n'est pas non plus la plus noble des attitudes.

Donc pour résumé, tant que c'était le consommateur qu'on emmerdait : pas grave.
Maintenant que se sont les professionnels, aie ! Ca grince des dents sur toute la toile
Le #1136532
Je vois pas trop ce que ça changera au final, le problème reste entre google et free, free ne fera que se mettre à dos bon nombres de gens, je suis pas certains qu'ils en ressortieront glorieux.
Le #1136542
Elbutcher a écrit :

+1 avec hotfire

Tant que Free luttait seul dans son coin contre Google avec le problème de Youtube, on ne peut pas dire que les acteurs du web prenaient une position dans ce conflit.
Sans doute par peur de représailles de la part de Google qui finance certains sites et applications freeware (intégration de Chrome, Google + ...)

Ils viennent de lancer définitivement le pavé dans la marre et prenant a partie les professionnels du web qui vivent des revenus de la pub.

Ce n'est sans doute pas la meilleure façon de procéder, j'en convient.
Mais rester immobile dans son coin face au conflit de la bande passante n'est pas non plus la plus noble des attitudes.

Donc pour résumé, tant que c'était le consommateur qu'on emmerdait : pas grave.
Maintenant que se sont les professionnels, aie ! Ca grince des dents sur toute la toile


D'ailleurs il est probable que la plupart des pleureuses qui se disent internautes sont en fait des webmasters qui ont ressorti du placard et dépoussiéré leur casquette d'internaute juste pour l'occasion...
Le #1136562
Je pense que FREE peut sortir gagnant de ce conflit car il peut y avoir un ralliement des autres acteurs du net.
Le #1136572
Il est certain que les avis qu'on peut lire en ligne sont peu représentatifs de l'avis général des internautes plutôt hostiles à la publicité. Quand on voit que les bloqueurs de pub qui sont pourtant devenus des extensions pratiquement incontournables sont aujourd'hui proscrits de nombreux sites, on peut se demander qui a commencé la guerre de la pub en ligne.

Un site bien fait est un site où l'on ne voit pas la publicité même si elle existe. Les sites qui imposent le visionnage de spots ou qui utilisent de pop ups à foison sont responsables du développement des bloqueurs de pub et comme ils sont souvent très dépendants de la publicité, ce sont également les premier à pâtir des innovations dans l'anti pub.

Je suis bien conscient que l'équilibre financier d'un site internet n'est pas facile à atteindre mais la surenchère n'apporte que la guerre et je pense qu'une bonne communication apporte plus qu'une tentative désespérée d'imposer un système que bon nombre d'internautes ne supportent plus.

Je précise que GNT n'est pas dans la liste des sites qui abusent de la publicité (même si le bandeau du haut défigure le design du site) et qu'on peut parfaitement désactiver adblock ou le filtrage de free si on le souhaite.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]