Une ex-employée de Nissan condamnée pour diffamation

Le par  |  22 commentaire(s)
logo-nissan.jpg

Au travers de plusieurs actualités, à l'instar de celle relatant l'affaire Draker ou d'une autre évoquant le récent cas d'un freenaute attaqué par Free, nous avions tenu à rappeler que le contenu des forums et des nombreux blogues n'échappent pas aux lois, et qu'il convient par conséquent de bien réfléchir avant d'y publier quoi que ce soit.

Logo nissan jpgAu travers de plusieurs actualités, à l'instar de celle relatant l'affaire Draker ou d'une autre évoquant le récent cas d'un freenaute attaqué par Free, nous avions tenu à rappeler que le contenu des forums et des nombreux blogues n'échappent pas aux lois, et qu'il convient par conséquent de bien réfléchir avant d'y publier quoi que ce soit.


Une blogueuse condamnée
Un article paru très récemment dans le quotidien Le Parisien nous apprend que Stéphanie Gonier, une ex-salariée du groupe automobile Nissan Europe âgée de 35 ans, vient d'être condamnée par le TGI ( Tribunal de Grande Instance ) de Paris pour " diffamation, injure publique et contrefaçon ".

Le contenu et le titre de son blogue nommé " Maman chez Nissan Europe, parité bafouée ", ainsi que les divers propos tenus à l'égard de six de ses cadres et de la société, ont été mal digérés par cette dernière, qui a alors déposé plainte.

Pierre-Yves Michel, l'avocat de Nissan, a indiqué " Elle doit respecter la loi sur la liberté de la presse de 1881 et la loi informatique et liberté à laquelle sont soumis les blogs. Madame Gonier a dérapé en insultant le DRH de Nissan ( ndlr : de menteur et manipulateur ), en diffamant le constructeur ( ndlr : association de malfaiteurs )  et en diffusant des données personnelles sur certains salariés. "

Dans ce blogue, elle dénonçait les difficultés rencontrées lors de son retour de congés de maternité et le licenciement qui s'en est suivi par la suite, comme l'indique la page d'accueil : " Ce blog a pour but d'exposer les péripéties de mon retour de congé parental chez Nissan qui me mène aux Prud'hommes. J'espère qu'il servira toutes les mamans qui sont ou seront susceptibles de se retrouver dans mon cas ..."

Malgré sa condamnation, elle n'exprime aucun regret : " Ce blog m'a permis de dire ma vérité, j'ai pu avancer la tête haute, et faire le deuil de mon licenciement, ce qui n'est pas négligeable. Par ailleurs, j'ai été en contact avec beaucoup de personnes qui m'ont soutenue.  "

Elle devra verser un total de 1.100 euros aux cadres du groupe, les amendes individuelles allant de 100 à 500 euros, et 1 euro symbolique de dommages et intérêts à Nissan. Stéphanie Gonier devra par ailleurs publier le jugement sur son blogue. Il reste à présent, pour elle, à attendre le jugement du conseil des Prud'hommes pour licenciement abusif.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #136952
Que le licenciement soit abusif est une chose, et aux prud'hommes de se prononcer.

Mais ouvrir spécialement un blog pour déverser sa colère avec des propos subjectifs, c'est la porte ouverte au grand n'importe quoi.
Le #136960
A lire son blog (http://congeparentalnissan.blogspot.com/), ce n'est pas un "déversement de colère", mais au contraire, qiuelque chose de très bien construit. Pas un "grand n'importe quoi" en tout cas. J
e lui souhaite bonne chance pour la suite de son combat aux prudhommes.
Le #136965
Bientôt on sera obliger d'utiliser des proxys étrangers pour poster sur les forums.
Le #136967
une bataille de chiffonniers de David contre Goliath, si Nissan fait la victime s'est qu'il y avait du vrai, et ben maintenant on sait ce qu'il se passe chez Nissan, quel Pub, pas envie d'acheter du Nissan maintenant qui joue dans le gagne petit , combien ça a couté à Nissan pour tuer du petit personnel '
Le #136968

pier : si tu veux jouer à ça, tu vas à peine pouvoir t'acheter un VTT, dans 95% des boites des pratiques de ce genre sont courants...
Le #136977
On gros vous avez le droit de penser que quelq'un est un menteur, mais vous n'avez pas le droit de partager vos pensés avec d'autres personnes.

Même si on s'est très bien qu'une pensé est subjectives.
Tout comme l'information, l'histoire, ... de nombreux domaines nous donnent des versions de fait "orienté" en toute impunité!
Le droit de pouvoir exprimé sa pensée dépends en fait des moyens que vous avez pour la défendre.
Anonyme
Le - Editer #136980
J'aimerai écrire ici ce que je pense de ceci en rapport avec les libertés individuelles et la justice de la République, mais je préfère me taire de peur de me faire poursuivre à mon tour...
Le #136981
@kolair : ça serait pas le fait qu'on ne puisse pas dire publiquement que tout le monde n'est pas beau et gentil (et particulièrement les entreprises) qui serait plutot la porte ouvert à tout et n'importe quoi ' Entre avoir des problèmes avec une entreprise et les exposer et diffamer, y'a une grande différence.

Car bon, apparement, nissan l'a attaqué 3 fois pour réussir à en arriver la. Si ça, c'est pas une forme de harcellement pour museler les avis "négatifs"...
Le #136996
attendez , celui qui a les moyens financiers parlent toujours de liberté , juridiction ... et le pauvre smicard qui n'a que ces yeux pour pleurer il utilise ces moyens , petit moyen alors faut arrêter de culpabiliser en se référent à ceux qui ont de l'argent, la pauvre dame elle utilise tous sauf ce qu'elle n'a pas soit de l'argent , il ny a pas eu mort d'homme à ce que je sache
Le #137008
C'est décidé, je n'achète plus aucune NISSAN
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]