Boeing : un gros satellite de communication haut débit vaut parfois mieux que trop de petits

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Reuters
avion

Le constructeur américain Boeing veut s'associer avec un grand groupe de high-tech pour développer un satellite de communication à haut débit, à rebours des projets en cours de grandes constellations de micro-satellites. Google, Amazon ou même Apple pourraient être sur les rangs.

Quel grand nom de la high-tech pourrait se rapprocher du groupe Boeing en vue de concevoir un satellite de communications capable de fournir du très haut débit ? Son identité n'est pas connue mais le constructeur américain a confirmé rechercher des opportunités auprès des grands groupes.

L'idée reste la même : fournir un accès Internet au plus grand nombre et à moindre coût, et le satellite, par sa couverture étendue s'affranchissant des obstacles terrestres, reste une voie royale pour y parvenir...si les prix parviennent à descendre.

Et si les regards se sont tournés vers des systèmes comprenant des centaines ou des milliers de micro-satellites, comme les projets de SpaceX ou de OneWeb, Boeing ne désespère pas d'attirer un groupe high-tech sur un projet de satellite capable de fournir des capacités en teraoctets ou même plus.

IRIS Cisco satellite routeur logo proL'agence Reuters suggère qu'un groupe comme Google pourrait être à même de financer un tel programme et fait remarquer que si le géant de Mountain View a participé au financement de 1 milliard de dollars obtenu par SpaceX en début d'année, c'est pour obtenir une participation dans la société, pas forcément pour soutenir directement le projet de micro-satellites.

Google, comme Amazon ou Apple, pourrait donc devenir à moyen terme un client de Boeing et s'engager sur la conception de satellites de communication haut de gamme positionnés en orbite géostationnaire, assure le groupe Boeing.

Au coût forcément plus important d'un tel projet par rapport à des micro-satellites, il souligne que les entreprises pourraient économiser sur les coûts de maintenance et de lancement d'une grande constellation de ces petits satellites placés en orbite basse. Ce qui n'empêche pas Boeing de préparer aussi ses propres technologies de micro-satellites en orbite basse...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1836550
Avec un ping de ...
Le #1836556
5COMM a écrit :

Avec un ping de ...


250 ms environ
Le #1836558
baddwarf a écrit :

5COMM a écrit :

Avec un ping de ...


250 ms environ


source ?
Le #1836572
5COMM a écrit :

baddwarf a écrit :

5COMM a écrit :

Avec un ping de ...


250 ms environ


source ?


La vitesse de la lumière tout simplement. Et ça c'est sans compter les temps de traitement...
Le #1836620
Avantage de cette solution un seul lancement mais un gros inconvénient s’il a une panne plus d'internet ou autre. Alors qu'avec une multitude de petits satellite si un tombe en panne le débit sera réduit pas coupé avidement le prix de mise en orbite est plus élevé. Maintenant quelle est la meilleur solution je ne pourrai le dire.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]