USA : étude sur le téléchargement illégal

Le par  |  10 commentaire(s) Source : BSA
Logo BSA

Selon une récente étude de la BSA aux USA, la pratique du téléchargement illégal chez les jeunes est en baisse pour des raisons peut-être inattendues.

Selon une récente étude de la BSA aux USA, la pratique du téléchargement illégal chez les jeunes est en baisse pour des raisons peut-être inattendues.


La Business Software Alliance, une association de grands fabricants de logiciels propriétaires qui a pour but de lutter contre le piratage, vient de publier sur son site les résultats d'une enquête qu'elle a commandé à la société d'étude de marché Harris Interactive, afin de dresser un bilan concernant le téléchargement illégal sur l'ensemble du territoire américain.

Un sondage en ligne, a été réalisé courant février, auprès d'un panel constitué de 1 664 jeunes âgés de 8 à 18 ans et mis en corrélation pour plus de valeur, avec un sondage antérieur qui avait mis à contribution 2 036 adultes âgés de 21 ans et plus.

Logo bsa

Une baisse chez les jeunes
A la vue des résultats de l'étude, la BSA met surtout en avant le fait que le taux de téléchargement illégal a sensiblement diminué chez les jeunes puisqu'il a baissé de 17 % au cours de ces deux dernières années. Si en 2004, 60 % des sondés lors d'une étude similaire affirmaient télécharger illégalement, en 2006, ils ne sont en effet plus que 43 % à le confesser et de fait, 57 % clament que tout ce qu'ils téléchargent est fait de manière parfaitement légale.


Le plaisir des oreilles d'abord

Au rang des domaines les plus pillés, c'est sans grande surprise la musique qui arrive en tête. Dans le détail, les secteurs privilégiés pour lesquels les jeunes américains téléchargent sans payer sont les suivants :

  • 32 % pour la musique ( 53 % en 2004 )
  • 25 % pour les jeux ( 32 %en 2004 )
  • 14 % pour les logiciels ( 22 % en 2004 )
  • 10 % pour les films ( 17 % en 2004 )

Si pour les films et les logiciels, la piraterie ne commence qu'au stade de l'adolescence, pour la musique cela démarre à 10 ans, tout en allant en s'accentuant avec l'âge et dès 8 ans pour les jeux.


Les raisons du fléchissement supposé
Bien que l'industrie du disque ou encore la Recording Industry Association of America ne ménagent pas leurs efforts pour éviter que les jeunes ne se tournent vers le téléchargement illégal, ce n'est pas pour autant que ces menaces constituent le facteur essentiel qui explique la baisse annoncée à ce niveau par la BSA. Pour 63 % des jeunes internautes, c'est plutôt le risque de télécharger un virus qui est dissuasif, vient ensuite celui de télécharger un spyware ( 52 % ), les poursuites judiciaires ( 49 % ) et enfin les problèmes avec leurs parents ( 40 % ) dont visiblement les punitions potentielles sont moins impressionnantes que la perspective d'une infection virale de l'ordinateur.


Un président qui ne montre pas l'exemple
Mais peut on blâmer les jeunes pirates américains lorsque leur propre président vient de recevoir une assignation en justice par la RIAA au motif d'avoir stocké sur son iPod des titres des Beatles, ce qui comme nous vous le relations, était jusqu'à très récemment totalement interdit.

En effet, suite à un enregistrement vidéo datant de l'année dernière, effectué par Sky News lors d'un entretien, le président des USA a fait part du contenu très fourni de son iPod qui revêtait des accès liverpudliens. Visiblement, pas de téléchargement illégal à proprement parler mais un acte néanmoins proscrit à l'époque qui relève du même chef d'inculpation.

Selon le site p2p.net qui cite des sources sans les nommer, le président de la RIAA, Mitch Bainwol, aurait déclaré : " Nous poursuivons régulièrement des citoyens dont des enfants pour de tels actes délictueux, nous nous devions donc de faire de même avec notre président ".

En ce qui concerne l'étude, les résultats de cette enquête sont bien évidemment à prendre avec un minimum voire un maximum de précautions car on imagine assez mal les jeunes américains avouer ouvertement leurs pratiques illicites. Une précaution dont George W.Bush ne s'embarrasse pas, en prenant, certes bien involontairement, les caméras à témoin.

Consulter la video des aveux accidentels de Bush ici ou via le site p2p.net

Confessions bush ipod

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #100912
C'est bien de montrer l'exemple...
Le #100914
.. ils comptent l'envoyer à Guantanamo s'il est condamné '
Le #100915
Chez nous c'est RDDV qui s'y colle ... au contre-exemple.
db
Le #100916
C'est pas chez nous que ça arriverait des trucs comme ça.
Le jacquot si il fait des trucs illégaux et qu'un juge le convoque IL N'Y VA PAS et c'est marre.
Si Segolene devient prédidente aura-t-elle les couilles / la volonté d'abroger la loi que lui a fait voter Giscard pour tranquiliser ses vieux jours '
Le #100929
Si Ségolene devient President.

Sans "e".

C'est une fonction, pas un titre.
Le #100930
Après la chanson « Chirac en prison », les Vampas vont faire le remix ...
« Bush à Guantanamo » !



le BSA, c'est bien l'outil de propagande de MS ' il me semble ...
[EDIT] http://blog2.lemondeinformatique.fr/management_du_si/2005/10/le_bsa_repart_e.html
Le #100937
Pardon si je dis une bêtise, mais je n'ai pas d'Ipod et quelque chose m'échappe...

J'ai pas bien compris, en quoi est-il illégal de mettre du Beatles sur son ipod ' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />

Les titres des Beatles ne sont pas vendus sur Itunes '

Et si j'ai légalement acheté un CD audio traditionnel des Beatles, il m'est interdit d'en faire un MP3 et de le mettre sur mon Ipod '

... heu ... est-ce que l'Ipod sait lire le MP3 '


Questions peut-être débiles pour les habitués , mais n'ayant jamais utilisé l'engin je suis déphasé .

Qu'est-ce qu'il y a d'illégal dans ce qu'à déclaré faire le Bush '
Le #100948
Spectator : il y a d'illégal qu'aux US, les rapports entre les présidents et la musique sont très surveillés. On se rappelle du scandale qui avait éclaté au sujet de Bill Clinton écoutant une sonate pour orchestre et harmonica lewinski.

->[] clap
Le #100970
Spectator >oui, l'iPod peut lire le format mp3.

Pour les Beatles, le cas est un peu particulier. Leurs oeuvres ne sont ( pour l'instant ) théoriquement pas disponibles via la plate-forme iTunes d' Apple. Alors, certes, cela ne signifie pas pour autant que Bush a téléchargé les titres illégalement ( quoique avec ses filles ... ) mais s'il les a rippé à partir d'un CD et stocké dans son iPod qu'il utilise pour ses sorties en VTT ( mais ça, on s'en fiche un peu ), cela constitue quand même une violation du copyright.

Il est à noter qu'en ce qui concerne les Beatles, leurs titres seront prochainement disponibles sur iTunes, la situation venant de s'arranger dans l'affaire Apple vs Apple
Le #100985
Oké, merci pour ces explications

Concernant le bush, je serai très surpris qu'il sache générer un MP3 à partir d'un CD, voire même qu'il sache copier un fichier d'un PC vers un Ipod

Il me parait beaucoup plus vraisemblable que le Bush n'y connait absolument rien, et que lors de son interview il a parlé Ipod sur les conseils de son staf de communication, après brieffage.
C'est juste pas de bol que les conseillés aient merdu en utilisant des fichiers Beatles au lieu de fichiers Stones!!

Sérieux, vous pensez que le Bush a les compétences requises pour générer un MP3 ''
En France je me souviens d'une séquence sur not'président Chirac y a qq années, il avait sorti à un démonstrateur sur un PC :"heu... qu'est-ce que vous appelez une souris '"

Je me trompe peut-être mais je mets le Bush au même niveau sur le plan des compétences informatiques
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]