BSA France : 71,1% de logiciels pirates dans les entreprises

Le par  |  15 commentaire(s)
Logo BSA

Selon la BSA qui se présente elle-même comme une organisation mondialement reconnue consacrée à la promotion d'un monde numérique légal et sûr et qui regroupe quelques grands éditeurs à l'instar de Adobe, Apple, McAfee, Microsoft ou encore Symantec pour ne citer qu'eux, l'utilisation de copies illégales de logiciels dans les entreprises en France, est une pratique relativement fréquente qui la place au niveau mondial (en terme de manque à gagner) derrière les Etats-Unis et la Chine.

Selon la BSA qui se présente elle-même comme une organisation mondialement reconnue consacrée à la promotion d'un monde numérique légal et sûr et qui regroupe quelques grands éditeurs à l'instar de Adobe, Apple, McAfee, Microsoft ou encore Symantec pour ne citer qu'eux, l'utilisation de copies illégales de logiciels dans les entreprises en France, est une pratique relativement fréquente qui la place au niveau mondial (en terme de manque à gagner) derrière les Etats-Unis et la Chine.


La BSA monte au créneau
Sur la base de contrôles effectués au cours de l'année 2005, la BSA tire ces conclusions :

  • Le taux constaté de logiciels illégaux s'élevait à 71.1%.
  • Le taux de logiciels pirates le plus haut représentait 91% du parc de logiciels de l'entreprise concernée (2 563 licences piratées), tandis que le plus faible s'élevait à 40%.
  • La somme versée aux éditeurs au titre du préjudice matériel et du préjudice d'image la plus importante s'élevait à 150 000 € alors qu'en moyenne,  les sociétés contrôlées et prises à défaut ont dû payer 45000 €.
  • En France, 47% des logiciels utilisés par les entreprises sont des copies illégales et le manque à gagner ainsi généré atteint 3,19 milliards de dollars.

Des chiffres jugés suffisamment alarmants (et invérifiables) pour que la BSA annonce une intensification des contrôles et une communication axée davantage sur les risques encourus* et les jugements rendus.

Bref, du grand classique en pareils cas pour une organisation qui à l'étranger et notamment Outre-Manche a souvent prôné la délation rémunérée (voir notre actualité : 20 000 £ pour vendre son patron).

Consulter le communiqué

* Les entreprises coupables d'utiliser des logiciels de façon illégale s'exposent à une amende pouvant atteindre 1,5 million d'euros et à action civile en réparation du préjudice matériel et du préjudice d'image causés par les actes de contrefaçon. Dans tous les cas, elles devront également régulariser leur situation pour l'avenir en s'acquittant du règlement des licences pour l'ensemble de leur parc logiciel.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #131633
Dénonce ton patron, tes collègues, tes parents, tes enfants et tu te feras des couilles en or...

Le manque à gagner, le nouveau lobby des entreprises...

Moi aussi j'ai un manque à gagner par rapport au travail que je fournis et ma fiche de paye, mais ça tout le monde s'en fout...


Le #131634
Juste pour rappel, le BSA ne fourni aucun moyen de vérifier leurs infos, donc le pourcentage est à prendre avec des pincettes!
Le BSA est le champion pour tirer des conclusions sur des études pipeau ... alors bon !
Le #131635
C'est vaste comme étude donc -->"Le taux constaté de logiciels illégaux s'élevait à 71.1%."
Ne veut rien dire c'est pas assez précis.

"En France, 47% des logiciels utilisés par les entreprises sont des copies illégales et le manque à gagner ainsi généré atteint 3,19 milliards de dollars."
J'ador "En france " & " 3,19 milliards de DOLLARS"
Le #131639
D'ailleurs si un jour vous voyez le BSA arriver à votre porte ... n'hésitez pas à les envoyer chi*r ! Le BSA n'a absolument AUCUN pouvoir légal, même avec un huissier !

En France il faut une commission rogatoire d'un juge pour faire une perquisition !
Un inspecteur du BSA peut faire autant de manière qu'il veut, SEULE les autorités judiciaires (Police/Gendarmes) sont assermentés à faire des perquisitions.
Et si il insiste, vous pouvez toujours lui mettre dans les dents l'article 226-10 du Code Pénal*

Par contre, si vous avez des logiciels pirates, profitez du répit pour mettre vos machine en règle !

* [Section 3 - De la dénonciation calomnieuse]

Article 226-10

La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 ? d'amende.
La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu déclarant que la réalité du fait n'est pas établie ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.
En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci.
------

Moralité : BSA, milice privée illégale
deathscythe0666 Hors ligne VIP 5898 points
Le #131644
panurge : c'est pas vraiment l'article qui va le convaincre de pas rentrer. Mais il a de toute façon pas le droit, point final :-)
Le #131646
Si l'article ne suffit pas, il faut juste lâcher les chiens.
Le #131663
71 % non mais c'est du grand n'importe quoi. Ca veut dire que trois logiciels sur quatre sont piratés. Je vois pas comment les sociétés comme microsoft/symantec et compagnie peuvent aussi bien se porter.
C'est un chiffre bidon j'en suis sûr.
Dans ma boîte tous les logiciels sont légaux déjà j'en suis sûr. et ça c'est pas du bidon.
Le #131672
Peut etre parce qu'ils font des marges aussi grosses que King-Kong et Godzilla reunis

N'empeche que moi aussi ca me parrait tout de meme exagere 71% surtout en entreprise, apres tout depend ce qu'ils incluent dans "entreprise"
Le #131678
"Si l'article ne suffit pas, il faut juste lâcher les chiens."

Euh ! une meute de pingouins a dents acérés ca le fait '

Le BSA c'est un peu comme le service "piratage" de canal+, on recrute d'anciens flics pour leurs méthodes rentre dedans...
Le #131687
A mon avis, en entreprise on est très loin de 71% de logiciels piratés...

A la limite 71% d'entreprises qui ont au moins un logiciel piraté sur l'ensemble du parc me parait déja beaucoup plus crédible (et encore, c'set pas vraiment la BSA la plus apte à fournir ce genre de stats)

Et dans ce domaine, les applications importantes des grosses boites sont rarement piratées, car l'entreprise veut avoir le support avec. C'est plutot les petits utilitaires, qui coutent presques rien, mais sans grosse boite derrière, sans support qui sont victimes du piratage en entreprise.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]