Burst.com poursuit Apple pour 4 brevets

Le par  |  7 commentaire(s) Source : TG Daily / CDRinfo / Reuters FR (résultats)
iTunes (555x380)

L'histoire a débuté en 2002, lorsque la firme à la pomme a lancé son célèbre baladeur numérique iPod et son logiciel phare iTunes.


L'histoire a débuté en 2002, lorsque la firme à la pomme a lancé son célèbre baladeur numérique iPod et son logiciel phare iTunes. Ne versant alors pas les royalties découlant de 4 brevets detenus par la société californienne Burst.com – nommée IVDO avant 2000 -, auxquels étaient soumis ses produits, Apple se mettait ainsi en infraction vis-à-vis de ces brevets.

Voilà en tous cas ce que tentera de démontrer la société accusatrice, dans une plainte déposée ce lundi 17 avril auprès de la Cour Féderale de San Francisco.


Itunes 555x380


Logiciel iTunes



Les brevets concernés.
Comme indiqué un peu plus haut, cette affaire judiciaire concerne 4 brevets, les numéros 4,963,995, 5,995,705, 5,057,932 et 5,164,839, tous trois enregistrés entre le 16 octobre 1990 et le 17 novembre 1992. Ils concernent la conversion analogique / numérique, la compression d'un signal audio, ou vidéo, entre la mémoire RAM et le média magnétique et la transmission du signal via une sortie ligne ou microphone.


Apple l'a un peu cherché
Apple
Cette accusation fait en effet suite à une tentative d'Apple visant à faire invalider les brevets detenus par Burst.com et à démontrer qu'ils n'ont donc pas été enfreints.

Quicktime, iTunes, la boutique iTunes Music Store et le iPod utiliseraient les 4 brevets sans autorisation de Burst.com. Par conséquent, cette dernière réclame le paiement des royalties qui lui sont dûs et la non-infraction des brevets dans les prochains produits de marque Apple.


Microsoft billLe même avocat que dans l'affaire l'opposant à Microsoft
Burst.com a embauché une armada d'avocats pour le soutenir dans sa bataille juridique. On y retrouve ainsi Hosie McArthur, qui après trois années de procédures, avait permis à Burst.com de remporter une bataille contre Microsoft, en 2005, et de percevoir 60 millions de dollars, soit 48,6 millions d'euros.


iPod : objet à ennuis juridiques mais...

Le baladeur iPod attire, certes, des ennuis à Apple, mais il lui a tout de même permis de voir ses bénéfices et son chiffre d'affaires du premier trimestre 2006 s'envoler, atteignant respectivement 410 millions ( 332 millions d'euros ) et 4,36 milliards de dollars ( 3,53 milliards d'euros ), selon l'agence de presse Reuters. Affaire à suivre !
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #101301
Quelle plaie ces brevets.
Il devrait y avoir un juste milieu entre la protection des inventions et le droit à breveter n'importe quoi en esperant que quelqu'un s'en serve et qu'on puisse lui faire payer des droits.
Le #101308
En même temps c'était pas tres malin de la part d'apple d'essayer de faire invalider les brevets... qui seme le vent recolte la tempete
Le #101341
Tu veux du fric ''' Alors porte plainte !
Le #101379
franchement tu te casse le cul a develloper un truc tu depose un brever tu te rend compte que quelqu'un utilise ton brevet qu'il se fait plein de tune grace a sa et toi tu as bitch tu fait rien ''' tu regarde et tu te dit tan mieux pour lui si il profite de mon brevet gratuitement tan que les brevets son la y as pas a discuter si quelqu'un a un brevet tu le respect point barre on vas pas pleindre des boite comme apple microsoft ibm ou autre quand meme y en as dans la misere pire qu'eux non !!!!!!!
Le #101424
"Voilà en tou : s cas" se sentirait certainement mieux en tout cas
quoi que ......
Le #101436
Franchement ca m'étonne que personne ne crache sur Apple et sa politique cannibale, je suis pas spécialement pro-microsoft mais franchement Microsoft c'est des anges par rapport à Apple Tout est bon pour essayer de sucer du fric ou s'approprier les idées des autres
Le #101452
Airmoi +1

C'est bien le moins de porter plainte quand quelqu'un exploite votre travail, s'en approprie les bénéfices et tente de vous déposséder de vos droits d'inventeur.

Et Apple dépasse souvent les bornes (voir leur procès avec Apple Corps, la boîte des Beatles à laquelle, afin de garder le nom, ils avaient juré de ne jamais rentrer dans le bizness musical
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]