Capcom ne veut plus être taxé de développeur raciste

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Gamasutra
resident-evil-5

Sans doute marqué par la polémique née autour de Resident Evil 5 il y a plus de deux ans, Capcom souhaite désormais faire en sorte que plus aucun élément apparaissant dans ses jeux ne crée la controverse, et c'est la branche américaine de la société qui compte agir à ce niveau.

resident-evil-5Des personnes offensées ont pu considérer que Resident Evil 5 était un jeu raciste. Chacun a eu son avis sur la question, mais il est très peu probable que Capcom ait voulu volontairement choquer.

Un peu de maladresse de sa part, sûrement, mais qui semble lui avoir porté préjudice, au point qu'aujourd'hui, Capcom USA compte avoir l'œil sur les productions futures des équipes japonaises, et ce au tout début de leur développement.

Melody Pfeiffer, Directrice Principale des Relations Publiques chez Capcom, a expliqué ce qu'elle comptait faire au micro de Gamasutra :

"Depuis la controverse RE5, nous sommes devenus beaucoup plus conscients du fait qu'il soit ô combien important que nous fassions partie du processus de création d'assets dès le début, de manière à être capables d'avoir notre mot à dire sur le produit final."


Prévenir les éventuelles gaffes de développeurs nippons ?
Il s'agira donc pour Capcom USA de prendre garde à ce que Capcom Japon n'intègre rien d'offensant pour les populations étrangères dans ses jeux, mais Melody Pfeiffer parle aussi d'imposer certains contenus à même de plaire à l'Occident :

"Nous concevons aussi également beaucoup de nos propres assets de ce côté de l'étang, afin de pouvoir fabriquer du contenu spécifique qui ait du sens pour notre marché. Nous travaillons très étroitement avec nos producteurs au Japon pour la construction de ces matériaux pour l'Occident et ils sont plus que jamais ouverts à entendre nos pensées et nos idées au sujet des assets."

D'un côté, il est certain que cela peut aider Capcom Japon à faire évoluer sa mentalité sur quelques points, mais on peut aussi craindre que sous couvert de ne pas fonder de polémique, on limite leur champ d'action quand ils décideront d'aborder des thèmes brûlants.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #681901
faudrait se dire aussi, qu'on est toujours étranger pour quelqu'un. on renverse le problème, mais c'est moins grave.
Le #681911
Quelle connerie, on va se retrouver avec que des jeux de zombie de couleur gris ou des extraterrestres...

Bizarre que des caricatures ça pose pas de problème mais des personnages de jeux vidéo c'est pas bon.
Le #682011
Ils n'ont qu'à mettre des Roms à la place. Ils ont la cote en ce moment.
Le #682101
bernisage:
LOL
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]