Des chaussures "vivantes" imprimées en 3D capables de se régénérer seules

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Dezeen
chaussures protocellules

Lors de la conférence "Wearable Futures", le chercheur et designeur Londonien Shamees Aden a fait sensation en présentant une paire de chaussures imprimées en 3D capable de se régénérer toute seule.

Shamees Aden a ainsi présenté ce que pourraient devenir les chaussures de demain sous la forme d'un prototype développé avec le professeur Martin Hanczyc de l'Université du Danemark du Sud : une paire de chaussures imprimées en 3D à l'aide d'une matière biologique synthétique capable de se régénérer pendant la nuit.

chaussures protocellules 2 Les chaussures de sport présentées sont le fruit des recherches de Shamees Aden dans le domaine des protocellules. Les protocellules basiques sont des molécules qui ne sont elles-mêmes pas vivantes, mais qui, mais qui peuvent être combinées à d'autres molécules pour créer des organismes vivants. En mélangeant différentes protocellules, on obtient différentes propriétés et l'on est ainsi capable de les programmer pour agir différemment en fonction de la chaleur, de la lumière ou de la pression.

Protocell-Trainers-by-Shamees-Aden_dezeen_4 En imprimant directement ces chaussures à l'aide d'une imprimante 3D, elle s'adapte parfaitement à la voute plantaire du porteur et efface tout problème concernant la pointure ou le confort. Véritable seconde peau, la chaussure réagira en fonction de la pression pendant la course pour proposer davantage d'absorption des chocs quand nécessaire.

" Les cellules ont la capacité de se gonfler et de se dégonfler afin de répondre à la pression qui leur est imposée." " Lorsque vous courrez sur différents types de terrains, la chaussure sera capable de gonfler en fonction de la pression exercée avec le pied et de proposer ainsi un appui toujours optimal au coureur."

Après la course, les chaussures devront être placées dans un bac contenant des protocellules vivantes dans une solution liquide. La solution agira comme un liquide de régénération qui permettra alors aux chaussures de se réparer.

Le concept se veut aussi intrigant qu'intéressant qui mêle les dernières avancées de la science et de la technologie. Selon Shamees Aden, la technologie déployée pour créer son prototype est presque à maturation, et ce type de chaussures pourrait devenir une véritable norme à partir de l'année 2050.

Protocell-Trainers-by-Shamees-Aden_dezeen_2 

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1591122
Quelqu'un qui fait des previsions sur plus de 35 ans donne vraiment envie qu'on le prenne au serieux !
Anonyme
Le #1591212
Vivement 2050 alors !!
Le #1591322
Intéressant. mais j'ai l'impression que l'article est (un peu) involontairement trompeur. En effet, il ne s'agit pas de chaussures se réparant toutes seules, mais plutôt de chaussures s'usant systématiquement et devant être régénérées régulièrement à l'aide d'une substance dédiée.

Impressionnant quand même.
Le #1591452
L'esthétique laisse à désirer.
Le #1591612
kerlutinoec a écrit :

L'esthétique laisse à désirer.


T'inquiète en 2050 ce serra fashion. Si si c'est le monsieur qui le dit !
Le #1591662
en 2050,mais vous pourrez même plus vous payer des grolls ...

alors les trucs de geek encore moins.....
Le #1592292
J'pense que s'il dit 2050, c'est pas pour les problèmes techniques, mais plutôt le temps pour que les gens s'habituent et acceptent ce genre de nouveaux procédés.
En gros c'est pour dire qu'en 2050 ça devrait plus trop choquer les gens de voir ça et de le porter (aussi pour des traisons de banalisations de l'impression 3D toussa toussa...) Mais ce n'est qu'une supposition !
Le #1686612
C'est pour ceux et celles qui se lancent dans le ballait de compétition.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]