L'armée chinoise accusée d'être derrière une série de cyberattaques

Le par  |  3 commentaire(s)
donnees-binaires

D'après un rapport de la société de sécurité Mandiant, une unité secrète de l'armée chinoise serait derrière une série d'attaques informatiques à l'encontre d'entreprises et agences gouvernementales américaines.

La Chine en prend une nouvelle fois pour son grade. Pour la énième fois, la Chine est accusée d'être à l'origine d'un nombre important de cyberattaques et principalement à l'encontre des États-Unis. Des accusations qui sont plus appuyées qu'à l'accoutumée à la lumière d'un rapport publié par Mandiant.

La société américaine de sécurité dit avoir la conviction que des groupes de hackers derrière des cyberattaques sophistiquées ont agi depuis la Chine et à la connaissance du gouvernement chinois. Mandiant s'est notamment focalisé sur un groupe baptisé APT1 - en référence à Advanced Persistent Threat - jugé particulièrement " prolifique ".

Easy Chinese DialogsDepuis 2006, APT1 serait à l'origine du vol de centaines de téraoctets de données d'au moins 141 entreprises dans des secteurs majeurs de l'industrie. Parmi ces données, des informations de fusions et acquisitions d'entreprises, des emails venant des États-Unis, du Canada et du Royaume-Uni.

Mandiant a remonté des traces jusqu'à des réseaux informatiques à Shanghai. Pour la société, APT1 est soutenu par le gouvernement chinois et en lien avec une unité secrète de l'armée chinoise : l'unité 61398 de l'Armée de libération du Peuple. PLA Unit 61389 est " précisément localisée " au même endroit - dans le même immeuble - d'où l'activité de APT1 semble provenir.

Un porte-parole du ministère chinois des affaires étrangère a réagi aux allégations de Mandiant en opposant un démenti :

" Les cyberattaques sont anonymes et transnationales et il est difficile de retracer l'origine des attaques. Je ne sais donc pas comment les conclusions du rapport peuvent être crédibles "

, a déclaré Hong Lei selon des propos rapportés par The Wall Street Journal.

Il a ajouté que la Chine subit aussi des attaques avec les États-Unis comme origine principale. " Nous pouvons seulement dire qu'elles proviennent des USA. […] C'est entièrement différent des reportages dans les médias selon lesquels le gouvernement chinois ou l'armée chinoise sont responsables. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1196192
Ben oui puis on ne peut pas les boycotter, tout est "Made In China"
Le #1196322
ça va, c'est pas de la super haute technologie, non plus :
"Parmi ces données, des informations de fusions et acquisitions d'entreprises, des emails venant des États-Unis, du Canada et du Royaume-Uni."

Si les mails étaient cryptés, ils seraient toujours lisibles,certes,mais putain faudrait vraiment se faire chie%* pour les liren mais vu qu'ils sont écrits en clair ... ahah
Le #1196502
Une entreprise américaine qui déclare que les attaques envers les États-Unis sont d'origine chinoise.
Il n'y a pas de parti pris, c'est sûr.
db
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]