Cloud computing : Atos veut entrer au consortium de l'État

Le par  |  1 commentaire(s) Source : AFP
The_Cloud_Internet

La société de services informatiques Atos se dit prête à intégrer le « projet Andromède » en remplacement de Dassault Systèmes, afin de proposer une solution de cloud computing purement française, portée par l'État.

The_Cloud_InternetDans l'optique d'obtenir une meilleure autonomie vis-à-vis des États-Unis, l'État ainsi que les sociétés Orange, Thales et Dassault Systèmes formaient un consortium dans le cadre de la mise en application du projet Andromède, visant à proposer une solution de cloud computing à l'échelle française.

Récemment, le groupe Dassault Systèmes a annoncé son retrait du consortium le 22 décembre 2011, laissant de ce fait une place vacante. Après quelques suppositions sur le nouvel acteur, la société de services informatiques Atos semble bien décidé à s'investir.

« Nous sommes prêts évidemment à discuter avec l'Etat. C'est notre rôle. Si on nous le demande, on l'assumera », a déclaré Thierry Breton, le PDG d'Atos, sur la chaîne BFM Business. « Nous sommes un acteur majeur du cloud computing, et nous sommes très mobilisés sur ce sujet », a-t-il ajouté.

Ce projet a pour but de proposer des centrales numériques européennes aptes à stocker des données informatiques des entreprises, de l'administration et autres grands groupes français. Autrement dit, il s'agit de proposer une alternative aux solutions d'IBM, Cisco, Microsoft et Google. Pour cela, l'État va injecter 135 millions d'euros via la Caisse des dépôts, Orange et Dassault Systèmes apporteront 60 millions d'euros et 30 millions d'euros pour Thales.

Éric Besson, ministre de l'Industrie, réunira les entreprises du consortium le 20 janvier 2012 pour « faire un point d'étape ».

Complément d'information
  • AMD veut se lancer dans le cloud computing et les netbooks
    Nouveau directeur général et nouvelles lignes stratégiques pour AMD : Dirk Meyer vient en effet d'annoncer que l'entreprise allait désormais porter ses efforts sur des secteurs jusque-là délaissés, à savoir les processeurs pour ...
  • Dell veut mettre la main sur le cloud computing
    Le fabricant texan d'ordinateurs veut à sa manière mettre la main sur l'une des technologies qui va faire beaucoup parler d'elle dans le futur... en revendiquant la paternité du terme cloud computing.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #882621
Erratum : Luc Besson, soit vous avez été au ciné hier ou la Tv, mais c'est plutôt Eric Besson

Sinon venez de ce cher T. Breton et vus comment il a géré tout les dossier depuis des années que ce soit a France Telecom, Bercy ou Atos. Ca fait peur quand même.

Au passage il est arrivé chez Atos en 2008 a gelé les salaires de toute la boite et s'est augmenté de 75 %.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]