Cœur artificiel Carmat : le décès du deuxième patient lié à un défaut des moteurs

Le par  |  2 commentaire(s)
Carmat

Le groupe Carmat a récemment communiqué autour des raisons qui ont entrainé le décès du deuxième patient équipé de son coeur artificiel. Le dysfonctionnement amenant au remplacement de la prothèse pointe désormais vers une défaillance des moteurs.

Hier, on apprenait le décès du deuxième patient français à avoir participé aux tests du coeur artificiel de Carmat, une prothèse de haute technologie qui intègre certaines parties organiques pour limiter la formation de caillots de sang et dont le fonctionnement est entièrement autonome.

Rapidement, Carmat avait indiqué que le patient rencontrait une insuffisance circulatoire et que de ce fait, il avait été envisagé de remplacer le coeur artificiel. Le patient âgé de 69 ans est décédé des complications postopératoires. Il aura été maintenu en vie pendant 9 mois grâce au coeur artificiel. Le précédent patient, premier à recevoir le coeur de Carmat, était décédé 74 jours après la pose du dispositif.

coeur artificiel Carmat

Carmat a ainsi révélé des premiers éléments d'analyse et indique " Les premières données de la prothèse montrent que son fonctionnement s'est dégradé du fait d'un défaut de pilotage des moteurs conduisant à une diminution du volume de sang injecté dans l'organisme."

Le groupe indique toutefois que malgré ce dysfonctionnement, les éléments fondamentaux de la prothèse et notamment sa biocompatibilité et sa conception sont confirmés. Carmat indique par ailleurs que " Le patient a vécu près de neuf mois avec la prothèse en menant une vie quasi normale. Les premières analyses au bout de la période relativement longue montrent la biocompatibilité de la prothèse avec l'organisme et avec le sang. Les données de télémesure accumulées pendant toute la durée d'implantation donnent l'opportunité de poursuivre plus efficacement l'expertise des causes du dysfonctionnement apparu."

La prothèse de Carmat est conçue pour remplacer le coeur de manière permanente contrairement aux autres prothèses actuellement disponibles qui ne se présentent que comme des solutions temporaires permettant de maintenir en vie les patients en attente d'une greffe d'organe.

Rappelons également que les tests menés par Carmat ne ciblent que des patients en phase terminale ne pouvant espérer récupérer leur autonomie par voie médicamenteuse ni par une greffe traditionnelle.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1841543
Espérons que se dysfonctionnement sera vite réparé et que d'autres essais seront fait.
Le #1855149
Mon Dieu....
Le titre: défaillance du moteur (donc, probablement fabricant impliqué, problème hardware....)
Le contenu: problème de pilotage du moteur =>ou bien logiciel, et c'est Carmat qui revoit sa copie, ou électronique et c'est probablement idem (sauf à avoir un composant électronique qui lâche. Mais pour en avoir acheté 20 ans, il n'y a plus grand chose qui claque en usage normal maintenant, en tout cas dans les semi-conducteurs ou passifs. Et il est peu probable qu'il y ait un relais électromécanique dedans
Bon, article pourri.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]