Comment partitionner son disque dur pour Linux

Le par  |  2 commentaire(s)
Les types de systèmes de fichiers

Linux utilise deux types de systèmes de fichiers :

  • Linux "Swap" qui sert à stocker la mémoire virtuelle, qui est utilisée quand la mémoire vive est pleine

  • Linux "Native" qui sert à stocker les fichiers et les répertoires.


Découpage et taille

Traditionnellement, on crée une partition avec un système de fichiers de type Linux Swap* de taille :

  • Double ou triple de la taille de la mémoire vive quand celle-ci est inférieure à 128 Mo.
  • Égale à la taille de la mémoire vive quand celle-ci est supérieure ou égale à 128 Mo.

* Cette partition est appelée partition d'échange (dans le langage informatique on dit « Swap »).

Pour stocker les fichiers et les répertoires, on crée souvent plusieurs partitions avec un système de fichiers de type Linux Native.


Pour des serveurs, les techniciens sectionneront leur système en plusieurs partitions afin de le rendre plus résistant lors d'un « crash disque », aux attaques et aux failles de sécurités. Pensons simplement à un utilisateur qui sature la partition où se trouve la racine du système de fichiers seulement en remplissant le répertoire de son compte (/home/son_compte), le système deviendrait alors instable.

Il faudrait aussi éviter que les logs (journaux du système) se trouvant dans le répertoire /var/log remplissent la partition où se trouve la racine lors d'une attaque ce qui rendrait encore le système d'exploitation instable. Du même coup, il est également préférable de faire une partition pour le répertoire /tmp (temporaire) parce qu'il est accessible en écriture pour tous les utilisateurs et pour tous les programmes.


Sur un ordinateur personnel, toutes ces précautions ne sont pas vraiment nécessaires. Elles sont aussi très contraignantes sur la taille des répertoires.


Voici deux exemples de partitionnement :

un pour l'ordinateur personnel et l'autre pour un serveur.


Ordinateur personnel


La partition racine soit : "/" devra avoir une taille minimale de 3 Go, celle-ci renferme tout le système d'exploitation ainsi que ses logiciels, seul le compte root (administrateur) peut en modifier le contenu. La recommandation est d'avoir 5 Go ou plus, si vous prévoyez d'installer plusieurs logiciels. Et vu que le répertoire temporaire (/tmp) ne sera pas sous la forme d'une partition, il est préférable d'y prévoir un surplus d'espace.

"Swap" devra être égal ou double de la mémoire vive.

"/home" est la partition de vos fichiers personnels et de configuration de vos comptes « utilisateur » ... Habituellement on lui alloue l'espace restant sur le disque dur.


Serveur

"Swap"    taille égale ou double de la mémoire vive
"/"           200 Mo
"/tmp"     150 Mo
"/var"      300 Mo
"/usr"      2 Go
"/home"  100 Mo par utilisateur

../..
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #169249
Tout se fait automatiquement, je viens d'installer Mandraque 10.2 et la seule chose demandé est l'effacement de windows ou l'installation de linux en double boot. Les partitions se créées toute seule. D'ailleurs c'est aussi simple à installer que windows maintenant !
Le #177167
Merci pour ces explications. Néanmoins, j'aimerais savoir si la swap et le repertoire /home peuvent être partagés entre différentes distributions de Linux?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]