Facture énergétique US : les serveurs PC sous la loupe

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Mercury News
serveurs professionnels (Small)

La preuve, cette étude motivée par le gouvernement américain afin de mieux cerner les besoins réels et l’usage dispendieux des énergies au sein du monde professionnel.

Serveurs professionnels small
La preuve, cette étude motivée par le gouvernement américain afin de mieux cerner les besoins réels et l’usage dispendieux des énergies au sein du monde professionnel. En fait, l’industrie informatique locale et le gouvernement américain vont coopérer afin de « rendre le boom des serveurs internet plus en phase avec les mesures actuelles de gestion d’énergie ». Tout un programme.


Fracture écologique ou facture énergétique '
Dès lors, un des « appâts » lancé a trait à l’achat et à la démocratisation de serveurs plus économiques, d’un point de vue énergétique avant tout, dans le long terme. Pour ce faire, il faudrait bien sûr instaurer des standards précis qui agiront à la fois comme garde-fous et repères. C’est vers cette pensée normative que s’oriente le domaine des serveurs professionnels US.

Pour le moment, cette initiative demeure à l’état embryonnaire : le Congrès a fait passer un texte de loi, signé par le Président Bush qui sera la 1ère étape de ce changement de perspective. Ledit texte donnera les « pleins pouvoirs » à l’Agence pour la Protection de l’Environnement pour conduire une étude précise et exhaustive de la consommation énergétique de ce qu’on appelle outre-Atlantique les data-centers.


« Soigner par l’économie »
Après avoir analysé les besoins purs de ces boîtes, l’ EPA suggèrera plusieurs points qui se voudraient comme des paramètres de meilleure gestion de l’énergie. Le gouvernement US sera lui aussi sous la loupe de l’EPA. Pour information, le gouvernement américain est l’un des plus gros consommateurs d’énergie de la planète.

Energie small
« La possibilité de voir la consommation énergétique nous échapper des mains pourrait avoir de graves conséquences sur le coût de revient de l’informatique, et on ne parle même pas de la santé de notre planète, » affirme André BARROSO, ingénieur qui travaille pour Google. L’EPA et le ministère de l’énergie (Department of Energy) travaillent déjà avec les entreprises de la Silicon Valley afin de réguler le rapport productivité/consommation énergétique des serveurs.

Enfin, ladite étude devrait être enclenchée courant janvier. A bientôt donc pour les conclusions et les recommandations subséquentes.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]