Copie privée: le ras-le-bol des industriels

Le par  |  21 commentaire(s) Source : 01net
logo-simavelec.jpg

Alors que nous parlons régulièrement dans nos colonnes du projet de loi DADVSI et de ses retombées sur la copie privée, la grogne monte chez les industriels déjà touchés par une taxe sur ce droit.

Alors que nous parlons régulièrement dans nos colonnes du projet de loi DADVSI et de ses retombées sur la copie privée, la grogne monte chez les industriels déjà touchés par une taxe sur ce droit.

Le téléchargement d'oeuvres protégées par les réseaux peer-to-peer, dont on ne sait toujours pas si il sera légalisé ou non, est censé nuire à l'industrie du disque et du cinéma. En réponse à cette activité massivement répandue dans l' Hexagone, le gouvernement français avait instauré une taxe sur les supports vierges ( CD, DVD,... ) mais également sur les disques durs, graveurs, clés usb, baladeurs mp3 et j'en passe...

On reparle aujourd'hui de cette taxe que l' Etat a régulièrement augmentée depuis sa mise en place. Sauf qu'il arrive un moment où la goutte d'eau fait déborder le vase. Après le mécontentement des consommateurs, probablement considérés comme des vaches à lait, ce sont les industriels qui se révoltent. Avec à la clé, un espoir, peut-être, de faire bouger les choses et de stopper cette inflation continuelle...

Logo simavelec jpg

Le Simavelec, syndicat professionnel regroupant les industriels de l'électronique grand public ( Sony, Philips, Samsung,... ) a annoncé vouloir changer de manière radicale le coût de la taxe sur la copie privée. En effet, son coût représente une somme de plus en plus élevée. A titre d'exemple, pour un iPod nano acheté, ce sont 9,57 euros qui sont versés pour cette taxe.

Ipod nanoPrésente dès 2000 où elle avait rapportée 70 millions d'euros, la taxe sur la copie privée, progressivement déployée sur tous les supports capables d'enregistrer ou de stocker des fichiers ( donc pas forcément des fichiers copyrightés ), a atteint la somme de 200 millions d'euros aujourd'hui.

A l'heure actuelle le Simavelec estime qu'elle contribue pour 10% dans la somme totale, les 90 % revenant aux supports vierges. Mais dans un avenir proche, elle s'inquiète de devoir représenter 50 % de ces fonds recueillis.

Il est vrai que la croissance des baladeurs électroniques fut phénoménale en 2005, certains modèles étant parfois même en pénurie. En revanche, la musique en ligne ne s'est jamais aussi bien portée, avec un triplement des ventes mondiales ! Ou comment démonter le combat fièvreux des majors...

Les industriels, par l'intermédiaire du Président de Simavelec, Philippe Poels, ne s'y trompent pas:

" Nous ne sommes pas d'accord pour que les progrès en capacité des nouvelles technologies augmentent ce qui est versé aux artistes, le mode de calcul est archaïque, il considère que plus un support enregistre longuement plus il paie. "

Sony logoDe même chez Arnaud Brunet, le directeur des relations extérieures de Sony:

" Ce n'est pas parce qu'on enregistre et stocke plus sur un appareil qu'on regarde ou qu'on écoute forcément plus. "

Seulement, à coups d'idées préconçues, d'idéologies partisanes, de campagnes marketing et de perquisitions criminalisantes, l'industrie du disque a su au fil des ans et dans un flou juridique le plus complet imposer sa vision des choses.

Il est donc logiquement apparu une taxation graduée en fonction des capacités de stockage. Pour le Simavelec, les 200 millions d'euros récoltés pour la taxe sur la copie privée sont " un maximum ".

A terme, si les industriels sont entendus, des baladeurs de 4 Go ou de 40 Go pourraient être taxés indifféremment. Reste à savoir si cette nouvelle forme de taxation se met en place, si ce sera nivelé par le bas ou par le haut.

En tous les cas, le Simavelec entend bien faire pression en 2006, les consommateurs en seraient ravis...




Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #83865
"""Reste à savoir si cette nouvelle forme de taxation se met en place, si ce sera nivelé par le bas ou par le haut."""

A mon avis, globalement, les "artistes" actuels nivellent qualitativement par le bas, laissant le soin aux politiques successifs de niveler les taxes quantitativement par le haut.
Le #83868
Ben, à trop vouloir de pognon, au bout d'un moment, ça se voit !!!!!

Les majors avaient le beau rôle face aux consommateurs, les industriels auront peut-être plus de poids (juridiques et financiers) pour les calmer un peu !!!!

Par contre, pour l'acheteur/utilisateur de base........
Le #83869
Et ils font quoi de tout ce fric '
Pas la peine de répondre, je le sais déjà...
Le #83877
"De même chez Arnaud Brunet, le directeur des relations extérieures de Sony"

Mais lol. Les mêmes (Sony) qui bafouent notre vie privée et poursuivent les internautes qui télécharge.
Ils gueulent des deux cotés, c'est l'hôpital qui se fou de la charité...
Le #83879
ebonga >j'aimerais bien croire que les industriels contrebalanceront les majors... mais :
"Là où la Sacem et ses deux filiales Copie France et Sorecop font front avec 10 représentants parfaitement solidaires, les industriels et les consommateurs sont divisés entre 10 organisations différentes qui tenteront toutes de défendre leur bout de gras, en tentant tant bien que mal de s'entendre, mais sans promesse de cohésion..."
http://www.ratiatum.com/news2811_L_inflation_de_la_taxe_pour_copie_privee_denoncee.html
Le #83885
BharatHope >>>c'est pour ça que je disais peut-être.... Chui pas tombé d'la dernière pluie....
Le #83889
+ 1 avec mikerosft
et
+1 aussi avec pelo_was_here

ils sont gentils tous autant qu'ils sont, mais ce n'est pas la taxe qui les géne mais la possibilité que celle-ci fasse baisser les ventes. Puisque au final c'est le consomateur qui paye, sauf si le fabricant baisse sa marge pour rester sur un tarif attractif.
Je suis pas sur que la baisse de la taxe soit si visible sur le prix de vente au final.


Le #83896
On s'en fout des taxes françaises, il suffit d'acheter à l'étranger par l'internet.
La mondialisation ça marche dans les deux sens !
Le #83907
Et après ca on nous fait encore chier avec s'te p***** de loi DADVSI.....le jour ou ils (majors comme industriels) comprendront qu'on Grab. se qu'on achetera jamais, plus personne ne se souciera du prix d'une taxe sur le multimedia en général . Les major se feront leur fric comme d'hab, et nous, on sera content de payer quelques dixaine d'euros pour avoir accés a la culture globale (j'entend par la l'accé a des film/musique/etc qu'on aurai pas acheter pour 15? dans le commerce). (pardon, je parle pour moa la, je ne veut pas choquer les gens qui pensent que tout est aquis de droit et est gratuit.....).
Par contre le jour ou on "récompensera" les artistes pour leur oeuvres autant que les majors, peut être que la je changerai de discour et que je me refuserai au download....mais se temps n'est pas encore venu (je parle d'artistes et pas de la daube qu'on peux nous faire essayer d'acheter depuis quelques années).
Le #83909
Cédric: c'est si joliment écrit que je ne trouve rien à ajouter.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]