CSA : des tarifs clairs pour les services SMS !

Le par  |  2 commentaire(s)
téléphone portable

Vous avez très certainement déjà vu à la télévision ou entendu à la radio les spots publicitaires proposant des services surtaxés ( voyance, concours, sonneries, adulte, etc.

Telephone portableVous avez très certainement déjà vu à la télévision ou entendu à la radio les spots publicitaires proposant des services surtaxés ( voyance, concours, sonneries, adulte, etc. ) accessibles par l'intermédiaire de messages SMS. Vous avez sans doute aussi remarqué qu'ils manquent bien trop souvent de clarté en termes de tarification.


Plus de clarté
Lorsqu'il s'agit de lire lesdites publicités dans les magazines et les journaux, nous pouvons toujours rapprocher plus ou moins notre nez de la feuille ou bien nous munir d'une loupe pour tenter de distinguer les hiéroglyphes inscrits tout en bas de la page. Mais lorsqu'il s'agit de lire les petits caractères en bas de l'écran lors d'une publicité TV ou de distinguer dans l'annonce à la radio les tarifs de ces services lus à un débit trop rapide, c'est là une toute autre paire de manches.

Et lorsque cela est lisible ou audible suivant le cas, cela reste encore parfois incompréhensible. En effet, 1,50 € par-ci, 0.45 € par-là, sans compter les 10 SMS à envoyer avant de recevoir ( enfin ) la sonnerie ou le logo de son choix. Bref, voilà pourquoi il était vraiment temps que le CSA ( Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ) intervienne.


Une recommandation officielle du CSA
Le CSA entend bien améliorer les choses. Voilà pourquoi, il a émis une recommandation le 30 mai dernier, recommandation publiée au JO ( Journal Officiel ) le 1er juillet.

" Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a relevé récemment une augmentation importante du nombre des messages publicitaires télévisés promouvant des services téléphoniques surtaxés et des services SMS ou faisant accessoirement référence à ce type de services.

A cette occasion, le conseil a observé dans ces messages que la mention du coût des communications en faveur de ces services n'était pas clairement indiquée aux téléspectateurs. Cette pratique ne paraît pas conforme aux exigences posées par la réglementation. En effet, aux termes de l'article 6 du décret n° 92-280 du 27 mars 1992 modifié, " la publicité doit être conçue dans le respect des intérêts des consommateurs (...) ".

Cette orientation générale trouve notamment son application dans les dispositions de l'article 14 de l'arrêté du 3 décembre 1987 modifié relatif à l'information sur les prix qui énonce que " le prix de tout produit ou de toute prestation de services proposés au consommateur selon une technique de communication à distance doit être indiqué de façon précise au consommateur, par tout moyen faisant preuve, avant la conclusion du contrat (...) ".

C'est pourquoi le conseil demande à l'ensemble des services de télévision de veiller à ce que, dans les messages publicitaires en faveur de services téléphoniques surtaxés ou de services SMS ou y faisant accessoirement référence, la mention du prix des services proposés soit exposée de façon clairement lisible et intelligible et pendant un temps d'exposition permettant aux téléspectateurs de lire l'intégralité des informations présentées. "


Pour faire simple, le tarif du service doit à présent être bien visible et durant un laps de temps suffisant pour que le consommateur puisse en prendre connaissance.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #117487
"0,53 centimes d'euros par sms + cout d'un sms selon votre operateur ... 2 envoi necessaire puis connexion wap obligatoire, cout de connexion en supplement... tout sa pour un miserable logo et seulement si votre téléphone est compatible (1 fois sur 3 sa merde mais vous avez bien payé !)
Pour connaitre le reglement de se service ou si vous avez eu un probleme, appelez le 08XXYYZZXX et dites trucmuche bidule, puis taper 3 puis 4. 1?35 l'appel puis 0,34centimes la minutes, hors cout de l'operateur qui surtaxe mais qui le dit en tout petit dans son contract"
Le #117528
Bonjour,
Je pense qu'il serait bien de souligner que ce n'est qu'une recommandation du CSA et nullement une décision de conformité, donc aucune obligation pour le moment faite aux publicitaires de changer leurs pratiques, comme on pourrait le croire en lisant l'article
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]