Contenus culturels : 44% des Français réfractaires à payer

Le par  |  17 commentaire(s) Source : Merci Gourmet
musique en ligne

Selon un sondage BVA pour Orange et le Forum d'Avignon, près de quatre Français sur dix ne sont pas prêts à payer pour des contenus culturels sur Internet.

musique en ligneL'institut BVA a visiblement été très sollicité ces derniers temps. Alors que l'un de ses sondages tend à prouver que la loi Hadopi a eu une incidence sur les comportements et commencerait déjà à faire reculer le téléchargement illégal, un autre sondage tend lui à prouver que pour un peu moins de la moitié des Français l'Internet rime toujours avec gratuité pour les contenus culturels.

Réalisé pour Orange et le Forum d'Avignon auprès de 1 117 personnes âgées de 15 ans et plus, le sondage BVA ( publié par Les Echos ) avance que pour la grande majorité des sondés ( 75 % ), les nouvelles technologies ont favorisé l'accès à la culture. Mais quand il s'agit de payer pour des biens culturels sur Internet, il n'y a plus véritablement de consensus. De l'ordre de 10 % ne savent pas dire s'ils vont mettre la main à la poche, tandis que 44 % sont réfractaires à cette idée.

Il faut préciser que le sondage ne fait pas la distinction entre ce que les personnes ont l'habitude d'obtenir gratuitement sur Internet de manière légale ou pas. Il existe une hiérarchie pour les contenus pour lesquels les sondés acceptent de payer. Les séries TV figurent ainsi tout en bas ( 8 % ) pour les 36 % de sondés prêts à payer. Les films ( 27 % ) et la musique ( 26 % ) arrivent eux en tête. Suivent les livres ( 19 % ), les journaux et magazines ( 14 % ), et les jeux vidéo ( 12 % ).

En filigrane, on comprend que la question du pouvoir d'achat joue un rôle. Ainsi, les foyers dont les revenus sont supérieurs à 3 500 euros par mois sont plus enclins à payer, même si pour un tiers d'entre eux cela reste le refus catégorique. Le sondage ne dit par contre pas si la qualité et le choix de l'offre proposée en ligne jouent un rôle dans le refus de payer.

Pour 62 % des sondés, c'est à l'État et aux collectivités locales qu'il revient principalement de contribuer au financement de la culture.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #709361
bah oui,

d'un côté on utilise la méthode coué n'est-ce pas.tout vas bien ça recule.....
(bon tant qu'ils comprennent pas que les gugus passent par d'autres chemins)

et d'un autre on dit non ça vas pas et on profiteras de ce sondage à la con pour dire au gouvernement,pardon, au majors faut voter une nouvelle loi je peux plus acheter de yacht ....

c'est gigantesque la connerie de ces clows....

Anonyme
Le #709371
Le père annonçant un "j'ai été viré, notre produit ne se vend plus il est trop piraté" aura plus d'effet sur le rejeton qui passe ses journées à télécharger des produits culturels pour son ipod iphone payés a grands frais, car cette fois ci ceinture pour que papa mette le tout dernier gadget Apple au pied du sapin.
Le #709381
Le père annonçant un "j'ai été viré, notre produit ne se vend plus il ya trop de covoiturage" aura plus d'effet auprès du gouvernement afin qu'il mette sur pieds une Haute Autorité pour la lutte contre le Covoiturage et les Comportements Voisins
visant à tuer l'automobile française.
db
Le #709401
des biens culturels ? euh oui enfin le dernier nolween et la énième réédition de la bande à basile, j'appelle pas ca des biens culturels.
Le #709461
Le père annonçant un "j'ai été viré, j' passais mes journées sur fessebook" n'aura aucune incidence sur la productivité du rejeton qui passe ses nuits à tchatter, jouer, iphoner, télécharger le dernier rootkit à la mode sur torrent.
Le #709481
Je paye le (vrai) culturel version Paul BOCUSE, Jean Paul GAULTIER, Christian LOUBOUTIN, le CAPC de Bordeaux, YM (mon artiste plasticienne préférée), ...

Suis-je prêt à payer ces divertissements industriels qui sont mensongèrement présentés comme culturels ? AHHAHAHA

J'espère que les 56% qui sont prêts à payer sont conscient que l'industrie à laquelle ils donnent l'argent a utilisé des moyens anticonstitutionnels pour maximiser ses profits.
Le #709551
Perso avec mon SMIC je préfère manger à ma faim de temps en temps plutôt que de participer à la solidarité envers des millionnaires très attachés à leur rente dépassée..
Le #709581
44% ce n'est pas "près d'un français sur quatre" c'est "plus d'un français sur quatre"
Le #709591
Je veut dire ce n'est pas "près de quatre français sur dix" c'est "plus de quatre français sur dix"
Le #709601
@Sukebe

Ton SMIC ne t'empêche pas d'avoir un ordinateur et un abonnement internet.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]