DADVSI : dialogue entre artistes et députés

Le par  |  29 commentaire(s) Source : AFP
animation DADVSI

Invités par Jean-Louis Debré, président de l' Assemblée Nationale, plusieurs artistes, chanteurs et musiciens, ont rencontré hier après-midi des députés de gauche et de droite pour discuter sur le projet de loi DADVSI ( Droits d'Auteur et Droits Voisins dans la Société de l' Information ).

Invités par Jean-Louis Debré, président de l' Assemblée Nationale, plusieurs artistes, chanteurs et musiciens, ont rencontré hier après-midi des députés de gauche et de droite pour discuter sur le projet de loi DADVSI ( Droits d'Auteur et Droits Voisins dans la Société de l' Information ).

Plusieurs chanteurs connus nationalement, dont Charles Aznavour ou Jean-Jacques Goldman, se sont entretenus avec des députés cet après-midi sur les droits d'auteur. Etaient également présents plusieurs sociétés de gestion des droits d'auteur ( SACEM, SNEP ), des producteurs, le PDG de la FNAC, et des représentants des maisons de disques, comme le PDG de Warner Music France.

Cette réunion a été le théâtre d'une féroce opposition à l' hypothèse d'une licence globale. En effet, les artistes, producteurs et sociétés de gestion des droits d'auteur invités étaient tous contre la licence globale et pour le projet de loi DADVSI; on ne peut vraiment pas parler de débats ou de concertations.

Aznavour a remis une pétition, signée par 10 000 personnes étant contre la licence globale. Cette pétition fait partie d'une grande campagne de presse menée par la SACEM qui demande " solennellement " aux députés " de revenir sur cet amendement " jugé " injuste pour les créateurs ", " catastrophique pour le financement de la création " et " mortel pour la diversité ".

Jean-Michel Jarre, Enrico Macias, Pierre Perret, Jean-Jacques Goldman, Passi et Amel Bent ont assimilé le téléchargement gratuit à du vol et du pillage.


Animation dadvsi

Halte à la désinformation !

Alors, certes, les partisans de la licence globale tels Patrick Bloche, Christine Boutin ou Christian Paul étaient présents. D'ailleurs, ce dernier a déploré " un casting exprimant un seul point de vue ", regrettant que la Spedidam ne soit pas présente, par exemple. Et de conclure aux journalistes, de manière ironique :

" Il y a l' establishment de la culture. Le prolétariat culturel est-il interdit à l' Hôtel de Lassay ' "

Enrico Macias avait plus tôt déclaré : " On est en réel danger. La gratuité et la licence globale, c'est bonnet blanc et blanc bonnet ".
Pierre Perret : " C'est comme si l'on rentrait dans une boulangerie et que l'on raflait tout sans payer. Vous allez mettre des tas de gens sur la paille. "
Jean-Michel Jarre : " Donnez-nous le temps de nous organiser. Ne votez pas trop vite. "
Charles Aznavour : " On est en train de légitimer le vol. Il faut que les artistes puissent vivre de leur travail. "
Jean-Jacques Goldman : " Nous sommes tous d'accord sur un point c'est qu'il faut défendre les droits d'auteur. "
Laurent Petitgirard a plaidé en faveur des DRM.

Etaient donc présents Charles Aznavour, Jean-Jacques Goldmann, Jean-Michel Jarre, Françoise Hardy, Enrico Macias, Pierre Perret, Kyo, Amel Bent, Hubert-Félix Thiefaine, Alain Chamfort, Passi, Johan Ledoux, Laurent Petitgirard et Thomas Fersen. Ce dernier s'est par ailleurs illustré face à Christine Boutin lors d'un échange assez vif en lui reprochant son retard lors de cette rencontre à sens unique.

En démocratie, est-ce que les avis de la quinzaine d'artistes précitée valent plus que les autres ' Où est passée la pétition d' EUCD.info ayant obtenu plus de 100 000 signatures contre ce projet de loi DADVSI '

Les quelques députés en faveur de la licence globale ont, bien entendu, répondu qu'il ne s'agissait nullement de défendre la gratuité puisqu'ils ont voté un amendement le 22 décembre, légalisant le téléchargement musical contre une rémunération forfaitaire.

Encore une réunion stérile, tout comme le site lestelechargements.com, un Dotclear facturé 180 000 euros par Publicis, une réunion qui ne fera rien avancer puisque, comme ce site, les dés sont pipés depuis le départ. Hier soir, les députés rencontraient la filière du cinéma ( Jean-Jacques Annaud, Costa Gavras, Claude Lelouch, Bertrand Tavernier etc... ), je ne vous raconte pas la suite...

L'examen du projet de loi DADVSI reprendra le 7 mars, continuera jusqu'au 9 mars puis sera voté solennellement le 14 mars.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #90380
<quote>tout comme le site lestelechargements.com, un Dotclear facturé 180 000 euros par Publicis </quote>
a ce prix la je veux bien leur en publier 100 des sites comme sa pffffff 180 000 euro pour un nom de domaine un hebergement et une installation de blog c'est franchement abuser
Le #90383
faut arreter un peu... Leur modele économique ne tiens pas la route c'est tout...
Le #90384
Et si on ramène une pétition contre le projet DADVSI avec + de 100 000 signatures c'est nous qui gagnons '

Pour répondre à la comparaison de Pierre Perret, si il veut prendre l'image de la boulangerie qu'il le fasse jusqu'au bout Si quand tu rentres dans cette même boulangerie, tu vois à l'étalage que du pain congelé depuis 6 mois et des croissants moisis et que le boulanger te le fait payer 200? tu n'as aucune envie d'y retourner.
Le #90385
quelques atistes qui passent une petition avec 10 000 signatures !!! là sa les fait bouger !!!! pfffff + de 100 000 signatures contre la loi DADVSI j'espere que "nous" petits **** de la société francaise allons leurs montrer que les lois d'internet sont impénetrables !

les eleveurs de volailles, ils ont la grippe aviare, les artistes eux ils ont internet.un vrai artiste vie pour sa musique et ses concerts. alors voire kyo et amel bent la bas ! y ferait mieux de rester chez eux ceux là !!!
Le #90386
+10 pour la new de Cédric

10.000 signatures de qui ' des paysans du coin (sans vouloir faire injure à ceux-ci)
Pour être plus précis sur la pétition de www.eucd.info :
153141 particuliers et plus de 900 organisations - dont plus de 200 entreprises menacées (point à ce jour)

Que des artistes et des réalisateurs pétés de thunes !
Ou sont tous les autres artistes qui ne touchent rien de la Sacem puisqu'elle distribue uniquement aux artistes "cotés" et pas aux autres qui pourtant rapportent
Que fait-on pour les intermittents du spectacles dont les grosses productions profitent de leurs indemnités de chômage pour les faire bosser à l'oeil
C'est en fait le mode de rémunération qui est à revoir et ces gavés de pognon n'y tiennent pas
En effet c'est toujours à sens unique et le respect des Députés laisse à désirer
La license globale on s'en fiche un peu mais réclamons une juste rémunération équitablement partagée entre tous les artistes qui ont produit des droits d'auteur
Le #90389
ta parfaitement raison phebus ! ces les plus riches qui gagne le + et qui en reclame le + et ki ont la possibilité d'en revendre le +. tous des pourris ! ils ont qu'a se reconvertir mdrrrr
Le #90390
snifer >180 000 ? pour un blog c'est pas abusé, cela s'appelle en géneral du blanchiment d'argent qui semble être d'ailleurs le passe temps préféré de ces donneurs d'ordres

Le #90392
A lire ici :
http://eucd.info/petitions/index.php'petition=2
http://www.eucd.info/index.php'2006/03/01/265-dadvsi-20-toujours-aussi-inacceptable

Savez vous que Gutenberg mourut ruiné à la suite d'un procès fait par les fabricants de presse à raisin pour le vol de l'idée de vis sans fin
Après la vis qui va breveter la roue '
La joie des brevets mal ficelés
Le #90394
[quote] snifer >180 000 ? pour un blog c'est pas abusé, cela s'appelle en géneral du blanchiment d'argent [/quote]

je l'avais pas vu comme sa lol
La voix de la raison Hors ligne Héroïque 645 points
Le #90397
Ce débat est d'une réelle complexité. D'un côté, il n'y a aucune raison pour que la musique, entre autre, soit gratuite. En tant que travail, il faut que tous les acteurs de sa création soient rémunérés. C'est un point important. D'un autre côté, le modèle actuel de rémunération ne tient plus la route. Et les petites gens s'en rendent compte ... Je n'ai encore entendu aucune alternative valable aux problèmes que posent le P2P pirate VS le prix des supports musicaux ou filmographiques. Vaut-il mieux vendre 1 CD à 20? ou 4 CD à 5? '
Comment rémunérer des groupes dont le talent est reconnu par le public, mais qui ne rentrent pas dans la logique bananière des majors ' Internet m'a fait découvrir des groupes que je ne serais jamais allé voir en concert. Je veux donner à ces artistes leur juste rémunération (sans oublier leurs éditeurs, producteurs, roadies ... qui participent quoiqu'on en dise à leur succès), les gens qui transpirent sur scène ne méritent pas QUE 4, 7 ou même 20% de mes ( ) 20?. Elevons notre conscience libérale et donnons à ceux qui le méritent (par leur travail) ce qui leur revient de droit (d'auteur !).
Non à la culture sans rémunération.
Non à l'exploitation des artistes.
Oui à la redistribution équitable du chiffre d'affaire du secteur culturel.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]