Des contrefacteurs de Microsoft rejugés

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Silicon
Microsoft USA

  On le sait, Microsoft ne supporte pas de voir ses logiciels contrefaits qui lui font perdre aussi des milliards de dollars.

  Microsoft usa

On le sait, Microsoft ne supporte pas de voir ses logiciels contrefaits qui lui font perdre aussi des milliards de dollars.

La condamnation de six hommes en 2004 pour des peines légères, suite au piratage de milliers de logiciels de Microsoft, vient d'être revue à la hausse.

Des sanctions peu sévères initialement selon le Parquet, qui cette fois-ci entend condamner à 15 ans de prison ferme les voyous.

Il est clair que la contrefaçon est aujourd'hui un délit sévèrement puni. Surtout lorsque celui-ci se pratique à grande échelle et que la victime est le premier éditeur mondial de logiciel, le géant Microsoft.

"La prison ferme s'impose", a estimé le magistrat devant la cour d'appel de Versailles.

Réexamen de la peine pour : "reproduction d'une marque sans autorisation de son propriétaire, contrefaçon, vente ou offre de produits ou de services sous une marque contrefaite, en connaissance de cause"

Concrètement, Thierry Dorbe, qui dirigeait une entreprise de vente de logiciels, a eu "l'idée" originale mais illégale d'acheter des logiciels Microsoft à meilleur marché dans certains pays étrangers, dont le Canada, puis de les re-conditionner pour les revendre en France.

Il achetait quelques produits originaux en France, puis reproduisait, par photocopies couleurs, des licences françaises qu'il glissait dans les produits importés pour leur donner un aspect légal.

Bien qu'archaïque, le procédé de falsification consistait à décoller l'enveloppe scellée du logiciel à l'aide d'un sèche-cheveux, il introduisait alors la fausse licence.

Le logiciel était ensuite revendu 790 francs hors taxes (120 euros) au lieu de 3.300 francs (503 euros) pour la version originale.

L'ampleur de la contrefaction porterait sur plus de 44.000 logiciels et serait l'une des plus grosses arnaques subit par Microsoft.

L'avocat de Redmond réclame face à ce cas "de contrefaçon de la plus grande ampleur jamais constaté en France" près de 20 millions d'euros de dommages et intérêts et 1 million d'euros au titre du préjudice moral. 

Wouah ! De quoi décourager les futurs malveillants.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #44234
"Il est clair que la contrefaçon est aujourd'hui un délit sévèrement puni. Surtout lorsque celui-ci se pratique à grande échelle et que la victime est le premier éditeur mondial de logiciel, le géant Microsoft."

Pourquoi, il y a une justice différente si il s'agit de M$ plutôt que d'une autre société.
Peut être que M$ arrose mieux le juge.

D'autant que si j'ai tout compris le "voleur" achetait les logiciels, et les volés dans l'histoire c'étais ces clients mais pas M$.
Le #44242
15 ans de prison ferme...
Alors qu'un meurtre est en moyenne de 20 ans...
Cherchez l'erreur.
Le #44248
"On le sait, Microsoft ne supporte pas de voir ses logiciels contrefaits"
Quoi de plus normal'

Reste que 15 ans c'est vraiment surdimensioné pour de la contrafaçon
Le #44256
il vendait moins cher au client qui etait donc gagnant
il raflait donc des parts de marché face a ses concurrents
et arnaquait crosoft par la meme occasion

quand a la peine elle n'est pas encore décidé c ce qui est demandé par le parquet

faut voir que c une escroquerie qui fait perdre plus de 17 millions d'euros a microsoft

il ne s'agit pas d'un petit peer to peeriste qui grave des mp3

mais d'un veritable escrocs professionnel

sachant que la justice donne toujours moins que ce qu'on demande il devrait prendre 3ans ferme je pense sur les 15ans demandés
Le #44264
Bon la on va la jouer mode joueur de foot!
790*44.000 = 34.760.000(HT), 3.500*44.000 = 145.200.000(HT) on pourrait s'dire OK l'etat a vu le fric qu'il a perdu si on fait le calcul mais 15 ans quand meme!! A decharge de notre 'ami' Akerone(avec la meme memoire que bubulle) voila l'article de silicon [En 2004, six hommes avaient été condamnés à des peines de prison avec sursis pour la contrefaçon de plusieurs milliers de logiciels Microsoft. Des sanctions trop clémentes pour le Parquet qui a interjeté appel. Ils sont repassés en jugement ce vendredi 13 mai, et cette fois, l'avocat général a décidé de frapper fort. Les deux "têtes du réseau" risquent désormais 15 mois de prison ferme.]
Le #44288
Ah la la c'est beau la France
Je pense que le juge de Versaille doit avoir fait ses classe à Nice pour pouvoir être aussi facilement achetable.
Agression physique de 1 à 10ans de prison selon la gravité.
Meurtre 20 ans sursit ou 15 fermes

Mais en France on ne rigole pas avec l'argent des industriels.

Je vous rapelle pour mémoire que des faux billets "parfaits" vous enverront au trou à vie.
Le #44315
Truc a raison de dire que ce n'est pas m$ qui a été roulé. Ses logiciels ont été achetés. Certes il est vrai que ce soft aurait vendu avec une marge supèrieure en France mais de là à frapper un coup comme ça, il y a des limites à ne pas dépasser.

MDR pr le préjudice morale!!
Le #44352
Le fric à plus de valeur que la vie humaine aujourd'hui.
Le passe droit universel.
Le #44512
Il est vrai que les 15 ans demandés sont exagéres, mais ils mérittent quand même une peine sévère --> Il est trop facile de s'aproprier le travail des autres et d'en profiter en se croyant intouchable - n'oubliez pas que ceci représente des emplois de l'autre côté - même si Microsoft vends ses produits trop cher, on n'a pas le droit de faire un business parralèle en s'en mettant plein les fouilles - j'espère qu'ils prendrons quand même gros (1 à 2 ans seraient pour moi bien justifiés et feraient réfléchir certains !!!).

@+
Laurent.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]