Des sanctions pour Microsoft

Le par  |  4 commentaire(s) Source : ZDNet
Microsoft et l' Europe

  Nous vous parlions ici de l' oeil inquisiteur de la Commission Européenne vis à vis de Microsoft.

  Nous vous parlions ici de l' oeil inquisiteur de la Commission Européenne vis à vis de Microsoft.

Dans les sanctions imposées à Microsoft, outre l' amende de 497 millions de dollars qui devrait renflouer les caisses de la Commission Européenne, il y avait également l' injonction de partager les protocoles de communication avec les concurrents de Microsoft.

Microsoft a répondu favorablement à cette requête et a mis en place un système de licences, véritable sésame d' accès de ses concurrents à la connaissance du savoir faire Microsoft.

Microsoft europe

Ils ( les concurrents ) pourront donc assurer l' interopérabilité totale entre leurs produits et les logiciels serveurs de l' éditeur de Windows. Ce que souhaitait la Commission.

Un porte parole de la Commission Européenne annonce que le système comporte de nombreuses failles.

De plus, Microsoft imposerait des royalties trop fortes sans justification et plus grave, les termes de la licence empêcheraient les éditeurs OpenSource de pouvoir y souscrire.

Arguments bien peu convaincants quant-on se réfère entre autre à l' épisode Firefox et Times.

La Commission Européenne a donc de sérieux doutes sur la façon dont Microsoft applique les sanctions exigées relatives à l' interopérabilité et bien sûr elle souhaite recevoir Microsoft pour que ce dernier s' explique ( avec un cheque peut-être ' ).

En tout cas, la Commission Européenne pose le couteau sur la gorge de Microsoft pour réclamer une amende de 5 % de son chiffre d' affaire mondial pour chaque jour de non-respect de la décision.

Une épée de Damoclès empoissonnée qui risque de condamner le Géant mondial de l' informatique..

Devant l' escalade des mesures prises par la Commission et compte-tenu des dernières prises de positions en matière de brevet logiciel, on peut s' interroger sur le rôle que veut prendre la Commission au sein de l' Europe.

Car du rôle de régulateur du bon droit fondé, il n' y a qu' un pas vers une dictature despotique et un contrôle total du pouvoir comme notre histoire en a  regorgé si souvent.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #37427
"Car du rôle de régulateur du bon droit fondé, il n' y a qu' un pas vers une dictature despotique et un contrôle total du pouvoir comme notre histoire en a regorgé si souvent."
Akerone le site a change de forme mais tu es tjrs le meme <img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Anonyme
Le - Editer #37438
Il n'y a que le pognon pour faire cèder Guillaume Portail
Vous imaginez la Commission Européenne pourrait remettre en cause sa place d'homme le plus riche du monde
Le pôvre...
Le #37481
"Arguments bien peu convaincants quant-on se réfère entre autre à l' épisode Firefox et Times."

"Car du rôle de régulateur du bon droit fondé, il n' y a qu' un pas vers une dictature despotique et un contrôle total du pouvoir comme notre histoire en a regorgé si souvent."
Le #37519
A quand un correcteur de faute de typographie dans les news '

On ne met pas d'espace après une parenthèse ouvrante, ni avant une parenthèse fermante...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]