Vulnérabilité du vote électronique américain

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Vulnérabilité
Urne Vote

Diebold, le système de vote électronique américain, était vulnérable à une manipulation des résultats.

Diebold, le système de vote électronique américain, était vulnérable à une manipulation des résultats. Harri Hursti va tenter de le prouver une nouvelle fois.

Urne vote

En juillet dernier, un spécialiste en sécurité informatique finlandais, Harri Hursti, avait démontré que 20% des machines de vote électronique étaient vulnérables à une modification possible des résultats. Le secrétaire d'Etat de Californie, Bruce McPherson, avait alors refusé de certifier la machine. Aujourd'hui, celui-ci autorise le spécialiste à retester la fiabilité du système de vote.

Cette autorisation n'est pas tout à fait anodine, 1.300 villes des Etats-Unis et du Canada ayant installé ce type de machines dans leurs bureaux de vote....

Diebold

Nommées Diebold , elles sont composées d'un ordinateur fonctionnant sous Microsoft Windows sur lequel est installé le programme GEMS permettant de compabiliser les votes. Chaque machine contient une carte mémoire qui lui est propre.

Le test se fera au hasard sur 17 villes de la Californie. Si les tests donnaient raison au spécialiste, c'est tout un système qui devra être, une nouvelle fois, revu et un doute qui continuera à planer sur la fiabilité de cette nouvelle façon de voter.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #72505
J'ai l'impression que ta news n'est pas tout a fait exacte. Diebold est une societe americaine qui fait plein de produits, et entre autre des systemes de vote. Je ne pense donc pas que le systeme s'apelle Diebold.
Le #72511
Le #72516
En tout cas, on voit des machines à voter apparaître en France, à Antony (92) par exemple et, quoi qu'à ma connaissance elles ne tournent pas sous windows, ce n'est pas glorieux.

Certes, la fraude électorale était déjà possible (bourrage des urnes, fausses listes électorales). Néanmoins, les urnes ont bien des avantages:
- un citoyen lambda peut passer sa journée dans un bureau de vote devant une urne en plexiglas, constater qu'elle était vide au départ et qu'on ne la bourre pas; aujourd'hui, "c'est certifié par le bureau veritas", comme m'a dit une présidente de bureau de vote. S'ils font comme ceux qui ont certifié les comptes d'Enron ou l'Erika...
- Le décompte ne se fait plus par dépouillement "classique", cela va de soi. Faites confiance au bon fonctionnment de la machine. Sauf que le dépouillement avait quand-même une valeur symbolique de geste républicain et démocratique. Pas sûr, vu la désaffection des gens pour la politique, que la mesure aille dans le bon sens non plus.

Bref, perte du vote contrôlé par le peuple pour le peuple. en caricaturant: on votait déjà pour des énarques, maintenant, l'acte lui-même est contrôlé par des ingénieurs.

Et, bien entendu, le système est infaillible: à Antony pour le référendum, le nombre de votes était différent du nombre de signatures sur les listes d'émargement. Ca valait bien la peine.
Le #72521
agrippa, +1000 je suis tout à fait d'accord avec ton point de vue.
Le #72534
La technologie est l'allié du pouvoir surtout dans des pays où l'on a mis en place un outil appelé Démocratie, juste pour faire croire au peuple qu'il avait son mot à dire.

http://ptaff.ca/blogue/index.php/2005/11/07/qu_advient_il_de_mon_vote_aclectronique
http://www.radio-canada.ca/radio/maisonneuve/09112005/66144.shtml
empereur des guerill Hors ligne Héroïque 715 points
Le #72570
non et puis quoi encore'!
Le #72650
Diebold est le fabricant. Outre les automates bancaires, il a deux gammes de machines à voter:
- tout électronique à écran tactile, comme sur la photo. Elles ont échoué à de bêtes tests de fiabilité en juillet : une élection a été simulée sur une centaine de machines. Une trentaine a connu des pannes.
- "optiscan" : scanners de bulletins papier préalablement remplis par les électeurs (aux USA, on noircit des cases sur un bulletin unique, comme un QCM). Ce modèle a été hacké en mai par Harri Hursti, en Floride. Là, je ne parlerais plus de test de fiabilité, mais de sécurité. Voir notre article :
http://www.recul-democratique.org/article.php3'id_article=100 . Il essaie de ne pas être trop technique. Pour tous les détails, voir le rapport en anglais.

Ce hack devait être reproduit aujourd'hui. Mais le secrétaire d'Etat de Californie a fait des annonces prématurées qui ne reposaient sur aucun accord. Voir la version de BlackBoxVoting (association avec laquelle travaille Harri Hursti) :
http://www.bbvforums.org/forums/messages/1954/15517.html'1133366456

Aux dernières nouvelles, le test est reporté.

agrippa :

Concernant la certification par Veritas, mise en avant par toutes les mairies. Quelque soit la qualité de leur travail, ce n'est que la réponse à une question : les machines sont-elles conformes au "réglement technique", sorte de cahier des charges, beaucoup plus orienté vers la solidité des machines que leur sécurité.

Et ils ont examiné quelques machines, à un moment donné. Rien ne garantit que des machines identiques aient été livrées aux communes, ni qu'elles n'aient pas été altérées depuis. Pire que cela, sur les Nedap (celles utilisées à Antony), une vérification de ?checksum?, dont le nom même est obscur, donne l'illusion d'avoir contrôlé quelque chose. Tout en étant parfaitement inefficace puisque imprimé par le logiciel même qu'il est supposé garantir.

Je me demande qui peut sérieusement prétendre que ces machines vont faire reculer l'abstention. L'effort est de se déplacer jusqu'au bureau de vote, pas dans la technique de vote. C'est en fait un glissement à partir d'un argument concernant le vote par internet (pas démontré par l'expérience en Grande-Bretagne, mais c'est un autre débat).

Pierre Muller, webmestre de http://www.recul-democratique.org
Citoyens critiques envers le vote électronique
Le #72652
Perso je suis OCNTRE le vote informatisé !!
Mais par contre, des machines de comptage de bulletins ( machines primaires avec juste un oeil qui detecte ou se trouve le(s) point(s) rouge(s) sur le bulletin pourraient accelerer GRANDEMENT le comptage des votes sans pour autant mettre en doute le resultat... mais bon, qd les pouvoirs feront ce que j'imagine, je serai mort depuis lgtps
Dreamer
Le #72790
Dreamer:

C'est le principe de ces optiscans. Lors des présidentielles US, l'attention s'est tournée ves les machines tout-électronique, qui connaissaient des pannes ça et là. Et maintenant, on découvre que les optiscans, qu'on imaginait plus simples, sont tout aussi vulnérables.

Aussi simples que soient ces machines, il y aura toujours un logiciel dedans. La complexité augmente la probabilité de bugs, mais ne change guère les problèmes de sécurité.

L'avantage indéniable (par rapport aux machines tout électronique) est d'avoir des bulletins papier que l'on peut recompter à la main. Malheureusement, on les recompte rarement, par exemple en cas de résultat serré. Alors qu'il faudrait être systèmatique.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]