Divorce entre Microsoft et l'Afrique du Sud

Le par  |  0 commentaire(s)

Après les virus mondiaux, après les procès, Microsoft accuse encore un coup dur.

Après les virus mondiaux, après les procès, Microsoft accuse encore un coup dur.

L'Afrique du Sud à rejoint la liste des gouvernements qui vont adopter le logiciel open-source, celui-ci estimant ce système beaucoup plus flexibles.

La nouvelle politique de la nation la plus riche de l'Afrique exprime une préférence pour des applications open sources quand des alternatives de marque déposée n'offrent pas d'avantage. D'autres nations ont pris des positions plus extrêmes, l'utilisation de logiciel open-source puisque aucune autre alternative pratique n'existe.

Dans les autres secteurs politiques du pays, le gouvernement a promis de promouvoir "le traitement juste et impartial" du logiciel open-source dans l'obtention et ainsi créer "des possibilités d'utiliser les logiciels à l'essaie," et profiter "des occasions présentées par le mouvement OSS pour promouvoir l'accès à l'information pour les citoyens."

Je tire mon chapeau à ce pays pour sa vision du logiciel open-source et son application tout azimut !

Microsoft devrait être un peu moins gourmand et prendre exemple sur la politique open-source, cela lui évitera beaucoup de tracas et autres procès ...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]